Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

(A) Venus Lilith/Lucifer/La Prostitué De l'apocalypse/Astaroth/Dieu

le Lun Déc 25, 2017 6:34 pm

(Non ce n'est pas de la religion)
C'est du Spiritisme ou Occultismse dans le bon therme!
Magie noir? (Oui et Non)
Tout dépend du comment tu l'utilise!
Positivement Ou Négativement!
T'a pas besoin de GOUROUX ou de PRÊTRES dans la vie!
Tu doit seulement y aller d'une approche positive et respectable!
Tu fais ce que le monde te semble!
Suis ton instinc!

Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'univers et les Dieux.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gnothi_seauton
http://www.buddhaline.net/Connais-toi-toi-meme-et-tu

http://nsm07.casimages.com/img/2018/01/23//18012309100220653515492640.png
https://www.arbredor.com/ebooks/TroisPrincipes.pdf

(Je suis contre le sacrifice quelconque)
Offrandes OUI!
Alcool ''Vin'' Ou ''Fort'',Fruis,Sucrerie.
Ou
''Ton propre sang''
''Larmes''
(Une goute au sigil)
(Ca vien avec le temps et confiance pas avant!)
http://nsm07.casimages.com/img/2017/09/03//17090306162320653515252487.jpg
L'amour est la meilleur offrande...

ELLE C'EST DIEU! (Le Yin)
''The Gnostic Sophia''
La Pistis Sophia est un traité gnostique, écrit en grec vers 330 par un Grec d'Égypte, conservé dans sa version copte écrite vers 350.
La Pistis Sophia (la « Foi et Sagesse » ou « Foi de la Sagesse »)

http://www.aeprilsastrology.com/nuit-report/the-nuit-report-for-march-24-31-venus-lucifer

La Sophia de Jésus-Christ ont été achetés en 1896 en Égypte
Les disciples et les saintes femmes paraissent tour à tour en scène, et proposent des questions à Jésus qui y répond selon les données gnostiques.

Ces questions touchent à la cosmogonie, la théorie des émanations, la nature et la hiérarchie des esprits, l'origine du mal.

Les réponses diffèrent radicalement de celles des textes canoniques, que ce soit par la description des puissances spirituelles qui dirigent l'univers, la croyance à la réincarnation, ou l'utilisation fréquente de formules magiques et d'invocations.

De nombreuses sections y traitent des étapes au cours desquelles Jésus libère la figure surnaturelle (et féminine) de Sophia, la Sagesse céleste, de ses liens avec l'erreur et le monde matériel ; elle est progressivement réintégrée au ciel dans son statut divin d'antan.

Les événements décrits se déroulent sur un plan symbolique, mythique et psychologique, ce qui est typique des textes gnostiques, en nette opposition avec l'attachement de l’orthodoxie chrétienne à la réalité historique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pistis_Sophia
https://en.wikipedia.org/wiki/Sophia_(Gnosticism)
https://en.wikipedia.org/wiki/Sophia_(wisdom)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gnosticisme

Astaroth. (Pistis_Sophia),Vénus_(Lucifer_L'étoile)
(Lucifer veut dire étoile en latin)
To the Canaanites as ASTARTE
To the Sumerians as INANNA
To the Babylonians as ISHTAR
To the Assyrians and the Akkadians, ASHTART, ASHTORETH, ASHERAH
ASHERA, ASTORET
to the Egyptians ISIS, ASHET AND ASET,BAST, BASTET,ISHTAR,HATHOR
to the Phoenicians, she was known as TANIT-ASHTART and ASHTAROTH.
Her Ugaritic name was ANAT.
Pour les romains cétais Vénus ou Aphrodite.
Lilith est l’un des noms d’Ishtar la déesse venue des Étoiles dans la tradition babylonienne.
Selon certaines interprétations ,Lilith est le serpent qui tente Eve de manger du fruit défendu et à être dominé par les hommes de leur misère.
Asherah pole was a sacred tree or pole that stood near Canaanite religious locations to honor the pagan goddess Asherah, also known as Astarte
ou astaroth (Asherah est dieu,la reine du ciel)
Asherah pole était un arbre sacré ou un poteau qui se tenait près des lieux religieux cananéens pour honorer la déesse païenne Asherah, également connue sous le nom d'Astarte


http://biblehub.com/topical/a/asherah.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Astaroth
https://en.wikipedia.org/wiki/Astarte
https://en.wikipedia.org/wiki/Asherah
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ishtar
https://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9nus_(mythologie)
http://secretebase.free.fr/religions/lilith/lilith.htm
https://www.britannica.com/topic/Astarte-ancient-deity



http://nsm07.casimages.com/img/2017/06/09//17060911352220653515087057.jpg






''Les deux colones y sont...''
(Comme a l'entré du temple de salomon)
(L'étoile est le féminin sacré!)

https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/24//18052403141521722115727764.png
Les trois petit points représente:
Awen, symbol of nature, inspiration, knowledge, truth. Dérivé de L'Ankh


https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucifer
https://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9nus_(mythologie)
The Blazing Star ''G'' Pour géométrie sacré, God...''Dieu...'' Et Gnose...
http://www.freemasons-freemasonry.com/blazing_star.html

http://secretebase.free.fr/religions/trinite/trinite.htm

http://venuslillith.forumotion.com/t28-le-secret-perdu-de-salomon-les-clefs-du-paradis

La première femme d'Adam c'étais Lilith (Une femme Spirituelle) (Ève étais vraiment blonde)
https://www.disclose.tv/lilith-was-adams-first-wife-not-eve-but-the-bible-kept-it-secret-315540


https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/15//18051510211921722115713177.jpg
https://en.wikipedia.org/wiki/Lilith
Tetragrammaton (Protection) (Gnostique Sophia...)


A l'envers l'étoile c'est Satan/Soleil/Faucon

https://en.wikipedia.org/wiki/Isis
https://en.wikipedia.org/wiki/Horus
https://en.wikipedia.org/wiki/Geb
https://en.wikipedia.org/wiki/Ra
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hathor
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hathor
https://en.wikipedia.org/wiki/Allah_as_a_lunar_deity (Une Femme)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_Turquie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_Tunisie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_du_Maroc
Du livre evocation of goëtia demons 2
http://nsm08.casimages.com/img/2016/05/12//16051201230620653514220761.png
Du livre Practical Grimoire of Goetic Magick
http://nsm08.casimages.com/img/2016/05/12//16051210563420653514223403.png



Page 789

https://goo.gl/2VyWBi
4shared.com/office/3F9XuZk2ce/Dictionnaire_des_Antiquites_Bi.html
Du livre La_mort_et_le_diable
https://goo.gl/LJeZ1B


A fin de la video...








https://www.biblestudytools.com/dictionaries/smiths-bible-dictionary/queen-of-heaven.html
https://www.biblestudytools.com/dictionary/asherah/
https://www.dailymotion.com/video/x46mms3
https://rcg.org/fr/brochures/ttooe-fr.html

http://saintebible.com/jeremiah/44-18.htm

Du livre Illumination cosmos et esthétique

The God of Israel / edited by Robert P. Gordon.


Du livre La_mort_et_le_diable


https://goo.gl/AZgyo5
4shared.com/office/07d1V-RMca/La_mort_et_le_diable.html




http://nsm08.casimages.com/img/2016/06/04//16060404291320653514282173.jpg
Astaroth ''Cornes dans l'encens''


http://venuslillith.forumotion.com/t11-cornes-d-astaroth-dans-l-encens-videos
https://fr.wikipedia.org/wiki/Djinn

http://nsm09.casimages.com/img/2018/03/05//18030504492220653515596783.jpg

https://nsm08.casimages.com/img/2016/07/06//16070602220821722114357755.jpg

https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/14//18051403130221722115712218.png
Le dragon représente satan (légende chinoise et japonaise)...
(L'autorité de dieu)
Ses cornes représente sa présence (Son amour)...
http://nsm07.casimages.com/img/2017/12/23//17122304181921722115423284.jpg
Dieu c'est la femme nue du millieux avec les pattes de lapin...
La sexualité dans la bible (le therme de laver les pieds..)
http://www.tagtele.com/videos/voir/230815

http://saintebible.com/revelation/20-2.htm
http://saintebible.com/revelation/12-1.htm



http://nsm08.casimages.com/img/2016/05/17//16051710020120653514235396.jpg
http://cartiergeneral.com/oeuvres/la-mere-des-batailles-menant-les-patriotes/
La Santa Muerte ''La sainte Mort''
https://goo.gl/UAzY5F



http://observers.france24.com/fr/20100210-santa-muerte-sainte-mexicaine-pas-catholique-squelette-crane-vierge
http://www.vice.com/fr/read/la-santa-muerte-erin-lee-portfolio-928

https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/27//18052708472121722115732331.jpg
La 13e Arcane Majeure du Tarot est la Mort...

https://www.trustedtarot.com/fr/cartes/signification/mort/
Le chiffre 13...
1+3= 4 = Mort
Le chiffre 4 évoque aussi la mort.
14/04/84 a 2:34 Am.
Superstitions Chiffres
https://www.youtube.com/watch?v=QSM5Tg758Ps
Le corbeau...
Elle représente aussi la justice!
https://fr.wikipedia.org/wiki/Justice
https://fr.wikipedia.org/wiki/Justice_(all%C3%A9gorie)
http://fr.wikikongo.net/index.php?title=Isis

https://fr.wikipedia.org/wiki/Justice_(all%C3%A9gorie)#/media/File:Estatueta_Justi%C3%A7a.JPG
http://www.cnews.fr/monde/2017-12-15/deux-peintures-de-raphael-decouvertes-au-vatican-apres-500-ans-771075
L'amour.
La St valentin...
===================
(Le Vert) Est sa couleur.
(Le Lapin) Représente la fertilité.(Le Luxe/Le sexe)
(La Corneille) La mort et messagers dirrect pour évité le malheur!
(Moi elle m'aide!)
(Le Chat) Protection...
(Le Dragon) Sa bête.
(Ses cheveux) Son orgeuil ;-)
(La Chèvre) Les cornes sont sa présence.(Son amour)
(Le Lion) Est le gardien de la porte du paradis...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_d%27Ishtar


https://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_de_P%C3%A2ques
===========================================
https://en.wikipedia.org/wiki/Star_of_Ishtar

https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/07//18050705365420653515703064.png

https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/07//18050706533220653515703240.png
https://www.trustedtarot.com/fr/cartes/signification/l-etoile/#signification
Mary-Ark-of-the-Covenant-Monstrance

https://nsm07.casimages.com/img/2017/12/25//17122507033021722115425034.jpg
https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/07//18050707590920653515703376.jpg


https://www.dailymotion.com/video/x6gylor
Astarte
Cette déesse préside aux plaisirs de l'amour et porte,contrairement
aux autres ''démons'', des cornes en forme de croissant.
''Astaroth est l'arche en réalité''
===============================================
Tout les religions on un méchand BON poin commun et tous préfèrent ignoré ca!
Et tu veut la paix?
Faite tombé la religion pour la parcelle de vérité en poin commun!
Autrement dit juste le petit bout de vérité est importand!
Et quand ca dit ''Infidèle''
Si c'est un dieu homme (NON!)
Mais si c'est une déesse...
LA JE COMPREND LE TERME A INFIDÈLE!...
===============================================
Livre jaune no*5
IL AVAIS RAISON mais jai rien contre les juifs!


Livre jaune numerot 5
http://www.scribd.com/doc/127747738/Le-Livre-Jaune-5
https://www.fichier-pdf.fr/2012/06/19/livre-jaune-n5/
======================================================================================
La Pomme,La Corneille,La Colombe,La vraie couleur de ses cheveux...

https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/17//18051705430021722115716062.png
http://venuslillith.forumotion.com/t28-le-secret-perdu-de-salomon-les-clefs-du-paradis
https://fr.wikipedia.org/wiki/Corbeau_dans_la_culture

https://1drv.ms/b/s!Ah4FWFbRHZUFjzjy62BG-RoeJIrI




https://fr.wikipedia.org/wiki/Hathor (Oeil Gauche) (oui c'est Astaroth) et je le savais!
Les cornes,le soleil Horus,Oeil Gauche la lune,« maîtresse de l'Ouest », accueillant le mort dans sa nouvelle vie,
déesse de l'amour, de la beauté, de la musique, de la maternité et de la joie...
Hathor/Astaroth
https://www.louvre.fr/oeuvre-notices/la-deesse-hathor-accueille-sethi-ier


Les secrets de la Bible
De Roger Sabbah



https://goo.gl/nNKYpm
http://www.mathieu-colas.fr/michel/Classes/Ndiv.pdf
https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/16//18051612381421722115714919.png
https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/16//18051612382021722115714920.png
https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/17//18051701220221722115716028.png
https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/17//18051712370421722115715995.png
https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/17//18051712370421722115715996.png
https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/16//18051612382621722115714921.png
========================================================================
Livre: Theological Dictionary of the Old Testament G. Johannes Botterweck (editor)

https://goo.gl/sjRfXV

https://goo.gl/7wEpSx

https://1drv.ms/b/s!Ah4FWFbRHZUFjzYVLcjVlWNxD9kt
https://1drv.ms/f/s!Ah4FWFbRHZUFj2KvnCXnL1eDQv7g  ( Volume 1 et 2 }



L'arbre de la vie représente plusieurs arbres a fruits et le Raisin est le premier fruis sacré!


Dernière édition par Panax le Lun Juil 16, 2018 4:05 am, édité 191 fois
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Dieu Est Une Femme/Venus

le Mer Mai 16, 2018 2:40 pm
La preuve que dieu est une femme?
La Pistis Sophia (la « Foi et Sagesse » ou « Foi de la Sagesse »)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pistis_Sophia
https://en.wikipedia.org/wiki/Sophia_(Gnosticism)
Simple:Dans la genèse ca dit:Que la lumière sois et la lumière fut!
Elle c'est l'étoile du matin
(Venus_Lucifer) ''L'étoile_Dieu'' (La Lune_La Nuit) (Le féminin) (Le Yin)
A se lève avant le soleil!
Elle Est dans les ténèbres
Que la lumière soit!
Et la lumière fut!
Le soleil se lève!
(Le dragon_Satan) ''Le diable_Le soleil'' (Le jour) (Le Masculin) (Le Yang)
Je pense qu'il faut vénéré l'étoile et le soleil!
Elle en premier!
Preuve que c'est une femme!...
Le diable a sa raison d'être et il faut le respecter et non le craindre!
Il est son autorité! (C'est lui qui t'fesse)
L'étoile a l'endroit c'est le féminin!
Et a l'envers c'est le masculin!
C'est la même antité ou presque...
Comme fusioné...

http://saintebible.com/genesis/1-3.htm
http://venuslillith.forumotion.com/t23-l-enfer-satan-le-dragon

http://secretebase.free.fr/religions/trinite/trinite.htm
http://secretebase.free.fr/religions/symboles/horus/horus.htm


https://fr.wikipedia.org/wiki/Ishtar
https://en.wikipedia.org/wiki/Astarte

https://fr.wikipedia.org/wiki/Astaroth
https://en.wikipedia.org/wiki/Asherah

De la noirceur a la lumière!

Que l'étoile ''Lucifer'' du matin trouve ta flame!

https://nsm07.casimages.com/img/2017/08/03//17080311180520653515194789.png


Flammas eius lúcifer matutínus invéniat:
ille, inquam, lúcifer, qui nescit occásum.
Christus Fílius tuus, qui, regréssus ab ínferis,
humáno géneri serénus illúxit,
et vivit et regnat in sæcula sæculórum amen.

Que l'étoile du matin trouve ta flame,
Homme, dis-je, ô Lucifer
(l'étoile), qui ne connaît pas la chute, le Christ est ton Fils,
celuit qui est revenu d'entre les morts,
a répandu sa lumière paisible sur l'humanité,
vit et règne pour les siècles et des siècles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Exultet



Juste a ses deux la il sont le yin et le yang

C'est une femme nue au millieux...
Pattes de lapins... (Cest elle)

http://nsm08.casimages.com/img/2016/07/06//16070602312521722114357789.jpg
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gnosticisme
Shekinah, le féminin divin dans le temple de Salomon

The Shekinah Glory Enters the Tabernacle.jpgShekinah, Shechinah, Shechina, ou Schechinah (hébreu: שכינה), est l’orthographe anglaise d’un nom hébreu grammaticalement féminin de Dieu dans le judaïsme. Le mot signifie originale «demeure» ou «présence», et désigne la demeure de la Présence Divine de Dieu, en particulier dans le Temple de Jérusalem.
« La Gloire de la Shekinah était la Présence visible de Dieu, considérée comme féminine en Judaïsme ésotérique. Ainsi Moïse dit avoir été marié à la Shekinah. Dans la théologie phénicienne, la divinité était souvent appelée la face ou manifestation du dieu, et les Hébreux parlent de la Shekinah exactement dans le même sens. Ce terme abstrait tend à supplanter tous les noms plus anciens, plus anthropomorphiques, pour l’Esprit Saint. » On notera la féminisation de l’Esprit, qui, dans la tradition antérieure, était Femme.
http://venuslillith.forumotion.com/t28-le-secret-perdu-de-salomon-la-clef-du-paradis




Dernière édition par Panax le Mar Mai 29, 2018 11:04 am, édité 4 fois
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

La Prostitué De L'Apocalypse/Venus

le Mer Mai 16, 2018 2:42 pm
La Prostitué De L'Apocalypse/Venus

Qui est la prostitué de L'apocalypse?


https://www.mondedemain.org/revues/2001/janvier-mars/qui-est-la-prostituee-de-l-apocalypse
https://nsm09.casimages.com/img/2018/07/20//18072007295421722115814262.png
https://nsm08.casimages.com/img/2016/08/14//16081411472921722114428142.png
https://nsm08.casimages.com/img/2016/08/13//16081305322021722114427430.png
http://nsm08.casimages.com/img/2016/08/13//16081304411321722114427366.png

Qui est la mystérieuse « prostituée d’Apocalypse 17 ? »
Elle constitue un casse-tête pour des millions de gens!
Et même pour beaucoup de théologiens!


QUI EST CETTE “FEMME” ?

Comprenez bien ! À travers le Nouveau Testament,
le terme « femme » symbolise une Église. Par exemple, l’apôtre Paul écrit à l’Église de Dieu à Corinthe : « Oh ! si vous pouviez supporter de ma part un peu de folie ! Mais oui, supportez-moi ! Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure »(2 Corinthiens 11 :1-2). Il est clair que la véritable Église est décrite ici comme la « fiancée » de Jésus-Christ – c’est-à-dire comme si elle était une femme fiancée à Jésus-Christ.
Le verset 6 évoque l’histoire de la « femme » – s’agissant ici de la véritable Église du Nouveau Testament – s’enfuyant dans le désert où elle avait un lieu préparé par Dieu ».
Le verset suivant rend encore plus évident que cette « femme » est, en fait, la véritable Église de Dieu protégée par Dieu contre la colère de Satan.

Ainsi, lorsque nous arrivons à la
« femme » d’Apocalypse 17, il est manifeste que:
– en laissant la Bible interpréter ses propres symboles...
– Cette femme est,en fait, une Église.!
En conséquence, cette Église « assise sur une bête ''écarlate'' (Rouge) » (verset 3)
Est véritablement une « prostituée » spirituelle.



http://venuslillith.forumotion.com/t38-asherah-astaroth-dictionaire-biblique

UNE ÉGLISE IVRE DU SANG DES SAINTS

Cette « femme » est également une grande Église.
Car l’apôtre Jean a écrit : « Je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus.
Elle est l’Église « mère » ayant donné naissance à des « prostituées » spirituelles (verset 5).
Et,en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement » (verset 6).(C'est Une Prostitué)


http://venuslillith.forumotion.com/t33-dieu-est-une-femme-venus
http://venuslillith.forumotion.com/t2-venus-lillith-lucifer-dieu
C'est ce double portrait que dresse l'apôtre Jean dans Apocalypse 17:5 et 6 quand il parle de
"la mère des fornicateurs, " (Vénus / Ishtar / Marie) ''
La femme enivrée du sang des saints et du sang des martyrs de Jésus".
Cette grande prostitué est une Église puissante  qui fut et qui sera encore « ivre du sang des SAINTS »

Les habitants de la terre sont devenus spirituellement « ivres » de ses enseignements.
https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/07//18050706533220653515703240.png
(Le therme ivre du sang des saints est simple,on serais pret a mourir pour elle,beaucoup on versé leur sang pour elle!
Refusant de renoncer a leur foi ils étaient jetté aux Lions ou Crusifier!

LA PAPAUTÉ PRÉDITE D’AVANCE

Je décide de modifié un peu le texte du pape''  Laughing
Puis, les versets 11-14 décrivent
« une bête », qui s’élève et qui ressemble à un « agneau », c’est-à-dire au Christ, mais qui parle comme un « dragon », c’est-à-dire comme Satanle diable (Apocalypse 12 :9).Ce PROPHÈTE extrêmement astucieux, exerce « toute l’autorité de la première bête
En d’autres termes, ce grand prophète pourra influencer la plupart des gens, afin de les contraindre d''adoré cette prostitué spirituelle!
La déclaration qui est un document théologique complexe s’intitulait:

>>Sur l’unité et l’universalité salvatrice de Jésus-Christ et de l’Église<<
Ainsi, ils ne l’admettent pas seulement,mais ils maintiennent encore qu’ils sont la « MÈRE » de toutes les Églises
Ils maintiennent également qu’eux seuls détiennent les « clés » du Royaume de Dieu! >>>EXACTEMENT!<<<
Et j'ai la preuve!
''La Clef D'or Ou La Clef Du Paradis''   http://venuslillith.forumotion.com/t28-le-secret-perdu-de-salomon-la-clef-du-paradis
================================================
L'ANTIPAPE!  ((J'ai rien contre Jesus))


Dans sa Vita Christi, Eximenès assure que
l'Antipape sera un juif de la tribu de Dan et sera bâtard.
Il sera doté de tous les biens de la nature, beau, généreux, beau parleur, libéral, fort affable et aimable.
Il sera doué des biens de la fortune et de la science,
il en saura plus que Salomon ni aucun autre philosophe.
Il aura abondance de maîtres en arts magiques,dans lesquels il sera puissamment enseigné car un grand démon lui apprendra tout ce qu'il pourra.

Et principalement l'art d'alchimie, ''le secret perdu de Salomon'' ''Encens'' Au ''Soleil'' C'est de ''l'alchimie cosmique''.
Un grand nombre de démons seront détachés de l'enfer,les Arabes hurleront de terreur et
Babylone deviendra le siège de ''La Prostitué de l'apocalypse''!
D'autres auteurs prétendent que
l'Antipape sera un démon incarné et évoquent Bélial à son sujet.
(J'évoque bélial oui...)
--->>>Ici Belial (Satan) (Horus) (Pazuzu) Bec de faucon... (Le dieu du vent),Wendigo,Azazel, baphomet sont les mêmes

https://nsm08.casimages.com/img/2016/07/06//16070602254121722114357783.jpg
http://mystical-affinities.kazeo.com/antechrist-a123428152
http://weeklyworldnews.com/headlines/15141/13-most-dangerous-demons/
https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9lial
https://fr.wikipedia.org/wiki/Azazel
https://fr.wikipedia.org/wiki/Satan
C'est tout ce qui a de vrais de cette marde!


L'apocalypse c'est ''La fin de la fausse >>>Église<<< qui cache la vraie ''Église''  dans son église!
La religion tombe simplement pour laissé place a la vérité,rien de plus!

Remarque les cornes de Ishtar en croissant de lune.

http://venuslillith.forumotion.com/t29-correspondance-des-72-anges-dates-de-naissance-invocation

http://venuslillith.forumotion.com/t11-cornes-d-astaroth-dans-l-encens-videos
http://venuslillith.forumotion.com/t28-le-secret-perdu-de-salomon-la-clef-du-paradis
http://venuslillith.forumotion.com/t20-les-djinns
Apocalypse selon Saint Jean...
La femme de soleil et le dragon à 7 têtes (7 péchers)  Wink

https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/14//18051403130221722115712218.png
http://nsm08.casimages.com/img/2016/07/06//16070602312521722114357789.jpg
Pattes de Lapin.
Le therme de laver les pied dans la bible
http://www.tagtele.com/videos/voir/230815

http://venuslillith.forumotion.com/t19-les-reves-occulte-venus
L'homme qui ne trouvais pas l'amour devenais prêtre..
Et il se mariais a dieu il lui donnais son amour et il couchais avec des prostitués...
Car pour gagné ton paradis tu doit savoir ''AIMÉ''!
(La Prostitué est sacée!)
''Et le fais que tout les hommes puissent vénéré la même déesse fais de elle une Prostitué''
Les prostitués étais aussi des prêtres ellent fesaient le même métier!
https://fr.wikipedia.org/wiki/Prostitution_sacr%C3%A9e
http://www.lemondedesreligions.fr/dossiers/sexe-religion/quand-la-prostitution-etait-sacree-01-07-2009-1870_181.php
http://venuslillith.forumotion.com/t21-le-sacrifice-d-amour-venus

Lupanar qui signifie le repère du loup...
Complet... https://www.dailymotion.com/video/x5btz5j
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lupanar



http://nsm09.casimages.com/img/2018/03/12//18031211205220653515610331.jpg
Le petit chaperon rouge c'est un conte innitiatique...
Tout comme blanche neige et ses 7 nains (7 péchers capitaux...)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wendigo


https://www.dailymotion.com/video/x5btz5j
Du livre cultus des loogaroo







Preuve que jesus parlais de femmes et de prostitué et dieu!
Dans bible les brebies sont les femmes...
Et les Boeufs les hommes...
Et le loup c'est moé!
(Dans la bible!)
Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs;
''Il les chassa'' ''Les prostituées'' Les Prêtresse!

Ton jouet sexuelle ca vien de lui (lol)
http://venuslillith.forumotion.com/t24-section-occulte-2-sujet-complet




Dernière édition par Panax le Ven Juil 20, 2018 2:37 am, édité 21 fois
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Astarté, Une Déesse Phénicienne

le Mer Mai 16, 2018 2:45 pm
Astarte / Ishtar
Cette déesse préside aux plaisirs de l'amour et porte,contrairement aux autres ''démons'', des cornes en forme de croissant.
Elle est également connue comme Ishtar.

https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/15//18051510211921722115713179.jpg

Avant de décrire les différentes formes de la Déesse rencontrées dans les pays où elle s’est implantée, il
convient de la dépeindre dans ses attributions initiales. Astarté se présente comme une divinité complexe,
fruit d’un syncrétisme dont les composantes sont difficiles à isoler : sur des substrats primitifs sont venus
se greffer des éléments essentiellement phéniciens, mais aussi égyptiens, grecs et latins. Toujours est-il
qu’elle occupe une place de choix dans son panthéon d’origine.

Astarté y possède plusieurs attributs types. Citons par exemple le lion (le plus répandu), le cheval, le
sphinx et la colombe. Chaque attribut représente une des fonctions de la déesse. Ainsi, le cheval mettra en
valeur le caractère guerrier de la divinité (surtout en Egypte) alors que la colombe évoque la fonction de
protectrice des morts. Outre les animaux, la Déesse a un autre attribut : en sa qualité de Déesse astrale,
elle est toujours représentée par sa planète, un disque renfermant une étoile, en général à 8 raies.

Astarté possède diverses fonctions dont les deux principales consistent à veiller à la reproduction et à la
fécondité d’une part, à protéger les soldats en tant que Déesse de la guerre et de la victoire d’autre part.

Dans sa fonction de Déesse de l’amour et de la reproduction, Astarté est souvent représentée sous les
traits d’une Déesse nue, et ceci dans de nombreux pays où elle s’est implantée et non uniquement en
Phénicie. Nous la retrouvons également donnant le sein à un enfant, reprenant le thème, fréquent en
Égypte, d’Isis allaitant Horus.

Parlant des fonctions de la Déesse en Phénicie, Georges Contenau écrit : "C’est, dans toute l’Asie
occidentale, la personnification de la fécondité, la Déesse de la maternité et de la fertilité, la Déesse-mère.
En Assyro-Babylonie, elle réunissait à ces caractères celui de Déesse des batailles, mais jamais ces
représentations n’étaient confondues. C’était deux aspects divins bien nets dont les images étaient
différentes. En Phénicie, le premier aspect prévaut".

En effet, la Déesse Astarté est une puissance guerrière : elle participe à certains combats et protège les
soldats. Pour garder intact le territoire qui lui était consacré ou pour en chasser l’envahisseur, elle se
devait de prendre les armes et d’exterminer tous ceux qui cherchent le mal de ses fidèles et de son peuple.
Ainsi, on ne peut voir d’opposition entre d’une part sa fonction d’amour et de Déesse de vie et d’autre
part sa fonction de Déesse guerrière, qui est une fonction de Déesse de mort : c’est la même divinité qui
répand la vie chez ses fidèles et la mort chez les ennemis de ces derniers. Ajoutons que cette Déesse est
également remerciée lors des victoires.

Ces deux dernières fonctions, c’est-à-dire la Déesse de l’amour, de la fécondité et la Déesse de la guerre,
de la victoire et des soldats, constituent les deux principales attributions d’Astarté, laquelle dispense aussi
ses bienfaits dans d’autres domaines, à des degrés moindres. Nous pouvons mentionner comme fonctions
secondaires la protection des morts et celle des marins, ainsi que la protection et la guérison des malades.

Toutefois, une divinité n’existe pas uniquement à travers des fonctions, aussi diverses soient-elles. Tout
un univers de données matérielles et concrètes accompagne son culte. On peut définir cet ensemble de
données comme la manifestation évidente et visible du culte rendu à cette divinité.

Tout d’abord, le culte de la Déesse se pratique dans des temples. Le temple phénicien se compose en
général d’un enclos à ciel ouvert, d’une chapelle placée au milieu de cet enclos et précédée d’un autel.
D’autres dépendances peuvent répondre à des besoins particuliers du culte et du rituel, telles que des
petites loges destinées à la prostitution sacrée.

Cependant, il reste très peu de vestiges de temples en Orient. Il est donc difficile de définir un type
particulier. Prenons le temple situé à Sarepta (l’actuel village de Sarafand), à 15 kilomètres au sud de
Sidon. De plan rectangulaire (6,40 mètres sur 2,26 mètre), il possède une pièce contiguë au mur nord qui
devait être utilisée comme sacristie.
A l’intérieur du temple, et tout au long de trois des quatre murs, se
trouve une banquette haute de 30 centimètres sur laquelle on déposait les offrandes.
L’autel (1,02 mètre sur 0,92 mètre)


https://nsm08.casimages.com/img/2016/06/04//16060404291320653514282173.jpg
est placé à l’intérieur, contre le mur du fond devant lequel fut trouvé un socle, peut-être
pour une colonne de bois. Il existe également des temples phéniciens en dehors de Phénicie, par exemple
à Tas-Silg à Malte ou encore à Pyrgi en Étrurie.

Précisons que les temples d’Astarté ne sont pas uniformes et stéréotypés. Il n’en est pas de même en ce
qui concerne son personnel religieux, qui reste quasiment identique d’un bout à l’autre de la
Méditerranée. Un document fondamental nous permet de connaître le personnel religieux d’Astarté : c’est
la double inscription de Kition, retrouvée dans le temple du même lieu sur l’île de Chypre. Il s’agit de la
tablette des comptes du temple d’Astarté pour un mois, qui énumère toute une série de gens en rapport
avec les différentes activités du temple phénicien et nous permet ainsi de saisir la vie intérieure et le
fonctionnement de ce sanctuaire.

On trouve parmi eux des magistrats, des chantres, des sacrificateurs, des boulangers, des barbiers, des
bergers, des prostituées… De plus, nous pouvons sans grand doute affirmer que les temples d’Astarté
étaient en général desservis par les mêmes classes de prêtres et de prêtresses qui assuraient le service aux
temples des autres divinités. Joseph Plessis a tenté de décrire ces différentes classes constituant le
personnel religieux en distinguant un grand prêtre, diverses catégories de prêtres secondaires, des
pleureurs, des prêtres castrés… Outre le personnel masculin, certains ordres de femmes sont également
voués au culte de la Déesse.

Parmi ces femmes, les plus connues sont les prostituées sacrées. En effet, en plus des offrandes
matérielles, Astarté demande le sacrifice de personnes humaines, non qu’on doive les immoler devant son
autel, mais la Déesse de l’amour réclame des femmes (et parfois des hommes) qui veulent la servir, par le
sacrifice de leur beauté. Cette pratique occupe une importance particulière dans le culte de la Déesse
Astarté. La prostitution sacrée est un rite qui vise à multiplier la force génératrice d’Astarté, dans l’espoir
de garantir le renouveau perpétuel de la nature, la fécondité des femmes et l’accroissement du cheptel.
Les hiérodules, ou courtisanes, faisaient partie des prêtresses et n’exerçaient la prostitution qu’à
l’intérieur de l’enceinte sacrée, offrant leurs gains à la divinité. Pour exemple, nous observons à cet effet,
dans le sanctuaire de Pyrgi, de petites loges destinées à la prostitution sacrée le long d’une des parois
intérieures.

Toutefois, si l’introduction de cette pratique dans le culte d’Astarté a pu être inspirée par un sentiment
religieux réel, elle a sûrement amené à des excès et favorisé une décadence morale partout où elle était
pratiquée en détournant les fidèles de la pratique initiale teintée de religiosité. De la déesse de la
fécondité, Astarté est devenue pour beaucoup la déesse de la volupté, des plaisirs charnels débridés.

A la physionomie initiale de la déesse que nous venons de définir, chaque peuple a ajouté, à l’occasion,
des traits secondaires suivant son caractère propre, les conditions morales, sociales ou politiques dans
lesquelles il vivait, et enfin les influences étrangères auxquelles il se trouvait soumis. Ce sont ces
variations que nous allons à présent étudier en analysant l’implantation du culte d’Astarté en
Méditerranée chez ces différents peuples.


Dernière édition par Panax le Sam Mai 19, 2018 12:45 am, édité 5 fois
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Asherah,Ishtar,Venus/Déesse-Mère Des Hébreux

le Mer Mai 16, 2018 2:46 pm
Ashérah-Ishtar, déesse-mère des hébreux, épouse de Baal-Yahvé, et Saint-Esprit du Ménorah
Le fanatique mystère de pâque
https://www.dailymotion.com/video/x68tsv1

https://youtu.be/bccAnorfxvU?t=2m36s

A travers les éléments qui suivent, il semble que l’on soit  passé d’une déesse-mère unique (Ashérah), à un couple divin marié (Ashérah et Baal), puis pour finir, à un dieu-père unique (Yahvé). On découvrira que les sacrifices d’enfant furent une pratique courante pour les divinités associées à Baal.
Lire Tanit, déesse-mère berbère de Carthage (phéniciens de la Tunisie antique), et épouse sacrificielle de Baal-Moloch (prototype de Yahvé)
Ishtar, la déesse-mère de Pâques

Ishtar-Easter déesse-mère de Pâques, équinoxe du printemps, retour de la viePâques est la fête de l’équinoxe du printemps, le retour de la vie de la déesse-mère Ishtar (Easter) :

   les cloches réveillent la nature,
   les œufs représentent la source de la vie, et de la naissance du monde,
   les lapins représentent la sexualité féconde et débordante.

Ishtar fut une déesse primordiale mésopotamienne, qui avec l’arrivée du patriarcat, fut affublée d’un mari, Baal. Avec le temps, Baal devint Yahvé, et Ishtar devint Asherah. Puis elle fut effacée sous le nom de Shekinah, l’esprit saint féminin du ménorah, l’arbre sacré de vie.
Lire Philippe Annaba – Les dieux usurpateurs de la mythologie sumérienne spolient la déesse primordiale

La déesse-arbre de la fécondité des cananéens

Il est établi que le mot Ashera désigne une déesse cananéenne ; mais par ailleurs, un mot en hébreu similaire signifie « arbre sacré » ou « poteau sacré ». La plupart des historiens en a conclu qu’Ashera est effectivement une déesse qui pouvait être représentée, ou symbolisée, aussi bien sous la forme d’une femme que par un arbre ou un poteau. Les archéologues ont retrouvé, aussi bien dans l’ancien royaume du Nord que dans celui du Sud, de nombreuses figurines en argile datant du VIIIe et du VIIe siècle représentant Ashéra/Ashtoret/Astarté sous les traits d’une déesse de la fécondité et de la fertilité, leurs mains soutenant leur poitrine divine.
NB : les cananéens furent exterminés par les troupes de Josué, sur ordre de Moïse, à la sortie d’Egypte lors de l’Exode.

La première religion sans déesse

L’Ancien Testament est le premier livre sacré à ne faire intervenir aucune divinité féminine et ose ce que les patriarcats précédents n’avaient pas fait : éradiquer toute trace de culte féminin. Lorsque la Grande Déesse était considérée comme immortelle, immuable, toute-puissante, le concept de filiation par le père n’était pas encore connu. Si la Déesse a longtemps régné seule dans les mythes de Sumer, au premier temps patriarcal apparaissent des dieux Pères, alors que la déesse devient fille-épouse, avant d’être bibliquement éliminée. Yahvé est le premier Dieu sans concurrence féminine qui vient clore la mise en place progressive des patriarcats dans cette région du monde avant-gardiste pour avoir vu débuter le néolithique, son agriculture et l’élevage.

L’épouse de Dieu

Yahvé (El, le dieu) eut une compagne, Asherah (de l’hébreu אשרה), qui est le prénom d’Elat (la déesse). Elle était vénérée avant -600. Asherah est souvent vue comme la version cananéenne de la déesse Athirat (ou ʼAṯirat), une importante déesse-mère au culte répandu au Moyen-Orient. Asherah est connu dans la Bible comme la « Reine du Ciel » (Jérémie 7.18, 44.17) et est appelée « Artémis«  par les Ephésiens dans le livre des Actes (chapitre 19). Le mot  »Asherah » est trouvé au moins 40 fois dans l’Ancien Testament. Il fait référence à un objet en bois utilisés dans le culte de la parèdre de Baal, c’est-à-dire Asherah. Dans les lieux de culte de l’Israël antique, Ashera était traditionnellement symbolisée par un poteau sacré, symbole de la fécondité.
Lire Artémis d’Éphèse (Turquie), déesse anti-mariage des Amazones, et prototype de la Vierge Marie

Sources archéologiques

Les ostraca de Kuntillet Ajrud datant du viiie siècle av. J.-C., dans le désert du Sinaï, portent ainsi l’inscription « Berakhti et’hem l’YHWH Shomron [ou Shomrenou] ulè Asherato » (« Je vous ai bénis par YHWH de Samarie et Son Asherah » ou « Je vous ai bénis par YHVH notre gardien et Son Asherah », selon qu’on lise Shomron : Samarie ou Shomrenou : notre gardien). On trouve aussi la mention « YHWH et son Ashera » sur une inscription datant de la monarchie tardive (vers 600 av. J.-C.) dans la région de la Shefelah (royaume de Juda).

Yahvé, une déesse aux seins fertiles ?

Privé de Noms de Dieu propres, YHWH reçoit néanmoins de nombreuses métonymies permettant à Son peuple de le glorifier en utilisant des noms communs désignant ses attributs et ses éminentes qualités, car « Il est Puissant » (Elohim), Il est « bon Juge » (Adonaï), Il est « Un et Unique » (ʾèḥād). La multiplicité de noms utilisés par les Juifs pour rapporter à YHWH métaphores, épithètes ou attributs marquant ses éminentes qualités ont souvent été source de dissension parmi les critiques bibliques, car certains pensent que cette variété est la trace, soit d’un polythéisme originel antérieur aux Patriarches et aux Prophètes, soit de la variété des sources ayant servi à composer la Torah. La plupart des mots hébraïques qui glorifient YHWH sont aussi utilisés dans le christianisme.

W.F. Albright proposa une hypothèse pour la métonymie El Shaddaï , liant shaddaï à shadayim (les seins). Shaddaï serait alors lié à la fertilité de Dieu et Sa bénédiction sur les animaux aquatiques et volatiles, puis les hommes. En effet, Shaddaï apparaît souvent dans un contexte de fécondité et de fructification, (et aussi : avoir en suffisance, il suffit, je suis celui qui suffit, n’ayez pas d’autre Dieu, Je suffis…) :

   Gen. 28:3 : Qu’El Shaddaï te bénisse, te rende fécond et te multiplie, afin que tu deviennes une multitude de peuples!
   Gen 35:11 : Je suis El Shaddaï : Sois fécond, et multiplie
   Gen 49:25 : C’est l’œuvre d’El Shaddaï qui te bénira des bénédictions des cieux en haut, des bénédictions des eaux en bas, des bénédictions des mamelles [shadayim] et du sein maternel [racham].

La compagne du Léviathan

Anat, déesse sémitique de Palestine, sera recyclée en épouse de Baal qui s’accapare de son pouvoir de fertilité, et se fait appeler à sa place, « le Seigneur des sillons des champs », après avoir vaincu un serpent monstrueux nommé Léviathan, encore un symbole de la déesse Mère (épisode révélé par les fouilles de Ras-Shamra, ancienne Ugarit). C’est un comportement récurrent dans l’histoire du patriarcat, de diaboliser son ennemi, afin de justifier les pires exactions à son encontre. À noter une fois de plus que les rédacteurs de la Bible s’inspireront de ces récits mythiques antérieurs :

« … Yahvé châtiera avec son épée dure, grande et forte, Léviathan, le serpent fuyard, Léviathan, le serpent tortueux, il tuera le dragon qui habite la mer. » Isaïe 27,1.

« Réveille-toi, Seigneur, réveille-toi vite et agis avec vigueur. Réveille-toi comme autrefois, dans le lointain passé. N’est-ce pas toi qui abattis le monstre Rahab, le dragon des mers ? » Isaïe 51, 9.

En effet, Léviathan, symbole de la grande Mère, ressurgit sans cesse dans la mémoire et le cœur du peuple hébreu.
Lire Le dieu serpent fertile, gardien de l’arbre cosmique, et compagnon de la Déesse-Mère primordiale

Une déesse combattue par les premiers monothéistes

Les autels, les piliers et les idoles, condamnés par Yahvé, étaient placés dans les bosquets d’arbres. Le nom de la déesse Cananéenne Asteroth signifie “arbre sacré” mais cette traduction est redondante dans la mesure où tous les arbres étaient sacrés pour les peuples antiques de l’Europe et du Proche Orient. Les arbres étaient révérés comme divins avant que des images sculptées d’arbres fussent érigées pour être vénérées.

La représentation d’Asherah est un arbre, le palmier-dattier, utilisé dans son culte par les canaanites et les phéniciens. Leurs dattiers sont appelés asherim. Son nom phénicien vient du grec dattier. Ils habitaient les cités-états phéniciennes de Sidon et de Tyr (Liban). La phénicienne Jézabel épousa Ashab, roi samaritain d’Israël, et amena avec elle l’adoration de ces arbres. Cette pratique passe en Israël et sera combattue par le prophète Élie, et dénoncée par Jérémie. Les tribus d’Israël emmèneront cette pratique avec eux à Babylone.

Et dans la Bible il est expliqué que c’est seulement lors des réformes de Josias et d’Ezéchias que fut enlevé du temple de Jérusalem l’emblème d’ASHERAH (un poteau sacré appelé « ASHERE »). Le Pentateuque en parle quatre fois comme des idoles à détruire :

   « Ezéchias fit ce qui est agréable à Yahvé, imitant tout ce qu’avait fait David, son ancêtre. C’est lui qui supprima les hauts lieux, brisa les statues, coupa les Ashérah et mit en pièces le serpent d’airain … » (Rois II 18, 3-4)
   « Et il fit emporter Ashérah hors de la maison de l’Éternel (Yahweh), hors de Jérusalem, dans la vallée du Cédron, et il la brûla dans la vallée du Cédron, et la réduisit en poussière, et en jeta la poussière sur les sépulcres des fils du peuple. » (Rois II 23, 6)
   « Et il brisa les statues, et coupa les poteaux symbolisant Ashérah et remplit d’ossements d’hommes les lieux où ils étaient. » (Rois II 23,14)
   Deutéronome, chapitre 16 :  »Tu ne te planteras point d’emblème d’Ashéra, aucun arbre, auprès de l’autel que tu dresseras à l’Éternel ton Dieu. »
   Et le roi Josias, vers -630, « ordonna […] de retirer du sanctuaire de Yahvé tous les objets de culte qui avaient été faits pour Baal, pour Ashera et pour toute l’armée du ciel […]. Il supprima les faux prêtres que les rois de Juda avaient installés et qui sacrifiaient […] à Baal, au soleil, à la lune, aux constellations et à toute l’armée du ciel. […] Il démolit la demeure des prostituées sacrées, qui était dans le temple de Yahvé[…] ».

La destruction des temples de la Déesse

Présente dans les récits précédents connus de cette région, Lilith disparaît du travail de copier/coller et de réécriture biblique sélective. Si le culte de la déesse existe toujours en Palestine au moment où émerge Yahvé, ce sont les empereurs chrétiens de Rome et de Byzance qui firent fermer les derniers temples de la Déesse vers l’an 500 de notre ère.
Lire Lilith, première épouse d’Adam, démone de la luxure voleuse d’enfants, et ancienne déesse-mère

« Vous détruirez tous les lieux où les nations que vous allez chasser servent leurs Dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines et sous tout arbre vert. Vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, vous brûlerez au feu leurs idoles, vous abattrez les images taillées de leurs Dieux et vous ferez disparaître leurs noms de ces lieux-là » [Deutéronome 12, 2-3].

Dans les faits, ce sont bien les cultes du féminin qui sont visés : Montagne, Arbre, Serpent honni, pierres levées et pieux sacrés,
figurines représentant une femme debout soutenant ses seins avec ses mains, déesses nues de la fertilité consacrée à l’ancienne déesse Asherah épouse de YHWH. Vers la fin du VIIIe s. av. J.C., on se mit à proclamer que seul YHWH devait être honoré, en y incluant une revendication territoriale, et c’est au VIIe s. av. J.C., pendant le règne du roi Josias, que les dirigeants de Jérusalem ont jeté l’anathème sur la moindre trace de vénération des déités étrangères, extirpant les rituels propitiatoires pour la fertilité de la terre et la bénédiction des ancêtres avec la destruction de tous les sanctuaires locaux, le Temple de Jérusalem devant être reconnu comme « l’unique » lieu de culte, avec aussi la purification de l’idolâtrie initiée par Salomon avec son harem de femmes et dont le « cœur ne fut plus tout entier à Yahvé », qui suivit même Astarté, « reine du ciel », à laquelle des Juives offraient encore des gâteaux peu avant la destruction du royaume de Judée par Nabuchodonosor en 586 avant J.-C.

Revenir à la Reine du Ciel, du bonheur et de la prospérité

Les lamentations de Jérémie (jérémiades), chapitre 44

Même la Bible recèle le souvenir de ces temps de paix sous l’égide de la déesse Mère. Le prophète biblique raconte comment il vint à Pathros en Egypte après la destruction de Jérusalem par Nabuchodonosor. Il y rencontra un groupe de réfugiés israélites en colère. Ceux-ci reprochaient au prophète sa loyauté envers celui qu’eux-mêmes regardaient comme un dieu mâle usurpateur du ciel, Jéhovah, auquel ils attribuaient tous leurs malheurs. Jérémie interpelle les Judéens résidant en Égypte parce qu’ils rendent hommage à Astarté, la reine du Ciel, alors qu’Yahvé a interdit de rendre un culte à d’autres dieux que Lui. Défiant le saint homme, ces gens lui annoncèrent qu’ils allaient retourner aux coutumes de jadis et brûler l’encens devant la Reine du Ciel, lui adresser des offrandes et des libations :

« Ce que tu as dit au nom du seigneur, nous ne l’acceptons pas. De toute façon nous allons remplir nos promesses de brûler de l’encens à la Reine du Ciel et de lui verser des libations, comme nous le faisions, nous et nos pères, nos rois et nos chefs dans les villes de Juda et de Jérusalem. Nous avions alors du pain à satiété, nous étions dans l’abondance et nous ne savions pas ce que c’était que le malheur. Or depuis que  nous avons cessé d’offrir l’encens à la Reine du Ciel et de lui verser des libations, tout nous manque, et nous périssons par le glaive et la famine. » Jérémie, 44, 16 à 18.

Un vaste panthéon mondial de déesses-arbres

On retrouve plus de quarante fois le mot Hébraïque asherah dans les cinq premiers livres de la Bible, parfois pour indiquer “la présence cultique puissante de la divinité féminine appelée Asherah”, parfois pour indiquer les idoles en bois sculpté utilisées pour la représenter. Asteroth-Asherah-Astarte était originaire de la Palestine et du Proche-Orient mais elle appartenait à un vaste panthéon de divinités d’arbres que l’on trouve sur toute la planète: les tendres hamadryades de la mythologie Grecque, telle que Daphné le laurier; l’Isis Egyptienne qui est souvent représentée comme un tronc d’arbre bourgeonnant d’une abondance de rameaux feuillés; et les apsaras sensuelles aux yeux de biche de la mythologie Hindoue, dont la Reine Maya, la mère du Bouddha. Lorsque les cultes de la Déesse furent supprimés, lorsque ses idoles furent mises à bas, lorsque ses bosquets feuillés furent dévastés, les Juifs inventèrent la menorah pour remplacer ce qu’ils avaient détruit. Le chandelier aux sept branches est une abstraction schématique émanant de la nature, une imitation spectrale d’une asherah, un arbre-sacré.

Ménorah et Saint Esprit, l’arbre de vie de la déesse Ashérah ?


La ménorah (hébreu : מְּנוֹרָה IPA [mnoː’ɾaː]) est le chandelier (ou candélabre) à sept branches des Hébreux, dont la construction fut prescrite en Exode 31 à 40 pour devenir un des outils du Tabernacle et plus tard du Temple de Jérusalem. Ce mot « Menorah » provient du préfixe « Mé » indiquant la provenance d’une chose, associé à la racine hébraïque Norah, Nourah, de Nour,Nor (flamme) au féminin. MéNoRah signifie donc « de la Flamme », « qui provient de la Flamme » ; cette flamme, selon la Kabbale, n’est autre que la Schékhinah ou présence féminine de Dieu.

Les vieilles gravures du Néguev montrent que, à l’époque où ils étaient encore polythéistes, les Hébreux adoraient le dieu YAH (YAHWE) et sa parèdre la déesse ASHERAT ou ASHERAH. Sur ces gravures, le nom de YAH est souvent associé à un bélier ou un taureau alors que celui d’ASHERAH est associé à une MENORAH. ASHERAH était également connue par les Cananéens d’Ougarit (Syrie) sous le nom d’ATHIRAT. Elle semble avoir été représentée par un poteau de bois car son nom pouvait être traduit par « Bosquet », « Jardin », « Arbre » ou « Lieu sacré ». En fait, il est possible que ce poteau n’ait pas été un mat lisse mais ait porté sept branches. Un tel poteau d’ASHERAH muni de sept branches pouvait donc avoir la forme d’un chandelier MENORAH. Un « ARBRE DE LUMIERE » comme disent certains.

D’ailleurs la description de la MENORAH, dans Exode 25, 31-40, montre qu’elle a un aspect trés végétal.

« Et tu feras un chandelier d’or pur : le chandelier sera fait d’or battu ; son pied, et sa tige, ses calices, ses pommes, et ses fleurs, seront tirés de lui.
Et six branches sortiront de ses côtés, trois branches du chandelier d’un côté, et trois branches du chandelier de l’autre côté.
Il y aura, sur une branche, trois calices en forme de fleur d’amandier, une pomme et une fleur ; et, sur une autre branche, trois calices en forme de fleur d’amandier, une pomme et une fleur ; ainsi pour les six branches sortant du chandelier.
Et il y aura au chandelier quatre calices en forme de fleur d’amandier, ses pommes et ses fleurs ;
et une pomme sous deux branches sortant de lui, et une pomme sous deux branches sortant de lui, et une pomme sous deux branches sortant de lui, pour les six branches sortant du chandelier ;
leurs pommes et leurs branches seront tirées de lui, le tout battu, d’une pièce, d’or pur.
Et tu feras ses sept lampes; et on allumera ses lampes, afin qu’elles éclairent vis-à-vis de lui.
Et ses mouchettes et ses vases à cendre seront d’or pur.
On le fera, avec tous ces ustensiles, d’un talent d’or pur.
Regarde, et fais selon le modèle qui t’en est montré sur la montagne. »

Une autre descriptions se trouve dans Zacharie 1,2-3 et 7 :
« Et il me dit : Que vois-tu ? Et je dis : Je vois, et voici un chandelier tout d’or, et une coupe à son sommet ; et ses sept lampes sur lui ; sept lampes et sept conduits pour les lampes qui sont à son sommet ; et deux oliviers auprès de lui, l’un à la droite de la coupe, et l’autre à sa gauche… (Ces sept lampes) ce sont là les yeux de l’Éternel qui parcourent toute la terre.

Arbre de lumière, buisson ardent, la matrone de Dieu

Il est même possible que le buisson ardent, par lequel YAHWE a prix contact avec Moïse dans le désert, soit la même chose que cet ARBRE DE LUMIERE. En effet, il manifestait la présence de Dieu… hors, dans le temple de Jérusalem, le chandelier MENORAH était également le symbole de la présence de Dieu. Cette « présence de Dieu » portera plus tard le nom de SHEKINAH, et on en parlera parfois comme si elle était une entité à part entière. On ira même jusqu’à en faire une sorte de parèdre de YAHWE sous le nom de MATRONIT (Matrone). Certains rabbins assimilaient aussi la SHEKINAH à l’ESPRIT SAINT de Dieu, celui-ci étant un nom féminin dans les langues sémitiques.

Shekinah, le féminin divin dans le temple de Salomon

File:The Shekinah Glory Enters the Tabernacle.jpgShekinah, Shechinah, Shechina, ou Schechinah (hébreu: שכינה), est l’orthographe anglaise d’un nom hébreu grammaticalement féminin de Dieu dans le judaïsme. Le mot signifie originale «demeure» ou «présence», et désigne la demeure de la Présence Divine de Dieu, en particulier dans le Temple de Jérusalem.

« La Gloire de la Shekinah était la Présence visible de Dieu, considérée comme féminine en Judaïsme ésotérique. Ainsi Moïse dit avoir été marié à la Shekinah. Dans la théologie phénicienne, la divinité était souvent appelée la face ou manifestation du dieu, et les Hébreux parlent de la Shekinah exactement dans le même sens. Ce terme abstrait tend à supplanter tous les noms plus anciens, plus anthropomorphiques, pour l’Esprit Saint. » On notera la féminisation de l’Esprit, qui, dans la tradition antérieure, était Femme.

Le Don d’Isis, l’esprit parfait de la foudre

Shekinah pourrait venir de l’akkadien Shek, le don et Inah ou Inanna, déesse sumérienne de l’éveil, l’Isis des Égyptiens. Shekinah pourrait se traduire par « don d’Isis ». Isis, notre mère divine, à qui nous devons notre âme immortelle. Isis, sous la forme de la foudre, qui donnait aux anciens « l’esprit parfait ». Comment s’étonner dans ce contexte que l’Esprit fut féminin ? L’éveil, don d’Isis. C’est l’âme en nous qui s’incarne, la lumière qui descend, et dans la langue française l’âme et la lumière, aussi, sont féminines.

« Un document apocryphe cite Jésus de Nazareth se référant au Saint Esprit comme « Ma Mère ». Et les Manichéens appellent la Mère du Christ « la vierge de Lumière ». Cette Gloire de la Shekinah, cette Lumière qui signale la Présence de Dieu, est toujours féminine pour l’ancien voyant. Elle est l’Eurydice de l’Orphisme. Elle est la reine de l’Océan de Lumière d’Enoch. Elle est Isis l’Egyptienne. Elle est Ishtar des Etoiles, la Fiancée, la Lumière, avec laquelle l’Inconnaissable s’est marié à l’aube de la création. Et de la joie de cette union l’univers spirituel est né. Dieu et la Shekinah sont ‘un’ et indissolubles. » – citation Rose-Croix (source)
Lire Tradition Gnostique des Templiers : féminin sacré, sagesse de la Vierge Noire, relique du culte d’Isis

Le Saint Esprit, mère du Christ

Quand aux Judéo-Chrétiens Nazaréens, ils faisaient de cet ESPRIT SAINT féminin la mère de Jésus. Saint Jérôme a écrit à ce sujet :

“Dans cet évangile écrit ‘selon les Hébreux’, qui est lu par les Nazaréens, le Seigneur dit : ‘Il y a un instant, ma mère, le Saint-Esprit, m’éleva’ (…) Selon l’évangile écrit en langue hébraïque que les Nazaréens lisent (…..) nous trouvons ceci : ‘Il arriva que, tandis que le Seigneur remontait de l’eau, toute la source du Saint-Esprit descendit et reposa sur lui et lui dit : Mon Fils, parmi tous les prophètes, je t’attendais pour que tu viennes et que je puisse reposer en toi. Car tu es mon repos, tu es mon fils premier-né qui règnes pour toujours’. »

Et Origène en concluait ceci (dans In Jer. 15,4) :

“C’est une preuve dans leur croyance (aux Nazaréens) que l’Esprit-Saint est la mère du Christ. »
Lire Les Mystères d’Isis, source de Vie : religion matricienne et inversion judéo-chrétienne ?
La vraie Trinité

De là, il n’y aurait plus qu’un pas à faire pour dire que la trinité chrétienne du Pere, du Fils et du Saint-Esprit correspond en fait à une famille divine composée d’un Dieu-père, d’un Dieu-fils et d’une Déesse-mère. Étrange manière utilisée par la déesse ASHERAH pour réapparaitre auprés de YAHWE ! Et c’est d’autant plus paradoxal que les Hébreux avaient essayé de se débarasser de cette déesse en en faisant le démon ASTAROTH.

(((Le Tabernacle est l'endrois le plus sacré du temple)))
Tabernacle ou Arche c'est pareille...


Un avatar d’Hathor et son Sycomore ?

Chez les anciens Egyptiens, ce qui se raproche le plus de l’Arbre de Vie de la déesse ASHERAH c’est le SYCOMORE (ficus sycomorus) de la déesse HATHOR (déesse de l’amour et de la fertilité). Cet arbre poussait dans le monde des morts et servait à nourrir et désaltérer les BA (âmes) afin de leurs rendre la vie.
Lire Le secret des 10000 noms d’Isis, ou la généalogie matriarcale des reines de l’Egypte totémique



Dernière édition par Panax le Mer Juil 18, 2018 10:41 pm, édité 6 fois
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Ishtar,Astarte,Astaroth/Musé du louvre ''Paris'''

le Mer Mai 16, 2018 2:48 pm
Siège votif dit « Trône d’Ashtarté »
AO 4565

Sully salle 17 b

Déesse des Cananéens,
considérée comme la femme de Baal,
Astarté est le nom grec pour Ashtoreth.

Elle a gardé l’héritage de l’Ishtar babylonienne
qui elle-même avait pris la succession
de l’Inanna sumérienne.

Elle est souvent représentée sous
les traits d’une femme nue aux
organes sexuels hypertrophiés.

La prostitution sacrée
faisait partie de son culte.

Astarté est le nom grec pour Ashtoreth
A côté des représentations aniconiques? (pierres dressées, poteaux sacrés, Ashéra, 1 Rois 16:33, note), les figurations anthropomorphiques? de ces divinités, comme les ‘ images sculptées ’ (2 Rois 21:7) constituèrent un véritable ‘ piège ’ pour les Israélites (Juges 2:3)

De cette vision du panthéon? en face duquel ils se trouvaient ainsi placés quotidiennement, on comprend mieux l’interdit du Décalogue? : « Tu ne te feras aucune image sculptée […] Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux et tu ne les serviras pas » (Exode 20:4-5).

Le terme ashtorèth au singulier
figure pour la première fois dans la Bible au moment où Salomon
se met à adorer cette
‘ déesse des Sidoniens ’
- 1 Rois 11:5,33.

« Tu ne te feras aucune image sculptée. Tu ne te prosterneras pas
devant ces dieux et
tu ne les serviras pas »

Exode 20:4-5

On le retrouve quand Josué détruit les hauts lieux bâtis pour ‘ la chose immonde ’ des Phéniciens (2 Rois 23:13). Le pluriel ashtarôth désigne probablement les images ou les représentations de cette déesse païenne (Juges 2:13). Son culte était peut-être pratiqué en Canaan dès l’époque d’Abraham, car une des villes du pays portait le nom d’Ashteroth-Qarnaïm. - Genèse 14:5.
Astarté a gardé l' héritage d' Ishtar
Submit Vase de la déesse Ishtar     AO 17000

Ce grand vase cultuel est orné de l’image d’Ishtar. Ishtar, ou Inanna pour les Sumériens, est à la fois déesse de la guerre, et l’incarnation divine de l’amour, maîtresse de la sexualité et de la fertilité.
Il faut sans doute voir en elle
l’ancêtre des déesses-mères.

Elle sera Isis en Egypte, Aphrodite en Grèce, Vénus à Rome, Astarté en Phénicie, Ashthoreth dans la Bible. A167

Ce prototype babylonien est la source du culte ultérieur des déesses-mères.
Essentiel et omniprésent dans l’histoire de l’homme, il constitue un des thèmes majeurs à l’origine des religions
et des civilisations. A169

Les documents découverts en 1929 à Ras Shamra (l’Ougarit antique) ont confirmé la nature extraordinairement vile et perverse du culte cananéen. Les déesses Astarté, Anath et Ashérah symbolisaient à la fois la luxure, la violence sadique et la guerre. Les rites et les fêtes des déesses de la Fécondité dégageaient une incontestable sensualité.
Un culte cananéen vil et pervers
Les Cananéens adoraient leurs dieux en pratiquant devant eux des actes immoraux, qui avaient valeur de rites religieux, et en assassinant leurs premiers-nés. Il semble que le territoire soit devenu une sorte de Sodome et Gomorrhe à l’échelle nationale.

Une civilisation d’une corruption et d’une brutalité si abominable avait-elle le droit de vivre plus longtemps ? Sommes-nous encore surpris que Dieu ait commandé de les exterminer ?  Deutéronome 7:1.
Les archéologues qui creusent dans les ruines des villes cananéennes s’étonnent que Dieu ne les ait pas détruites plus tôt qu’il ne le fit. A247

Une civilisation d’une corruption

et d’une brutalité abominables.

Comme son prototype suméro-babylonien, Astarté apparaît sous un double aspect :

tantôt c’est la déesse de la guerre, tantôt celle de l’amour.
« dans sa plus basse expression le caractère érotique de la religion cananéenne s’est forcément abîmé dans les profondeurs les plus sordides de la déchéance humaine »

Prostitution sacrée et sacrifices d' enfants
Ici une femme nue, prête aux enlacements qui seront créateur de vie, là une créature vêtue et armée, qui conduit au combat ceux qui la vénèrent.

Submit Ishtar de tell Ahmar     AO 11503  

Richelieu  Antiquités orientales  Rdc salle 6

Sur ce relief la déesse de la guerre est debout sur un lion, son animal-attribut, qu’elle tient en laisse.

Elle est coiffée de la tiare cylindrique ; en couronnement, un disque étoilé.

Une inscription précise l’identification : « Ishtar de la ville d’Arbèles », qui fut en particulière vénération chez les Assyriens.

Astarté était aussi la déesse de la guerre chez les Philistins résidant en Canaan, puisque l’armure de Saül, après sa défaite fut placée dans la maison des images d’Ashtoreth.
1 Samuel 31:10.

Submit Dieux égyptiens et étrangers     C 86

Sully 1er étage salle 28 vitrine 1

Sur cette stèle figure

à côté de l’égyptien Min et du cananéen Réphech, la syrienne Qadech,

synthèse audacieuse mais exacte
de la déesse mésopotamienne Inanna/Istar avec ce double aspect
de la guerre (le lion) et de l’amour
(la femme nue). A248

Statuette de déesse nue debout

représentant peut-être la grande
déesse babylonienne

AO 20127  Non exposée

IIIe siècle av. J.-C. - IIIe siècle ap. J.-C.
Babylonie
Albâtre, or, rubis et terre cuite
H. : 24,80 cm.  

Cette délicate figurine,
la « Grande Déesse »,

aux bras articulés et parée de
ses bijoux dévoile sa rondeur féminine.

Elle allie le corps de la Vénus lascive
et le croissant de la chaste Diane.

C’est par l’intermédiaire de plaquettes
en terre cuite moulées provenant de Syrie
et représentant la déesse Astarté
que se propage l’image d’une déesse nue
puis habillée.

Voir aussi,

Pendentif     AO 14714    Sully Levant salle B vitrine 8

Le matériel découvert à Ras Shamra nous rend la figure d’une déesse nue, en terre ou en or. Ici la déesse nue, encadrée de serpents, est montée sur un lion et maîtrise deux caprins.

Les figurines sont souvent celle d’une femme dont les organes sexuels sont grossièrement exagérés. A propos du culte phallique des Cananéens, W. Albrigth dit que « dans sa plus basse expression le caractère érotique de leur religion s’est forcément abîmé dans les profondeurs les plus sordides de la déchéance humaine. » A249
https://www.louvrebible.org/index.php/louvrebible/default/visiterapide/trone-d-asharte-rubrique-menu-104
===================================================================================================================================
Vase de la déesse Ishtar
AO 17000
Richelieu salle 3 vitrine 5 b (4)
Ishtar et le culte des déesses-mères
Ce grand vase cultuel est orné
de l’image d’Ishtar.

Elle est représentée entourée d’oiseaux, de poissons, d’un taureau et d’une tortue, tous liés au symbolisme de la fertilité.

Coiffée de la tiare à cornes, emblème du divin, elle porte une paire d’ailes, signe de sa dimension astrale, qui la fait s’identifier à la planète Vénus. Bras écartés, elle se dévoile dans toute sa nudité.
Ishtar et le culte des déesses-mères
Ishtar, ou Inanna pour les Sumériens, est à la fois déesse de la guerre, et l’incarnation divine de l’amour, maîtresse de la sexualité et de la fertilité. ‘ Elle est vénérée comme telle en Mésopotamie au moins depuis l’apparition des premières cités au IVè millénaire, et il faut sans doute voir en elle l’ancêtre des déesses-mères ’. Elle sera Isis A167 en Egypte, Aphrodite en Grèce, Vénus à Rome, Astarté en Phénicie, Ashthoreth dans la Bible (1 Rois 11:5,33)  Représentée sous la forme d’une étoile, c’est une des composante de la triade qu’elle forme avec Sîn, le dieu-lune, et Shamash, le dieu-soleil.  A1104

Isis   E 3637 Vénus de Milo  Ma 399 Astarté   BR 4425
Vierge à l'enfant ML 25

Des noms différents,
un symbole identique : déesses-mères
« De Babylone le culte de la Mère et de l’Enfant se répandit jusqu’au bout du monde. En Egypte, la Mère et l’Enfant étaient adorés sous les noms d’Isis et d’Osiris. Dans l’Inde, sous les noms d’Isi et Iswara. En Asie, c’est Cybèle et Deoius. En Grèce, Cérès la grand Mère avec un nourrisson au sein, ou Irène la déesse de la paix, avec l’enfant Pluton dans ses bras. Au Tibet, au Japon, en Chine, les missionnaires jésuites ont été bien surpris de trouver la contrepartie de la Madone, Shing-Moo, représentée avec un enfant dans les bras. » A. Hislop A169

Les adorateurs d’Ishtar

l’appelaient la Sainte Vierge ,

et ils la priaient d’intercéder auprès des

dieux irrités.

E.O. James, ancien professeur d’Histoire des Religions à l’Université de Londres étudie le développement de ce concept de divinité à partir de ses origines jusqu’à sa transformation chez les chrétiens en Mater Ecclesia, principe vivant de l’Eglise, qu’on associa plus tard aux images de la Madone. A168
La vierge à l’enfant, déjà en Egypte
Ce prototype babylonien

est la source du culte ultérieur

des déesses-mères

De Babylone le culte de la Mère et de l’enfant se répandit jusqu’au bout du monde.

Le symbolisme de la vierge à l’enfant très présent en Egypte et dans des religions aussi opposées que le catholicisme et le bouddhisme pourrait s’expliquer par cette origine commune.

Ce prototype babylonien est la source du culte ultérieur des déesses-mères. Essentiel et omniprésent dans l’histoire de l’homme, il constitue un des thèmes majeurs à l’origine des religions et des civilisations. Pour un examen objectif des faits, voir l’étude très complète de E.O. James, Le culte de la déesse-mère dans l’histoire des religions, Editions Le Mail, 1989.
https://www.louvrebible.org/index.php/louvrebible/default/rewrite/oeuvre-139/Ishtar-et-le-culte-des-d%C3%A9esses-m%C3%A8res
====================================================================================================================================
Déesse-Mère

E.O. James, Le culte de la déesse-mère dans l’histoire des religions, Editions Le Mail,1989

Le culte de la Déesse-Mère est peut-être la manifestation la plus ancienne du concept de divinité. Essentiel et omniprésent dans l’histoire de l’homme, il constitue un des thèmes majeurs à l’origine des religions et des civilisations

Le culte de la déesse-mère dans l’histoire des religions (The cult of the Mother-Goddess)  par  E.O. James
 
Editions Payot (1960), Le Mail, 1989

E.O. James, ancien professeur d’Histoire
des Religions à l’Université de Londres,
étudie le développement de ce concept
de divinité à partir de ses origines jusqu’à
sa transformation chez les chrétiens
en Mater Ecclesia.

Si le sujet a été traité sous de nombreux aspects, c’est la première fois qu’est
analysé dans un volume unique le culte
de la Déesse, tel que nous pouvons
le définir d’après les documents archéologiques qui sont maintenant accessibles (page 10).

Ce culte, dans l’évolution qu’il devait subir, fut toujours étroitement relié au culte des morts (pge 15). Il y a de grandes probabilités pour que l’origine de ce culte se situe en Asie mineure, sur les rivages de la mer Caspienne (page 19).

Tout au début, c’est sous l’aspect d’une Déesse Vierge, que de l’Inde à la Méditerranée, la divinité acquit une influence dominante ; et ce avant qu’une théologie compliquée basée sur les phénomènes naturels ait doté la religion d’un vaste panthéon où prédominait l’élément mâle. Le pouvoir productif de la terre s’était incarné dans une divinité en qui dominait l’élément féminin. On en retrouve les traces en Mésopotamie et en Egypte (chapitre II), en Palestine (chp III), en Iran et en Inde (chp IV), en Crète et en Grèce (chp V). Elle fut reconnue comme la Magna Mater, mère des dieux, la figure protectrice des cités, pour se transformer chez les Chrétiens en Mater Ecclesia, le principe vivant de l’Eglise, qu’on associa plus tard aux images de la Madone (chpt VI, VII).

Isis Aphrodite Vénus de Milo Vierge à l’enfant

Ishtar, ou Inanna pour les Sumériens, est à la fois déesse de la guerre, et l’incarnation divine de l’amour, maîtresse de la sexualité et de la fertilité. ‘Elle est vénérée comme telle en Mésopotamie au moins depuis l’apparition des premières cités au IVè millénaire, et il faut sans doute voir en elle l’ancêtre des déesses-mères’. Elle sera Isis en Egypte, Aphrodite en Grèce, Vénus à Rome, Astarté en Phénicie, Ashthoreth dans la Bible.

Vase de la déesse Ishtar     AO 17000 Rich salle 3 vitrine 5 b (4) Ce grand vase cultuel est orné de l’image d’Ishtar. Elle est représentée entourée d’oiseaux, de poissons, d’un taureau et d’une tortue, tous liés au symbolisme de la fertilité. Coiffée de la tiare à cornes, emblème du divin, elle porte une paire d’ailes, signe de sa dimension astrale, qui la fait s’identifier à la planète Vénus.
Déesse nue ailée figurant probablement la grande déesse Ishtar
AO 6501
Larsa,  première moitié du IIe millénaire av J.-C.

L’art de la terre cuite est à son apogée. Figurines et modèles réduits sont obtenus par estampage dans les moules.

Il est clair qu’ Inanna était exactement la contrepartie sumérienne de la déesse akkadienne Ishtar ; comme elle, elle jouait vis-à-vis de Doumouzi le même rôle qu’Ishtar près de Tammouz. Elle incarnait le pouvoir créateur du printemps alors que le dieu personnifiait le déclin automnal du cycle des saisons (pge 54). Ainsi, dans les rites propres au culte de Tammouz, le thème du dieu souffrant et de la déesse désolée était mis en scène. Dans le rituel récréatif du Mariage sacré de la Déesse et du Roi, les souverains sumériens jouaient le rôle de Doumouzi-Tammouz, incarnant le pouvoir vivifiant du printemps grâce à une union avec Inanna-Ishtar.

Isis allaitant
Horus

E 3637  

Sully R-d-C

Salle 18
En Egypte c’était le Pharaon plutôt que la Déesse qui assumait le rôle agissant ; il incarnait le Dieu-Soleil et était considéré comme le fils vivant d’Osiris. La plus populaire et la plus importante de toutes les déesses aux fonctions maternelles était Isis, le modèle de la maternité.

Elle était représentée sous la forme d’une femme dont la coiffure portait le disque solaire. On la voir souvent avec son fils Horus sur les genoux, comme on représente la Vierge et l’Enfant dans l’iconographie chrétienne (p 66).

En Egypte, contrairement à ce qui se passait en Mésopotamie, où le roi était invité à venir partager le lit nuptial avec la déesse-mère, le Pharaon cohabitait avec la reine en tant que le dieu-Soleil incarné. Il était « le taureau du ciel », il personnifiait le mâle dominateur et la force virile (pge 72).

Pour la Palestine, les principales déesses dont les noms sont cités le plus fréquemment sont Anat, Ashérat, Astarté et Asharot. Leurs cultes divers sont analogues (p 76). On retrouve aussi dans ce panthéon le thème du vieux et du jeune dieu. Baal devient ainsi la contrepartie de Tammouz, le dieu dispensateur de la fertilité. Il était celui « qui chevauche les nuages ». Et dans toute sa carrière tumultueuse, Anat se trouva toujours au côté de Baal dans son double rôle de sœur et d’épouse. En Israël, Ashérat, c’est-à-dire Ashtaroth, était toujours associée à Baal (pge 85).

Inanna, Ishtar, Isis, Aphrodite, Vénus, Anat, Ashérat, Astarté, Asharot, Ashthoreth, Kiririsha, Nanaïa, Anahita, Artémis, Hécate, Rhéa, Cybèle, Artémis d’Ephèse, Diane, Ma, Atargatis, Myletta, Marie ‘Mère de Dieu’.

Le culte de la Déesse-Mère :
manifestation la plus ancienne
du concept de divinité
et thème majeur à
l’origine des religions et
des civilisations

L’Iran et l’Inde. A Suse la déesse de la fertilité était priée sous le nom de Kiririsha puis de . Par un processus de syncrétisme, Nanaïa devint la déesse de la fertilité et des eaux dont parle l’Avesta, . Une des caractéristiques du zoroastrisme est le dualisme, la croyance en deux êtres divins indépendants. Ce dieu passait pour le créateur de toutes bonnes choses. Il faisait peut-être partie d’une triade, composée aussi de Mithra et d’(déesse de l’eau et de la fécondité). Un certain nombre de spécialistes rapprochent cette dernière de la déesse babylonienne Ishtar. E. James fait cette remarque : « Elle était adorée comme ‘la Grande Déesse dont le nom est La Dame, la ‘Toute puissante et Immaculée qui purifie la semence des mâles […] Elle était en réalité la contrepartie iranienne de la déesse syrienne Anat, de la déesse babylonienne Inanna-Istar, de la déesse grecque Aphrodite. » (p 104-5)


Statuette de déesse nue debout     AO 20127

Cette délicate figurine, la « Grande Déesse », aux bras articulés et parée des ses
bijoux dévoile sa rondeur féminine. Elle allie le corps
de la Vénus lascive et le croissant de la chaste Diane. C’est par l’intermédiaire de plaquettes en terre cuite  représentant la déesse Astarté que se propage l’image d’une déesse nue puis habillée.
Artémis d’Ephèse

CA 1202

Sully 1er salle 37
vitrine 1 (3)

Le corps de la déesse est gainé dans une étroite tunique, ornée de rangées de seins superposés ou de testicules de taureaux, symboles de fécondité. Elle est coiffée d’un haut calathos

Les déesses du Panthéon grec. Les affinités de la « Dame de l’Ida », la Mater Idaea, avec l’Artémis éphésienne, avec Hécate, et avec la déesse crétoise Rhéa, ont été reconnus de longue date (pge 177). Attis joua le même rôle vis-à-vis de Cybèle en Phrygie qu’Adonis près d’Astarté en Syrie. En Anatolie, le culte de la Mère des dieux et son compagnon fut, à partir du IVè avant J.-C. un trait dominant.

Cybèle assise sur un trône    CA 1797

Sully 1er salle 36 vitrine 18 (5)

Cybèle (gr : Kybelè) est le nom
latin d’une déesse née en Phrygie,
Asie mineure ; elle est connue par
les Grecs sous le nom de Rhéa.

Femme du titan Cronos, elle est
honorée à Rome comme
la Grande Mère des dieux. Elle trône souvent sur un siègeflanqué de lions.

Son culte était dirigé par des prêtres eunuques appelés corybantes.
A. Hislop fait remonter à Babylone
l’origine du culte de cette mère si généralement adorée 20.

A l’opposé de l’Artémis grecque, virginale, l’Artémis d’Ephèse elle est une opulente déesse de la Fécondité et l’une des figures des déesses-mères. On a établi un rapport étroit avec ‘la grande Artémis des Ephésiens’ (Actes 19:28) et les grandes déesses d’autres peuples. Elle présente d’étroites analogies avec Cybèle la déesse phrygienne et d’autres représentations féminines de la puissance divine dans les pays d’Asie (Ma de Cappadoce, Astarté de Phénicie, Atargatis et Myletta de Syrie) et l’on peut penser que toutes ces divinités ne sont que des variantes d’un seul et même concept religieux. On la représentait avec tous les attributs de la Mère des dieux et comme telle elle portait une couronne de tours, ce qui rappelle la tour de Babel. Ephèse fut le creuset où le culte païen de la déesse-mère fut christianisé et transformé en dévotion fervente vouée à Marie faite « Mère de Dieu ».

Dédicace à la déesse syrienne
Br 4480      Époque romaine

Sully 1er étage salle 32   vitrine E 4
Cette inscription en bronze a été dédiée

par deux esclaves, Festiva et Parhalia, à Dea Syria, nom latin de la déesse syrienne Atargatis.

Aphrodite     MR 369
Sully salle 17
 
Déesse de l’Amour et
de la Beauté dans la
mythologie grecque,
Aphrodite est assimilée
à Vénus par les Romains.  
Elle est considérée comme
la « sœur de l’Ishtar assyro-babylonienne et de l’Astarté syro-phénicienne ».
Aphrodite, dite Vénus de Milo     Ma 399
Sully Rdc salle 12

La composition hélicoïdale du corps s’ouvrant dans plusieurs directions, la surface délicate du haut du corps et le glissement du drapé font de cette Vénus un chef-d’œuvre de l’époque hellénistique.

On retrouve dans la vénération de Marie de nombreuses traces du culte païen de la divine mère.

De Babylone le culte de la Mère et de l’Enfant se répandit
jusqu’au bout du monde.

L’influence de la tradition propre à la Magna Mater sur la pensée chrétienne fut surtout sensible en ce qui concerne les allégories touchant la Mater Ecclesia. Ce fut seulement dans les sectes gnostiques que la Vierge fut adorée comme une déesse (p 219). Ce ne fut qu’avec le temps que la Madone fut appelée, non seulement mère, mais épouse du Christ. La construction d’églises dédiées à la Vierge sur les restes des sanctuaires païens de la Déesse marqua le développement du culte marial (p 231). Les traditions païenne et chrétienne représentent deux évolutions parallèles, mais indépendantes, qui ont fusionné et se sont influencées l’une l’autre. En beaucoup de cas, ce furent les observances païennes qui subsistèrent (p 245).

Les pratiques religieuses sont souvent, pour des communautés ou des individus, en des circonstances difficiles de la vie, un moyen de libération de l’émotion. Conclusion d’E.O. James : « On peut espérer qu’un examen objectif des faits se rattachant à ces pratiques sera utile à eux qui cherchent à interpréter de tels phénomènes. » La Bible en effet nous encourage à « vérifier toutes choses ». – 1 Thessaloniciens 5:21.
https://www.louvrebible.org/index.php/louvrebible/default/article?id_article=212
================================================================================================================
Cette stèle figurant la déesse Ishtar témoigne de l'art provincial de l'empire assyrien au sommet de sa puissance et de son expansion. Souvent représentée dans l'art du

Proche-Orient, la déesse revêt ici un caractère guerrier, peu attesté sur des oeuvres monumentales telles que celle-ci.
Un monument provenant d'une cité conquise par les Assyriens
Cette stèle représentant la déesse Ishtar a été découverte en 1929 dans les fouilles de Tell Ahmar par la mission archéologique du Louvre, que dirigeait François Thureau-Dangin. Le site, qui se trouve sur la rive gauche de l'Euphrate, à une vingtaine de kilomètres au sud de la frontière turque, recouvre les ruines de l'antique Til Barsip, capitale d'un royaume araméen de Syrie du Nord, le Bît Adini. Conquise par les Assyriens en 855 av. J.-C., la cité prit le nom du vainqueur en devenant "Forteresse de Salmanasar". Cette stèle est probablement postérieure à la conquête et a dû être sculptée au VIIIe siècle av. J.-C.
Ishtar guerrière, déesse vénérée par les Assyriens
Déesse de l'amour et de la guerre, Ishtar est représentée ici sous sa forme virile et guerrière, connue surtout par l'iconographie des sceaux-cylindres. La déesse se tient debout sur un lion, son animal-attribut qu'elle tient en laisse de la main gauche. Elle est nimbée et porte une longue épée passée à la taille, ainsi que deux carquois croisés dans le dos. Sa tiare à cornes, couvre-chef porté par les dieux dans l'iconographie proche-orientale, est ici de forme cylindrique et surmontée d'un disque radié qui rappelle le caractère astral de la déesse. En effet, Ishtar incarne également la planète Vénus. Son costume asymétrique, constitué d'une tunique courte et d'un châle frangé oblique dégageant une jambe, est masculin. Il ressemble à celui que portent les génies ou les héros dompteurs de lion sur les reliefs des palais assyriens. L'inscription gravée dans le champ nous apprend que cette Ishtar guerrière est celle que les rois d'Assyrie vénéraient tout particulièrement dans le sanctuaire d'Arbèles.
https://www.louvre.fr/oeuvre-notices/stele-figurant-la-deesse-ishtar
=======================================================================================================
https://www.louvre.fr/oeuvre-notices/statuette-de-deesse-nue-debout
https://www.britannica.com/topic/Astarte-ancient-deity
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Asherah/Astaroth/Venus/Lucifer/Dictionaire Biblique/La Preuve Complète

le Mer Mai 16, 2018 2:52 pm
https://www.biblestudytools.com/dictionary/asherah

Asherah
(E) (S)
See Gods and Goddesses, Pagan

Baker's Evangelical Dictionary of Biblical Theology. Edited by Walter A. Elwell

(E) indicates this entry was also found in Easton's Bible Dictionary
(S) indicates this entry was also found in Smith's Bible Dictionary
Bibliography Information
Elwell, Walter A. "Entry for 'Asherah'". "Evangelical Dictionary of Theology". . 1997.

Dictionaries - Easton's Bible Dictionary - Asherah
Asherah (B} (S)
And pl. Asherim in Revised Version, instead of "grove" and "groves" of the Authorized Version. This was the name of a sensual Canaanitish goddess Astarte, the feminine of the Assyrian Ishtar. Its symbol was the stem of a tree deprived of its boughs, and rudely shaped into an image, and planted in the ground. Such religious symbols ("groves") are frequently alluded to in Scripture ( Exodus 34:13 : Judges 6:25 : 2 Kings 23:6 : 1 Kings 16:33 , etc.). These images were also sometimes made of silver or of carved stone ( 2 Kings 21:7 : "the graven image of Asherah," RSV). (See GROVE (1).).

These dictionary topics are from
M.G. Easton M.A., D.D., Illustrated Bible Dictionary, Third Edition,
published by Thomas Nelson, 1897. Public Domain, copy freely.
(B) indicates this entry was also found in Baker's Evangelical Dictionary
(S) indicates this entry was also found in Smith's Bible Dictionary
Bibliography Information
Easton, Matthew George. "Entry for Asherah". "Easton's Bible Dictionary". .

Dictionaries - Smith's Bible Dictionary - Asherah
Asherah (B) (E) (Straight), the name of a Phoenician goddess, or rather of the idol itself (Authorized Version "grove"). Asherah is closely connected with ASHTORETH and her worship, ( Judges 3:7 ) comp. Judg 2:3; 6:25; 1Kin 18:19 Ashtoreth being, perhaps, the proper name of the goddess, whilst Asherah is the name of her image or symbol, which was of wood. See ( Judges 6:25-30 ; 2 Kings 23:14 )

(B) indicates this entry was also found in Baker's Evangelical Dictionary
(E) indicates this entry was also found in Easton's Bible Dictionary
Bibliography Information
Smith, William, Dr. "Entry for 'Asherah'". "Smith's Bible Dictionary". . 1901.

Encyclopedias - International Standard Bible Encyclopedia - Asherah
ASHERAH

A-she'-ra, ash'-er-im ('asherah; alsos, mistranslated "grove" in the King James Version, after the Septuagint and Vulgate):

1. References to the Goddess

2. Assyrian Origin of the Goddess

3. Her Symbol

4. The Attributes of the Goddess

Was the name of a goddess whose worship was widely spread throughout Syria and Canaan; plural Asherim.

1. References to the Goddess:

Her "image" is mentioned in the Old Testament (1 Kings 15:13; 2 Kings 21:7; 2 Chronicles 15:16), as well as her "prophets" (1 Kings 18:19) and the vessels used in her service (2 Kings 23:4). In Assyria the name appears under the two forms of Asratu and Asirtu; it was to Asratu that a monument found near Diarbekir was dedicated on behalf of Khammu-rabi (Amraphel) "king of the Amorites," and the Amorite king of whom we hear so much in Tell el-Amarna Letters bears the name indifferently of EbedAsrati and Ebed-Asirti.

2. Assyrian Origin of the Goddess:

Like so much else in Canaanite religion, the name and worship of Asherah were borrowed from Assyria. She was the wife of the war- god Asir whose name was identified with that of the city of. Assur with the result that he became the national god of Assyria. Since Asirtu was merely the feminine form of Asir, "the superintendent" or "leader," it is probable that it was originally an epithet of Ishtar (Ashtoreth) of Nineveh. In the West, however, Asherah and Ashtoreth came to be distinguished from one another, Asherah being exclusively the goddess of fertility, whereas Ashtoreth passed into a moon-goddess.

3. Her Symbol:

In Assyrian asirtu, which appears also under the forms asratu, esreti (plural) and asru, had the further signification of "sanctuary." Originally Asirtu, the wife of Asir, and asirtu, "sanctuary," seem to have had no connection with one another, but the identity in the pronunciation of the two words caused them to be identified in signification, and as the tree-trunk or cone of stone which symbolized Asherah was regarded as a Beth-el or "house of the deity," wherein the goddess was immanent, the word Asirtu, Asherah, came to denote the symbol of the goddess. The trunk of the tree was often provided with branches, and assumed the form of the tree of life. It was as a trunk, however, that it was forbidden to be erected by the side of "the altar of Yahweh" (Deuteronomy 16:21; see Judges 6:25,28,30; 2 Kings 23:6). Accordingly the symbol made for Asherah by his mother was "cut down" by Asa (1 Kings 15:13). So, too, we hear of Asherim or symbols of the goddess being set up on the high places under the shade of a green tree (Jeremiah 17:2; see 2 Kings 17:10). Manasseh introduced one into the temple at Jerusalem (2 Kings 21:3,7).

4. The Attributes of the Goddess:

Asherah was the goddess of fertility, and thus represented the Babylonian Ishtar in her character as goddess of love and not of war. In one of the cuneiform tablets found at Taanach by Dr. Sellin, and written by one Canaanite sheikh to another shortly before the Israelite invasion of Palestine, reference is made to "the finger of Asherah" from which oracles were derived. The "finger" seems to signify the symbol of the goddess; at any rate it revealed the future by means of a "sign and oracle." The practice is probably alluded to in Hosea 4:12. The existence of numerous symbols in each of which the goddess was believed to be immanent led to the creation of numerous forms of the goddess herself, which, after the analogy of the Ashtaroth, were described collectively as the Asherim.
===============================================================================================================================
https://www.biblestudytools.com/dictionaries/smiths-bible-dictionary/ashtaroth.html
Ashtaroth, (N) (E) (H)
(N) indicates this entry was also found in Nave's Topical Bible
(E) indicates this entry was also found in Easton's Bible Dictionary
(H) indicates this entry was also found in Hitchcock's Bible Names

And once Astaroth (a star ), a city on the east of Jordan in Bashan, in the kingdom of Og, doubtless so called from being a seat of the worship of the goddess of the same name. ( 1:4 ; Joshua 9:10 ; 12:4 ; 13:12 )
===============================================================================================================================
https://www.biblestudytools.com/encyclopedias/isbe/astaroth.html
Astaroth
as'-ta-roth. See ASHTAROTH.
https://www.biblestudytools.com/dictionaries/hitchcocks-bible-names/ashtaroth.html
https://www.biblestudytools.com/concordances/naves-topical-bible/ashtaroth.html
===============================================================================================================================
https://www.biblestudytools.com/dictionaries/smiths-bible-dictionary/queen-of-heaven.html
The Queen of heaven, (B)(E)
( Jeremiah 7:18 ; Jeremiah 45:17 Jeremiah 45:18 Jeremiah 45:19 Jeremiah 45:25 ) is the moon Ashtaroth or Astarte to whom worshiped as Hebrew women offered cakes in the streets of Jerusalem.

(B)indicates this entry was also found in Baker's Evangelical Dictionary
(E) indicates this entry was also found in Easton's Bible Dictionary
Bibliography Information
Smith, William, Dr. "Entry for 'Queen of heaven,'". "Smith's Bible Dictionary". . 1901.

https://www.biblestudytools.com/dictionaries/eastons-bible-dictionary/queen-of-heaven.html
Queen of heaven (B) (S) ( Jeremiah 7:18 ; Jeremiah 44:17 Jeremiah 44:25 ), the moon, worshipped by the Assyrians as the receptive power in nature.

(B) indicates this entry was also found in Baker's Evangelical Dictionary
(S) indicates this entry was also found in Smith's Bible Dictionary
===============================================================================================================================
https://www.biblestudytools.com/dictionaries/smiths-bible-dictionary/ashtoreth.html
Ashtoreth (N) (B) (E)
(A star ) The principal female divinity of the Phoenicians, called Ishtar by the Assyrians and Astarte by the Greeks and Romans. She was by some ancient writers identified with the moon. But on the other hand the Assyrian Ishtar was not the moon-goddess, but the planet Venus; and Astarte was by many identified with the goddess Venus (or Aphrodite), as well as with the plant of that name. It is certain that the worship of Astarte became identified with that of Venus, and that this worship was connected with the most impure rites is apparent from the close connection of this goddess with ASHERAH. ( 1 Kings 11:5 1 Kings 11:33 ; 2 Kings 23:13 )
(N) indicates this entry was also found in Nave's Topical Bible
(B) indicates this entry was also found in Baker's Evangelical Dictionary
(E) indicates this entry was also found in Easton's Bible Dictionary
===============================================================================================================================
https://www.biblestudytools.com/dictionaries/eastons-bible-dictionary/ashtoreth.html
Ashtoreth (N)(B)(S)
The moon goddess of the Phoenicians, representing the passive principle in nature, their principal female deity; frequently associated with the name of Baal, the sun-god, their chief male deity ( Judges 10:6 ; 1 Samuel 7:4 ; 12:10 ). These names often occur in the plural (Ashtaroth, Baalim), probably as indicating either different statues or different modifications of the deities. This deity is spoken of as Ashtoreth of the Zidonians. She was the Ishtar of the Accadians and the Astarte of the Greeks ( Jeremiah 44:17 ; 1 Kings 11:5 1 Kings 11:33 ; 2 Kings 23:13 ). There was a temple of this goddess among the Philistines in the time of Saul ( 1 Samuel 31:10 ). Under the name of Ishtar, she was one of the great deities of the Assyrians. The Phoenicians called her Astarte. Solomon introduced the worship of this idol ( 1 Kings 11:33 ). Jezebel's 400 priests were probably employed in its service ( 1 Kings 18:19 ). It was called the "queen of heaven" ( Jeremiah 44:25 ).
(N) indicates this entry was also found in Nave's Topical Bible
(B) indicates this entry was also found in Baker's Evangelical Dictionary
(S) indicates this entry was also found in Smith's Bible Dictionary
===============================================================================================================================
https://www.biblestudytools.com/lexicons/hebrew/kjv/ashtoreth.html
Ashtoreth = "Star"
The principal female deity of the Phoenicians worshipped in war and fertility
also 'Ishtar' of Assyria and 'Astarte' by the Greeks and Romans
King James Word Usage - Total: 3
===============================================================================================================================
https://www.biblestudytools.com/encyclopedias/isbe/lucifer.html
LUCIFER
Lu'-si-fer, loo'-si-fer:
The morning star, an epithet of the planet Venus.
See ASTROLOGY, 11.
https://www.biblestudytools.com/encyclopedias/isbe/astrology.html
5. Lucifer, the Shining Star:
The planet Venus is more distinctly referred to in Isaiah 14:12:

"How art thou fallen from heaven, O Lucifer, son of the morning!" (the King James Version). The word here rendered Lucifer, that is, "light-bearer," is the word helel corresponding to the Assyrian mustelil, "the shining star," an epithet to which the planet Venus has a preeminent claim. Mars and Mercury, the two remaining planets, are not mentioned as such in Old Testament, but the deities connected with them, Nergal = Mars (2 Kings 17:30) and Nebo = Mercury (Isaiah 46:1), both occur.

https://www.biblestudytools.com/dictionaries/smiths-bible-dictionary/lucifer.html
Lucifer (N)(B)(E)(H)
(light-bearer ), found in ( Isaiah 14:12 ) coupled with the epithet "son of the morning," clearly signifies a "bright star," and probably what we call the morning star. In this passage it is a symbolical representation of the king of Babylon in his splendor and in his fall. Its application, from St. Jerome downward, to Satan in his fall from heaven arises probably from the fact that the Babylonian empire is in Scripture represented as the type of tyrannical and self idolizing power, and especially connected with the empire of the Evil One in the Apocalypse.

(N) indicates this entry was also found in Nave's Topical Bible
(B) indicates this entry was also found in Baker's Evangelical Dictionary
(E) indicates this entry was also found in Easton's Bible Dictionary
(H) indicates this entry was also found in Hitchcock's Bible Names

Flammas eius lúcifer matutínus invéniat:
ille, inquam, lúcifer, qui nescit occásum.
Christus Fílius tuus, qui, regréssus ab ínferis,
humáno géneri serénus illúxit,
et vivit et regnat in sæcula sæculórum amen.

Que l'étoile du matin trouve ta flame,
Homme, dis-je, ô Lucifer
(l'étoile), qui ne connaît pas la chute, le Christ est ton Fils,
celuit qui est revenu d'entre les morts,
a répandu sa lumière paisible sur l'humanité,
vit et règne pour les siècles et des siècles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Exultet
===============================================================================================================================
https://www.biblestudytools.com/lexicons/hebrew/kjv/asherah.html
The KJV Old Testament Hebrew Lexicon
ash-ay-raw' Proper Name Feminine
Definition
Ashera(h) = "groves (for idol worship)"
a Babylonian (Astarte)-Canaanite goddess (of fortune and happiness), the supposed consort of Baal, her images
the goddess, goddesses
her images sacred trees or poles set up near an altar
King James Word Usage - Total: 40
===============================================================================================================================
https://www.biblestudytools.com/dictionaries/eastons-bible-dictionary/star-morning.html
Star, Morning
A name figuratively given to Christ ( Revelation 22:16 ; Compare 2 Peter 1:19 ). When Christ promises that he will give the "morning star" to his faithful ones, he "promises that he will give to them himself, that he will give to them himself, that he will impart to them his own glory and a share in his own royal dominion; for the star is evermore the symbol of royalty ( Matthew 2:2 ), being therefore linked with the sceptre ( Numbers 24:17 ). All the glory of the world shall end in being the glory of the Church." Trench's Comm
===============================================================================================================================
https://www.biblestudytools.com/encyclopedias/isbe/ashtaroth-ashteroth-karnaim-beeshterah.html  
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Les Rêves Occulte/Venus

le Jeu Mai 17, 2018 6:26 am

Je commence par:
Il faut oublié ce qui est tabou ou non...
Et il faut comprendre que peu importe ce que tu rêve tu doit y comprendre le sense!
Elle nous visite en rêves...
A passe par les cauchemards!
Au début cest toujours bizzard mais ca fini toujours bien!
Ca commencer a être plus intime avec une méditation au mirroir noir...

MON PREMIER RÊVE!
Je commence par:Je ne connaissait pas encore astaroth!
2 semaines avant environ...
Je rêve que je suis au 2e étage dans une maison en pleine nuit et seulement la lumière de la lune et des éclairs entre par la fenetre au bout du couloir et...
Une silouette au cheveux noir trempé elle a la tête baissé elle se lève le bras droit elle te pointe elle se lève la tête et elle a les yeux rouge sang!
Et elle s'approche en te pointant et tu te réveille au moment quelle te touche et au réveille tu ne te sens pas seul!

Regarde le titre One_Sleepless_Night
http://creepypasta.wikia.com/wiki/One_Sleepless_Night


(Les rêves sont réel tu te souvien de tout) (les parfums,les mots,les couleurs,)

A peut se montré:Tres sadique,comme a peut être seraine et douce,ou baveuse.

Je l'ai vu sur tout ses carractères possible,et jamais pareille ou presque!. (Blonde,Rousse,Brune,Noir)

Et tu le sais que c'est elle a chaque fois...
Au débu a ne parle pas ou pas beaucoup.
Tu remarque toujours son rouge a lèvre rouge.
Et son mascara noir et pas plus.
A jamais 3 pouce de maquillage dans face.
A un bon carractère a 95% du temps!
---------------------
En Charbon ''Peau pâle'' elle est tres douce et bonne conseillère et elle rassure!
Blonde elle est Sérieuse ou Baveuse
Rousse elle est neutre
Brunette c'est presque aussi commun que charbon..
Ses cheveux sont son carractère!
=======================================================================

https://faustuscrow.wordpress.com/tag/to-the-devil-a-daughter/

https://www.amazon.com/LILLITHS-HAREM-LILITHS-Book-ebook/dp/B00R6SFZ04
https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Lucedio
Rêves,occulte,Einstein...
http://www.tagtele.com/videos/voir/244487
Le livre donc Poke Runyon parle (12.The magic  mirrors 149)    
Tantra: The Yoga Of Sex OMAR GARRISON
https://1drv.ms/b/s!Ah4FWFbRHZUFjjkxeHqWYbNuiuD1
https://faustuscrow.wordpress.com/tag/jean-claude-forest/
http://culotte-sorciere.forumactif.fr/t30-le-syndrome-de-la-vieille-sorciere

============================================
Un des meilleur rêve que j'ai fait de elle ,elle étais exactement comme elle...

Est tres douce
Le rêve au débu est asser bizzare
Ca commence je marche sur un trotoir en plein jour (automne) et proche il y a un séminaire et j'ai une envie pressante...
Je décide d'y aller et j'entre...
Je demande a une none ou sont les toillettes?
A me répond au bout du coulloir
C'étais dégeullase de l'urine partout...
Je ne sais pas pourquois en revenant je monte au 2e étage et sur le rebord de la fenêtre il y a un oiseau en bibleau (Noir)...
Je l'observe et un révérant arrive et il me fais faire le saut et j'échappe un petit sac de riz
Pendant que je rammasse le riz j'entend un cris de mort d'une femme et une bête ,le révérent me dit qu'il a besoin d'aide car il est posseder!
Et il criss son camp!
Je dessent...
Je vien pour sortir....

Ce n'est plus un séminaire mais une sortie d'hopitale
Beaucoup de monde entre une foule il faut poussé le monde pour sortir et tout a coup sans avertir!

Une petite femme habillé en noir cheveux noir peau pâle te saute au cou et a t'entoure et a te regarde et a te demande en premier de la guérrir!
A sort de la foule no where
Je lui répond:Si je le pouvais je le ferais!
A me regarde et demande une marche que j'accepte volontier
Il fais beau soleil
Pendant qu'on marche a me dit:

Tu sais en haut ils voit tout et tu n'a pas a t'inquèté,a me parle aussi de l'héritage a me dit de ne pas m'inqueté

Est vraiment douce!
Tu ne veut juste plus te réveiller!
https://www.youtube.com/watch?v=BJr-iFh1OZk
https://www.youtube.com/watch?v=LYfnBsaTVEo
http://www.tagtele.com/forum/viewtopic.php?t=5817&sid=3e63c6982c13b741397df38a513e2645

Un moment donné j'avais dit comme ca:
J'donnerais n'importe quois pour qu'a sois toujours de même...
(Mon oreille a sillé) Comme pour dire ''J'ai entendu''
Non non non!

========================================================================================
Celui ci est assé spéciale Une égyptiene peau doré aux cheveux noir

http://nsm09.casimages.com/img/2018/04/09//18040907425120653515658545.jpg
Ca commence
Tu es en scooter ''Blanc'' avec quelqun  et tout a coup tu te fais une crevaison ''Pneu'' avant...
Tu t'arrette et il y a un restaurant proche et tu décide d'y aller...
On entre et on se prend une table et la serveuse arrive et la personne qui est avec toi se met a la dragué mais sans succes...
A te regarde et a t'offre des feuilleter au saumon en triangle (Excellent)
J'ai JAMAIS gouté a ca mais a m'a offert ca en rêve déja je sais ce que ca goute sans y avoir gouté
http://www.cuisinemaison.net/aperitif/feuillete-au-saumon-fume-revisite-29236

Et ensuite a te prend par la main et a t'ammène dans un pièce en arrière restaurant et ca change
C'est rendu une pièce a fumé de la shisha avec coussins partout a terre pas de table et la lumière est base...
Tu es tout seul avec et a toffre ton fantasme et ensuite a te fais découvrir le sien et tu doit aller jusquau bout!
Une fois fini tu te réveille.........
(12 avril 2018)
Je vien de la trouvé je suis sous le shock!
Byblos god EL | Thread: Canaanite Gods and Goddesses ''Astarte''

http://nsm09.casimages.com/img/2018/04/12//18041207593420653515664625.jpg
=========================================================================================
(En Rêve...)
Le paradis accordé...
Une pièce blanche avec un lit blanc au millieux et foutument ensoleiller...
Rien en couleur apart ses cheveux et plus ensoleiller!  
(Ses cheveux sont CHARBON)
(oui tu passe du bon temps...)

Ca commence tu voit une porte de chambre blanche!
Et tu entend le diable te parlé de la femme comme une pute!
Tu entre et la porte se referme et elle est barré!
Tu la remarque en partand!
J'ai figé sur le coup!
Il fais chaud en chien!
Et la fenêtre ne s'ouvre pas et il fais soleil en plus!
Et a te dit:Vien!
Est douce et écoute la!
http://nsm07.casimages.com/img/2017/06/14//17061409033020653515092713.jpg
Quand tu rêve a ca c'est le paradis accordé de ton vivant!
Heaven White Room Dream...
https://goo.gl/wYo96M
Jonh Lennon
Le lit ...
Ca a une signification propre que pas grand gens peuvent comprendre...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Give_Peace_a_Chance
----
Une femme m'a raconté que c'est la même chose...
Sauf que c'est lui ''Le diable''
(a dit qu'il est cute MAIS!)
Le SEUL hic est qu'il a des long ongles!
----
Nous autre les hommes c'est une femme de rêve sans HIC!
Est parfaite!
C'EST TABOU MAIS C'EST CA!
A 3:50



============================================================================
La possession c'est quand on dort!
La plus part du temps!
J'ai vécu ce que l'ont peut appeller un vrais cauchemard!
Suivis d'une paralysie du sommeille
Et d'un étouffement complet!
---
Ca commence tu es dans une cuisine prelard blanc et c'est la nuit et seulement la lumière de la lune entre pour éclairé le prelard...
Il y a une table blanche avec 4 chaises
Il n'y a personne!
Tu t'avance...
Tout a coup tu remarque un petit ''Chat noir'' coucher sur une chaise...
Ton instinc te dit de ne pas l'écoeuré
Mais t'a aucun controle le rêve t'oblige a l'écoeuré un peu et ERREUR!
Le chat se transforme en nuage noir et il te rentre dedans ''Il te possède''
(PAFF)
Tu devien avec le corp remplis de fourmis en premier!
2:Tu te sens pris en éteau l'air de tes poumons s'expulse!
(((au poin que tu produis un son que même la personne a l'autre bout de la pièce  t'entend)))
Quelque chose t'écrase.....
(Le pire est que je ne me sentais pas en danger il voulais juste me montré sa force)
Je me réveille j'avais plus d'air je cherchais mon souffle!

Artic Monkeys-Do I Wana Know
https://www.dailymotion.com/video/x2z40kz


===============================================================================
----->>>Le Diable et Prosperine/Astaroth ''Blonde'' /Le Purgatoire en RÊVES.<<<-----
Je commence par il ne faut pas prendre le sense des messages négativement.
Pour moi ca été une aide pour comprendre bien des choses...

Mon premier tour au purgatoire:

Ca commence tu marche sur un trotoir pres d'une ruelle et tout a coup tu remarque une vieille voiture style cadilaque mais toute neuve et quelqun qui tire de quois du coté conducteur ...

Tu t'avance vers cette voiture et il y a un mec qui ressemble a grease (Coat de cuir cheveux noir) et avant même de voir quois que ce soit il te dit:
Aie! Vien donc m'aidé!
Tu t'avance vers lui et tu t'apperçois qu'il tire sur les jambe d'un cadavre (Une femme blonde) et il y a une autre blonde assise a coté (Astaroth) et bien silencieuse!
''Tu l'aide a la mettre dans le coffre et tu embarque toi aussi et il se met a te parlé tout le long comme si de rien étais bla bla bla...
Il s'arrete pres d'une rive et tu te met a creusé dans bouette avec lui et il te parle tout le long comme un TRES bon chum (Tu fais ce qu'il te demande)
A fin tu te réveille avec un gout de vase dans bouche!
(Eminem a fait ce rêve aussi)
Sin city Avance a 0:33


Le diable en rêve ce n'est pas un enfant de coeur avec la femme si tu n'est pas concerné (Coté amour)

=============
2e Rêve au purgatoire
Je marchais sur le bord d'une route au coucher du soleil presque la nuit un inconnu marche a coté de moi sans rien dire...
Tout a cout je remarque 3 personnes qui arrive du sense inverse...
Et sans avertir un camion a lait Fonce en malade sur eux le splash que ca fais ...
Pis tu te réveille!
==============
Au Paradis C'est un BLOND! Et elle est Charbon
Avant de traversé la porte de chambre il te parle de la femme comme une pute comme la pire des chienne!
Il met le paquet!
Ignore le et traverse la porte elle t'accorde ton paradis!
Arrive dans chambre sans jugement!
=============
La déesse des enfer est blonde,au purgatoire aussi Proserpine 2e personalité d'astaroth et la femme d'adam étais blonde...
Moi ca JAMAIS fonctionné avec les blondes en 34 ans!
Je vien de comprendre la signification de un de mes meilleur rêves!
Prosperine a m'a dit: COMPTE TOÉ CHANCEUX D'ÊTRE ICITE!
Astaroth a racheter mon âme!
Ève étais BLONDE!
Et la première femme d'adam étais spirituelle aux cheveux CHARBON

https://www.disclose.tv/lilith-was-adams-first-wife-not-eve-but-the-bible-kept-it-secret-315540
Ca commence je suis dans une gare de train ,un train arrive,je voit Astaroth qui débarque (Charbon) a vien me voir et on discute,et tout a coup un autre train arrive,et une blonde débarque et a vien nous rejoindre et a me dit:COMPTE TOÉ CHANCEUX D'ÊTRE ICITE!
Asta me regarde (Charbon) en voulant dire ne l'écoute pas ignore la...
j'ai les 2 a fin du rêve....
===============Avant celuit la!===========================================
Ca commence je suis sur une terrace d'une maison a 3 millions... au 2e dehord sur une terrasse riche...
Il y a un verre cassé a mes pieds
Il y a un pingouin (un serviteur) qui me dit: T'a cassé. un verre et la blonde en noir la bas veut te parlé
A s'est approcher a 2 pouce de ma face un instemps...
A m'a insulté et a s'est revirré de bord et je me suis réveiller!
J'y en veut encore! Laughing

=============================================================================================================
Recette de Feuilleté au saumon fumé revisité
Résumé : Un grand classique que ce feuilleté au saumon fumé, cependant comme le poisson était à la fête pendant notre soirée, j’ai choisi de tester cette recette avec ma pâte feuilletée maison, le poisson cuit enfermé dans la pâte, et prend de la saveur, nous avons adoré ces bouchées à l’apéro. Juste doré à l’œuf ce feuilleté au saumon fumé était nature. J’aime beaucoup à la maison les apéros et les soirées dégustations, ils durent toujours un peu et ce feuilleté au saumon fumé a été dévoré en rien de temps, en clair nous avons vraiment adoré. J’ai profité d’une promotion dans mon magasin avec des dates courtes pour réaliser cette recette. Choisir un vin blanc un peu sec pour accompagner cette recette de feuilleté au saumon fumé. Vous pouvez aussi le proposer en entrée, dans ce cas les parts devront être un peu plus généreuses.

Recette de Feuilleté au saumon fumé pour 6 personnes:
Ingrédients:

200 g de pâte feuilletée maison
60 g de saumon fumé
1 jaune d’œuf
1 pincée de piment d’Espelette
Instructions :

Préchauffé le four à 200°
Préparer la pâte feuilletée en suivant le lien, ou dérouler la pâte si vous l’avez achetée.
Etaler la pâte au rouleau en fleurant un peu le plan de travail, sur une épaisseur de 3 mn.
Couper avec un emporte pièce des carrés de pâte feuilletée.
Couper des petits carrés de saumon fumé.
Poser le saumon sur la moitié du carré de pâte feuilletée, tout en sachant que vous allez replier en triangle la PF.
Humecter légèrement la moitié du carré de la pâte feuilletée.
Replier la moitié de la pâte feuilletée en formant un triangle.
Souder légèrement les bords de votre feuilleté.
Percer à l’aide d’un couteau bien aiguisé une légère ouverture sur le dessus de votre triangle, pour l’empêcher de gonfler.
Dorer avec le jaune d’œuf.
Passer au four chaud pendant 15 à 18 minutes.

Temps de préparation:20 minute(s)
Temps de cuisson: 15 à 18 minute(s)
Nombre de personnes: 6
Note 4 étoiles:

Quel vin boire avec : Feuilleté au saumon fumé
Rasteau blanc Cépage Viognier
Température entre 07° et 08°


Dernière édition par Panax le Mar Juil 17, 2018 6:48 pm, édité 15 fois
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Les incubes et les sucubes ,les démons du sexe/Cauquemar

le Sam Mai 19, 2018 5:00 am
https://michelduchaine.com/2014/02/28/recherches-paranormalesles-incubes-et-les-sucubes-les-demons-du-sexe/

Recherches paranormales:Les incubes et les sucubes ,les démons du sexe

Tout à propos de ces créatures infernales  qui attaquent  les hommes et les femmes durant la nuit  afin de  les pervertir, de voler et de tuer votre énergie sexuelle dans le lit.
Introduction:

C'est dans notre sommeil que les esprits de la nuit cherchent à nous influencer.
Bien que la tradition judéo-chrétienne et d’autres cultures monothéistes ont considérés les incubes et les succubes comme des êtres maléfiques,de  monstrueuses  projections de  nos convoitises et de nos  travers, des métaphores de  fantasmes alarmistes qui provoquent des rêves humides ou la paralysie du sommeil, les théories modernes les  ont  exclu, les qualifiant de fraudes ou (comme dans le cas de Jung)  les relient directement à l’archétype de «l’âme».
D’autre part, il y a des théories laïques qui voient les démons lubriques comme des êtres qui peuvent maîtriser et utiliser pour atteindre des formes supérieures de plaisir sexuel et les états altérés de la conscience. William Burroughs est l’un des rares écrivains modernes qui redéfinissent et qui a traité le sujet dans ses livres, des articles et des interviews. Dans son roman The Place of Dead Roads (1984), un personnage de Burroughs parle  des esprits japonais, des démons capables de prendre n’importe quelle forme (homme, femme ou enfant) pour séduire leurs victimes et, dans une conversation avec Victor Bockris l’écrivain lui-même dit:

« Le cauchemar et le succube peut être nocif et destructeur. Comme dans toute situation sexuelle, le danger dépend de comment vous manipuler. Toute activité  sexuelle  est potentiellement dangereuse, parce que nos sentiments sexuels nous rendent vulnérables. Combien de personnes ont été ruinés par un amant? Le sexe  implique un point d’invasion de l’esprit et du corps ,et ainsi , les  succubes et les  incubes tout simplement,nous font  intensément prendre conscience  de cela. (…) Le sexe est physique. S’il était possible pour quiconque d’appuyer sur un bouton pour faire apparaître un incube ou une succube, je pense que la plupart des gens préfèreraient avoir des rapports sexuels avec un de ces démons pervers que d’entreprendre  d’ ennuyeuses copulations  avec des personnes réelles. «
Nos cauchemards sont des portes ouvertes,des tentatives  de communications entre ces entités et notre esprit.

Invoquer les succubes et les incubes

Dans l’école tantrique Kaula, ce sont des rituels compliqués pour  invoquer ce type de démons sexuels. Toujours dans le monde de la magie, il y a des rituels pour attirer l’ incube et le succube, par exemple à travers la gnose liminal (un état intermédiaire entre le sommeil et la raison dans laquelle vous pouvez contrôler l’action et  un onirique voyage astral), les pratiques  du chamanisme (dans certaines tribus africaines, là ,il y a des  sorciers capables d’invoquer des démons lubrifiant dans un miroir, puis les exterminer) ou une évocation érotique (accumuler de l’énergie sexuelle et de  l’imagination à travers la pornographie, la masturbation sans orgasme et d’autres techniques, se concentrant sur la création d’une forme mentale d’ombre pour faire l’amour).

En outre, il y a des experts spiritualistes, comme Burroughs, qui ont parlé de l’utilisation et du contrôle des incubes et succubes, c’est à dire prendre le diable par les cornes de l’utiliser à leur avantage, que ce soit pour l’exploration de soi, pour le plaisir ou de confier certaines actions soit sur le plan psychique (de la divination, les mystères de résolution, etc.) ou dans le physique (l’attribution de certaines tâches).

Cependant, toutes ces pratiques sont  imprudentes  pour les individus qui  n’ont  pas d’expériences  sur les batailles magiques et spirituelles . L’invocation et le fait  de jouer avec une succube ou un incube peut être très nocif pour la santé physique  et  mentale, non seulement parce que les relations avec l’entité sucent beaucoup d’énergie (parce que le corps absorbe et parce que le travail dans certains états de conscience est fatigant), mais parce que  le plus grand plaisir sexuel atteint peut  prendre une nouvelle tournure,une nouvelle dimension :l’appelant pourrait  générer une unité qui  créerait un «couplage» de copulation avec le diable, et vous faire  glisser vers un état d’épave physique et mentale.

Personnellement, je vous suggère de NE JAMAIS  faire ou participer à des  rituels sataniques avec  une telle entité comme étant potentiellement dangereuse  comme un démon et c’est la souche la plus basse,et elle  peut causer des dommages sérieux  aux humains .Une pareille entité condamne les gens qui sont autour de lui ,à un véritable enfer.

LES INCUBES

Son nom vient du latin incubare – «mentir» – c’est le nom de ce démon, ce qui signifie « Je m’allonge sur vous. »
C’ est un démon  de sexe masculin qui s’attaque aux femmes la nuit, dans leur  lit, généralement pendant le sommeil. L’apparition de l’incube n’est pas forcément intéressante, car il  ne cherche pas la séduction,ni de  réveiller sa victime, mais réveiller  les instincts sexuels les plus bas et primordiaux. Selon les pays, l’incube  est parfois représenté comme un nain ventru, d’autres comme un monsieur grand, maigre et velu, parfois comme un beau jeune homme, d’autres bien habillés ou  encore comme un reptile,un lézard. Dans tous les cas, il est toujours muni d’un attribut sexuel  de grande taille.
Les plus connus sont: Zabulon, Leviathan, ou Alpiel Belaam Efelios et bien qu’il existe plusieurs théories à ce sujet, il est supposé que les  succubes soient  les descendants de Nefelines, anges tombés en disgrâce,des anges déchus  qui ont  engendré une race dégénérée.
L’incubus se faufile dans l’esprit et à la naissance du  désir féminin, causant des rêves humides, des pensées  lubriques , déviantes ou exagérées afin  de la pervertir avant d’attaquer. Après plusieurs nuits de préchauffage, le cauchemar peut  se matérialiser et les femmes accouplées  avec un sauvage et agréable  partenaire  auront des relations humaines qui meubleront leurs nuits  en mille orgasmes, parfois entrecoupées de moments de clarté qui  résulteront ,à la fin, dans une véritable horreur. Le lendemain matin, les victimes rassasiées des incubes ne vont retenir presque rien, juste qu’elles ont  eu un rêve humide et brutal  et tellement bizarre que, à en juger par la quantité de sperme et de sang  en elles (ou en eux),cela n’a pas été une simple  expérience surréaliste. La victime se sent gagner par  la faiblesse et le découragement, comme si  le cauchemar avait  commencé à retirer son énergie érotique à travers les rapports sexuels.
L’attaque des cauchemars se fait sur  toutes sortes de femmes, indépendamment de l’âge, l’état matrimonial ou l’apparence physique: il n’a pas d’importance pour eux,les incubes et les succubes,ils ne font pas de différence entre  ce qui est beau ou laid, grand ou petit, veuves, célibataires ou mariées, les femmes enceintes ou infertile, malades ou en bonne santé, nymphomanes  ou anorgasmiques: le fait est que d’être une femme et avoir une énergie sexuelle faible pour le nourrir, lui enlever nuit après nuit, de sorte que le démon est de plus en plus forte et que sa victime (qui, accrochée  au plaisir, est capable de quitter son mari et tout pour se consacrer au  diable) est progressivement affaiblie, conduisant parfois à des crises cardiaques ou des  morts  violentes causées  par le plaisir sexuel intense que votre corps  a déjà consommé, mais  pas pris  en charge.
Si la victime est enceinte, elle peut donner naissance à des bébés morts ou handicapés mentaux, mais aussi des avortements aspect moyen moyenne humaine et animale, déformé, et penchant particulièrement pervers pour des créatures maléfiques.
Il est dit que l’Antéchrist pourrait être très engendré par un démon lubrique, mais il y a des théories que ces êtres aberrants peuvent aller des rapports sexuels avec des pouvoirs magiques incroyables: il n’est pas surprenant, il y a des experts qui ne jurent que Merlin était le fils d’un incube et une prostituée.
Dites-moi où vous vivez et je vais vous dire votre nom

Représentation d’artiste de Trauco.
Comme le « Trauco » est également connu dans la province chilienne de Chiloé dépeint comme un nain qui séduit les jeunes filles à la puberté, parfois Trauco est utilisé pour expliquer les grossesses non désirées soudaines ou, en particulier chez les femmes non mariées.
Ancienne statue hongroise représentant Liderc.
Ancienne statue hongroise représentant Liderc.
En Hongrie, il est appelé « Liderc » et peut être un amant satanique qui vole la nuit et apparaît comme une lumière de balayage ou un oiseau de feu.
Au Paraguay est connu comme « Kurupí », un être mythologique avec un pénis gigantesque, enlevant les femmes au viol.
Au Guatemala, il est connu comme « Le Vieil Homme Sombrerón », un être de taille moyenne, galant, qui s’habille en noir, utilise de minuscules bottes et un grand chapeau (d’où son nom), séduit les jeunes femmes, enamorándolas avec de belles chansons.
Au Brésil, il est connu comme « Boto » être jeune et belle, costume blanc, chaussures blanches et sa marque chapeau blanc cherche à couvrir une partie de la face et le trou dans le haut de sa tête.
En El Salvador, il est connu comme « Cipitio » nain bedonnant qui aiment les femmes.
Dans la mythologie guarani, « la Pombero » bas-homme, maigre, villosités-enlèvements abondantes et viole les femmes qui laisse habituellement enceinte.

Succubus
C’est une créature démoniaque qui prend la forme d’une belle femme, cette légende comme celle de Incubus origine au Moyen Age. La succube prend cette forme pour séduire les hommes dans leur sommeil, en particulier les jeunes et les religieux, est introduit dans les rêves comme une femme très attirante et persuasive. Ce personnage a des nuances d’une femme vampire.
Son apparition est variable, la seule constante: il est toujours une belle et sensuelle femme. Bien qu’ils sont décrits toujours belle, avoir une beauté démoniaque, parfois décrit avec des ailes, ou des caractéristiques démoniaques comme des cornes, queue, yeux de serpent, et même avec un serpent enroulé autour du corps.Une autre caractéristique est que semble toujours nu, la victime ne peut pas oublier, même pour se réveiller.
Les théories sur ses motivations:
Je ne cherche pas à susciter des succubes, la raison de leurs actions est d’éliminer l’énergie et la vitalité de leurs victimes, comme ce flux. Les victimes, après une rencontre avec un succube avec des déficiences physiques et spirituelles, y compris pour atteindre la mort.
Il y a aussi la version que le succube recueille le sperme de leurs victimes, puis générer d’autres femmes, dont les enfants qu’ils auront à gérer des actions démoniaques.
Selon le Malleus Maleficarum  ou Marteau des sorcières (le guide de chasse les plus importants de la Renaissance sorcières) les succubes  ne renversent pas  le sperme de leurs victimes, mais plutôt vont le recueillir et ensuite l’utiliser  pour imprégner les femmes et créer des monstres.
Dans d’autres textes contemporains on précise que les succubes, lors de la réception du sperme à l’intérieur d’elles (un succube est surtout féminin),  vont développer un pénis et devenir incubes afin de réinjecter plus tard, le  même  sperme sur des victimes de sexe féminin.
Les théories sur ses motivations:
Je ne cherche pas à susciter des succubes, la raison de leurs actions est d’éliminer l’énergie et la vitalité de leurs victimes. Certaine  victimes, après une rencontre avec un succube,se retrouvent  avec des déficiences physiques et spirituelles, suscitant des problèmes pouvant aller jusqu’à la mort.
Il y a aussi la version que le succube recueille le sperme de leurs victimes, puis générer d’autres femmes, dont les enfants qu’elles auront ,serviront à gérer des actions démoniaques.
Et le dernier  élément important de cette affaire est que les démons sont incapables de se reproduire de sorte  que le sperme de succube  qu’elle a  obtenue de  sa victime ,lui fait prendre  alors la forme d’un homme.Cette masse de sperme (une succube peut faire de nombreuses victimes mâles avant de devenir incube)  embarrassera  une femme avec le sperme de ses  anciennes victimes et cela  produira un enfant .Ce processus  de grossesse serait plus susceptible d’être possédé par des démons, et  l’on pourrait  voir apparaître des signes qui servent à déterminer ce qu’il pourrait avoir comme défauts physiques dans l’enfant ou un retard mental.
Comme dans les temps anciens les personnes ayant un retard mental, le syndrome de Down ou malformations ont été cachés, afin que personne ne puisse savoir  que vos parents avaient copulé avec les démons.
C’est en utilisant le sperme de leurs victimes pour se reproduire que le succube devient  Incubus (la contre partie mâle).
succubus
Il existerait  une succube très célèbre qui vivrait  à  l’est de l’Europe  dans des pays  musulmans , appelée  «um à duwayce ». Elle apparaît comme une belle femme  ,très parfumée  errant dans le désert, elle séduit les hommes, mais a l’dentée vagin, du pénis et commence ses victimes et Laissé pour mort dans le désert. Et l’autre est la  célèbre succube Lilith, personnage de folklore juif qui  aurait été la première femme d’Adam.
Représentation de um al Duwayce ,la succube musulmane...Elle serait proche de l'idée de djinn qu'on se fait.

Um al Duwayce apparaîtrait aux hommes du désert.
Il y a beaucoup de démons qui s’attaquent sexuellement aux hommes et aux femmes, peut-être les plus fascinant incubes et succubes en sont. Quel est ce mystère ?
Indépendamment de la religion ou de place dans le monde que vous demandez, il y a différentes versions mais toujours en conservant ses caractéristiques et qui certainement peuvent empoisonner votre esprit.L’énergie sexuelle et spirituelle extravertie,démoniaque, rend fou  au contact d’ effrayants  plaisirs, et si vous ne trouvez pas un   remède  ,vous pouvez même perdre  votre vie pour vous envoyer tout droit en enfer, ou subir des  épreuves sans ménagement.
Malheureusement les hommes sont excités par la vue et tombent plus facilement au pied d’une fille sexy.
C’est une chose  scientifiquement prouvée  que, bien que l’homme résiste consciemment, inconsciemment votre corps subit une série de changements (agitation respiratoire, augmentation du rythme cardiaque, la dilatation des pupilles des yeux, etc.) et à travers  les sens l’excitation sexuelle (érection , peau hyper-sensible, accroître la séparation de la salive, etc.) qu’il est impossible de tout  maîtriser.
Les attaques des  succubes se font sur toutes sortes d’hommes, mais elles  ont une préférence pour le plus spirituel, en particulier les artistes et  les religieux. Il y a plus à jeter un oeil à  un classique de la  littérature  romaine  gothique : » Le Moine » ,écrit par Matthew Gregory Lewis en 1796, dans lequel un prêtre se retrouve en enfer à cause d’un démon déguisé sous la forme d’une belle femme.
La succube Lilith et … les vampires
Dans la tradition judéo-chrétienne, en particulier dans les anciennes éditions des manuscrits de la Bible et  de la Tora des juifs, dans l’Ancien Testament de la Bible, en particulier dans la Genèse et le livre de Job, il est un personnage qui a été caché par le Vatican, Lilit est considérée comme la première femme d’Adam, qui, en refusant d’être dominé par l’homme a été expulsé du paradis et vouée à donner naissance pour toute  l’éternité et tous ses enfants sont nés morts.
Lilith est l'un des noms d'Ishtar la déesse venue des Étoiles dans la tradition babylonnienne.
Lilith est l’un des noms d’Ishtar la déesse venue des Étoiles dans la tradition babylonienne.
Selon certaines interprétations ,Lilith est le serpent qui tente Eve de manger du fruit défendu et à être  dominé par les hommes de leur misère.
Lilith,peinture par John Collier.La présence de serpents est représentative du personnage.
Lilith,peinture par John Collier.La présence de serpents est représentative du personnage.
Lassée  de  voir naître  ses enfants morts,elle  a fait un pacte avec Lucifer et a obtenu le pouvoir d’absorber la vie des hommes et le  droit de redonner  cette vie à ses nouveaux enfants, selon certaines interprétations les enfants de Lilith sont des vampires, des succubes et des incubes, mais  cela ne permet pas de maintenir cette vitalité  qui serait très longue :ils se doivent  d’être énergivore  de sang  humain.
Les succubes dans la magie noire
La magie noire de l’Europe est basée sur les rituels magiques pour invoquer des démons, de sorte que les succubes qui sont invoqués ,le sont   pour atteindre des objectifs différents, y compris le vol de  l’énergie humaine, la conception de grossesse extra  conjugales  ou provoquer une personne à être moins démoniaque par l’intervention des  succubes .Il est  donc plus facile de convoquer et de contrôler une succube qu’un démon ,c’est pourquoi  elles ont été très recherchées  pour servir dans les sortilèges et les rituels  ou les demandes sont nombreuses.
Un autre objectif de l’invocation des succubes est de transformer un homme en quelque chose de complètement inutile, comme étant visité chaque nuit par le diable, il devient  accro et dépendant  etil finira par  laisser  toute sa vie pour cela, ainsi il ne lui reste plus d’énergie pour rien d’autre, se dirigeant dans certains cas,tout droit vers la mort.
Beaucoup de sorcières ont été brûlées à l’Inquisition pour avoir été accusé d’être possédé par des succubes, mais pas seulement, car de nombreuses prostituées ont chuté sur le bûcher pour le même «crime».
Y a-t-il une solution?
« Permettez – moi de quitter cette peau et ces os!Je voudrais mourir! »
Qui n’a jamais entendu cette phrase: au  lieu de cela, demandez vous «pourquoi» vous allez disparaître,mourir, trop souvent cette phrase a été répétée par nos ancêtres et des anciens. Cet état de malheur repose sur l’existence de ces démons, mais mal appliquée à la vie quotidienne.
Selon les différentes religions et les chercheurs de la démonologie, seule  l’exorcisme peut libérer ce démon sexuel.
Cependant, il doit être accompagné d’un peu plus de choses pour être efficace:
Il est extrêmement difficile de se débarrasser d’ un démon lubrique, d’abord parce qu’une volonté forte est nécessaire: tout le monde est doux-amer et les orgasmes multiples se répètent avec les  copulations avec ces êtres surnaturels qui  sont bien la première étape qui consiste à déterminer et à se décider de se débarrasser du démon à tout prix.Ce qui rend leurs oreilles sourdes aux  sirènes et le rejet de ses offres sexuelles.
Ensuite, vous devez installer un piège pour les arrêter les rites  spirituels en  l’enfermant  dans une bouteille, un verre ou un triangle, ce qui nécessite une connaissance assez avancée de la magie.
Il est également possible de se débarrasser de ces démons en utilisant la gnose liminale afin  de résorber les qualités propres de l’organisme et le nom de l’entité, l’élimination de toute association érotique, quoique la glace ,les douches froides permettent un contrôle sur les les organes génitaux. Bien que cela semble étrange,ce n’est pas si différent que cette technique est souvent utilisée pour exorciser les amateurs chair.
Curiosités
Parmi notre culture de divertissement sont logés beaucoup de personnages démoniaques. Certains  peuvent passer la rampe  et d’autres moins.
Les  succubes célèbres
Ce caractère influençant les x-men, n’est ni plus ni moins  que celui d’une succube, cachée  derrière la peau d’une  mutante,elle  est capable de changer de forme et elle est  à l’aise pour obtenir ce qu’elle  veut.Elle utilise cette compétence pour séduire quelques-uns des personnages de la série, y compris le célèbre carcajou.
Est-ce une coïncidence ou une succube est certainement caché dans ce personnage?
Morrigan, également connu sous le nom de  Morrigu, est la déesse celtique de la mort et la destruction. Elle est généralement représentée avec une armure et des armes. Morrigan est présente   dans toutes les guerres, prenant la forme d’un corbeau ou d’une corneille. Son rôle dans la guerre est d’inculquer aux soldats la force (et la colère) et la volonté de se battre. Son nom signifie « grande reine » ou « reine spectrale ». Morrigan peut aussi être traduit par Carrie ou trouver écrit ou Carrigan.
Morrigan est la déesse de la guerre, et donc la mort. Mais il représente également le renouvellement, la mort en donnant naissance à une nouvelle vie, l’amour et le désir sexuel. Vie et mort sont très proches dans le monde celtique.
Selon CAPCOM et Darkstalkers,les créateurs de  jeu:
…ou l’influence des démons dans les jeux vidéo

Morrigan Aensland ,vue ainsi dans une création artistique moderne.
Morrigan Aensland (Succubus, d’origine écossaise) Morrigan, est née  en 1678 en Ecosse, a été choisie  par Bélial de  la famille Aensland, pour gouverner le Makai à la mort des propriétaires . Elle est une succube puissante,de  Classe S, pour cette raison, ses pouvoirs Belial séparés en trois parties, un mensonge dans Bélial, Morrigan autre partie, et le dernier dans une zone étanche. Morrigan ne le savait pas , pas même que la  zone de  ses pouvoirs ont été scellés pour se  matérialiser et viennent à la vie comme Lilith.Ella souvent s’ennuie dans son château, le château Aensland, c’est pour cette raison qu’elle fréquente le monde humain afin  de chercher un autre type de divertissement, jusqu’à ce qu’un jour, vous vous sentez une énergie étrange envahir le monde des humains (cette énergie était Pyron), alors il décide de visiter le monde des humains ,une fois de plus .Après  la mort de son père adoptif, elle devrait se prononcer sur  le Makai ,mais elle a  toujours évité de  prendre leurs responsabilités  et suit sa vie comme avant en ce que Felicia rencontre dans une ruelle avec quatre mauvaises personnes qui firent  pleuvoir les coups  sur Morrigan,avant  qu’elle puisse se  défendre. Elle dut subir  quatre défaites, Morrigan  pour reprendre possession de son château.Pour enfin, se réunir avec Lilith  quand celle-ci  répondit à son aide, les deux succubes se réunirent ensemble,formant un couple.

===============================================================================================================================
Cauquemar
Dans le folklore, type de créature étouffant les dormeurs pendant leur sommeil

http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Cauquemar
Le cauquemar est un archétype de créature surnaturelle répandu à travers le monde. Les histoires le mettant en scène présentent des variantes mais s'articulent autour d'un élément constant : une créature malfaisante venant troubler le sommeil des êtres humains pendant la nuit, en immobilisant le dormeur et en se posant sur sa poitrine afin de l'étouffer de son poids.
Le cauquemar est une rationalisation folklorique du phénomène de paralysie du sommeil, un trouble du sommeil pendant lequel le dormeur est conscient mais incapable de bouger et ne peut respirer qu'avec difficulté. La paralysie du sommeil s'accompagne souvent d'hallucinations sensorielles qui ont pu donner corps à la croyance au cauquemar.

Le tableau Le Cauchemar, de Heinrich Füssli

Le mot 'cauquemar' (également écrit cauquemaire, coquemare...) est attesté dans la littérature française antérieure au XIXème siècle mais n'est plus employé de nos jours. Il provient du vieux français cauquer (« presser » ou « écraser ») et du terme germanique mare/mara (désignant un type de fantôme ou de mauvais esprit féminin).
Cette étymologie est partagée avec d'autres termes européens désignant le cauchemar : nightmare (anglais) et Nachtmahr (allemand), signifiant tous les deux « mara de nuit ».
L'évolution du mot 'cauquemar' a donné le mot « cauchemar » utilisé en français moderne pour désigner un mauvais rêve. Pour des raisons de clarté et afin d'éviter la confusion entre les deux termes, 'cauquemar' est retenu dans cet article afin de désigner la créature surnaturelle.

Exemple de contes

Histoire collectée dans l'Aude :
« Il y avait un mauvais esprit qui venait chaque soir embêter une personne quand elle était au lit : « Il se porte sur moi, il m'étouffe, je ne suis pas bien. » Alors on lui dit : « Sais-tu ce qu'il te faut faire ? Il te faut mettre le peigne du chanvre sur la poitrine avec les pointes au dessus. Quand il arrivera, il se piquera, il ne reviendra pas. » Quand l'esprit est arrivé, il a dit : « Et si je le retournais vers toi ? » Et il est reparti comme ça, ça n'avait pas fait d'effet. »

(Rapporté par Jean-Pierre Piniès, dans Croyances Populaires des Pays d'Oc (1984))
Témoignage collecté au Brésil à Sao Paulo :
« C'est une femme, celle-là, vraiment maigre, elle a des doigts osseux avec de bons gros ongles ! Elle a des jambes trapues, des cheveux miteux, le menton tout pointu et un nez vraiment comme un crochet, des sourcils broussailleux et des yeux tout brillants... Quand on a fini notre repas et qu'on va dormir sur notre dos, elle descend du plafond et s'assoit sur ta poitrine, se cambrant, se cambrant de plus en plus bas... pile sur ton ventre ! C'est pour ça que tu ne dois pas laisser tes gamins dormir sur leur dos. »

(Rapporté par Cornelio Pires dans Conversas ao pé-do-fogo (2002), traduction d'Ar Soner)

Description

Les histoires mettant en scène un cauquemar se présentent souvent sous la forme d'un témoignage ou d'une mise en garde. Elles incorporent un certain nombre de caractéristiques récurrentes :
la créature s'attaque aux personnes endormies, le plus souvent pendant la nuit.
le cauquemar s'installe sur la poitrine ou sur le ventre du dormeur, puis il l'étouffe (selon les versions, ou bien en pesant de plus en plus lourd, ou bien en lui serrant la gorge). L'infortuné(e) se retrouve le souffle court, incapable de bouger sous le poids de la créature qui l'écrase.

Dans certains cas plus rares, le cauquemar contrôle les rêves de la personne endormie, provoquant de terribles cauchemars qui la vident de son énergie et la laissent exténuée au réveil.
Bien que la frontière entre l'incube, la succube et le cauquemar soit très floue (voir ci-dessous), en général, le cauquemar n'est pas supposé agresser sexuellement le dormeur.

Vue d'artiste d'un cauquemar
(Source inconnue, image fréquemment reprise sur Internet)

La nature du cauquemar est très variable selon les sources. Certaines le décrivent comme une sorte de lutin ou de mauvais d'esprit. D'autres en font une catégorie particulière de fantôme, tels les kokma des Caraïbes qui sont les âmes des enfants morts avant d'être baptisés, qui reviennent tourmenter les vivants pendant leur sommeil.
Le cauquemar peut aussi décrit comme un animal fantastique, souvent un gros chat ou un chien, à l'instar par exemple de la pesanta catalane.

Dans de nombreux cas, le cauquemar n'est pas un monstre spécifique, mais une créature surnaturelle générique qui se voit attribuée cette capacité en plus de ses nombreuses autres caractéristiques. Ainsi, dans les Balkans et en Grèce, ce sont les vrykolakas (mort-vivants) et les vampires qui, entre autres méfaits, sont accusés de provoquer la paralysie du sommeil.
Au Mexique, les âmes des défunts sont traditionnellement considérés comme étant à l'origine de ce trouble de sommeil (qui s'appelle la subida del muerto, soit la « montée du mort »). C'est également le cas dans la plupart des pays d'Asie où la paralysie du sommeil est entraînée par la visite d'un fantôme, parfois identifié sous un nom particulier mais en général indifférencié de la masse grouillante des mauvais esprits.
Dans le monde de l'Islam, il est souvent avancé que ce sont les djinns - une catégorie particulière d'êtres surnaturels décrite dans le Coran - qui dérangent les dormeurs... Bien qu'à côté de cette explication religieuse officielle, d'autres créatures folkloriques locales peuvent se voir également attribuées la responsabilité des troubles du sommeil.
Enfin dans certaines traditions, la paralysie du sommeil peut être également le fruit du mauvais oeil ou d'un maléfice jeté par un marabout ou une sorcière. Le sorcier peut agir indirectement, en lançant un sortilège ou en invoquant un esprit cauquemar qui ira tourmenter la personne visée. Sinon, le sorcier peut venir personnellement étouffer le dormeur, éventuellement en empruntant une forme démoniaque.
L'idée que la paralysie du sommeil était un acte de sorcellerie était très répandue au Moyen-Age en Europe. Lors de diverses affaires de sorcellerie, comme le procès de Seix en Ariège au XVIème siècle et le célèbre procès de Salem de 1692, la terreur nocturne et l'oppression de poitrine figuraient parmi les chefs d'accusation.
Dans la culture britannique et américaine, la paralysie du sommeil est toujours appelée hag-riding ou witch-riding (« chevauchée de la sorcière ») et c'est une créature nommée night hag (la « sorcière nocturne ») qui est supposée la provoquer. Cette interprétation de la paralysie du sommeil existe également au Brésil, où la pisadeira est aussi souvent décrite comme une vieille femme décharnée et échevelée.

Le tableau Le Cauchemar, de Nicolai Abraham Abildgaard (1800)

En raison de cette diversité de nature, les cauquemars se présentent sous des apparences variées : formes humanoïdes (spectre, sorcière, démon, lutin), animaux (chats ou chien)... Leur aspect peut toutefois beaucoup changer même au sein d'une tradition donnée.
De façon constante toutefois, de nombreux témoignages à travers le monde décrivent les cauquemars comme des êtres invisibles, ou comme une forme obscure semblable à une ombre.

Le folklore explique rarement la raison pour laquelle le cauquemar s'en prend aux dormeurs. Certaines traditions précisent toutefois que le cauquemar s'installe sur la poitrine du dormeur pour pouvoir aspirer son âme, ou son souffle vital, ce qui explique la sensation d'écrasement sentie par le victime ou le fait que celle-ci soit victime de mauvais rêves.
Les religions abrahamiques affirment parfois que le cauquemar vient punir les personnes pour leurs mauvaises actions ou pour leur manque de piété.
Heureusement pour les dormeurs, le folklore donne des méthodes pour se prémunir des attaques du cauquemar, méthodes qui sont (elles aussi) aussi innombrables que les traditions.
Dans le Sud de la France, poser une peigne à démêler le chanvre (pourvu de nombreuses dents pointues en acier) sur sa poitrine était supposé empêcher la cauca-vièlha et la sarramauca de n'écraser le dormeur... Mais cette méthode ne fonctionnait pas toujours, comme dans le conte cité en exemple ci-dessus.
La pesadilla catalane pouvait être conjurée en laissant près du lit un bol de lentilles ou de haricots qu'elle s'amuserait à compter jusqu'au matin (une méthode rencontrée à travers le monde pour se prémunir des créatures surnaturelles comme les vampires ou les lutins) ; il était également possible de boucher les ouvertures (serrures de portes et de fenêtres, cheminée) pour l'empêcher de rentrer dans la chambre. Enfin, une dernière méthode consistait à déposer des cendres devant les ouvertures de la maison, la pesadilla n'aimant pas laisser de trace de son passage.
Les charmes habituellement utilisés pour se protéger de la sorcellerie (comme dans les campagnes françaises la pose d'un rameau d'aubépine ou d'un fer cheval près du lit) étaient également employés. Le dépôt d'une arme tranchante sous l'oreiller, destinée à blesser la créature en cas d'attaque, figure également dans de nombreuses traditions.
Enfin, la religion proposait également son lot de remèdes. Le catholicisme conseille de faire fuir le cauquemar en récitant en prière, en faisant le signe de croix ou en portant sur soi un objet béni. De la même manière, l'Islam suggère la récitation de certaines sourates du Coran ou de dhikrs (courtes prières) pour chasser les djinns et autres terreurs nocturnes.

Détail du tableau "La Nuit", de Ferdinand Hodler (1890)

De nombreuses versions du cauquemar (comme l'ammuntadore sarde, l' Alp allemand, le karabasan truc ou la pisadeira brésilienne) sont supposées porter un chapeau sur la tête. Si la personne subissant l'étreinte du cauquemar est assez forte pour s'en libérer et saisir le chapeau, alors la créature devient complètement inoffensive. Elle peut même exaucer un voeu ou apporter la bonne fortune en échange du retour de son chapeau.

Cauquemars par pays

Les créatures du type cauquemar ont été documentées à travers l'histoire dans la plupart des cultures du monde, ce qui suggère une distribution universelle du mythe. Cette liste est donc non exhaustive.
La liste ne référence que les créatures auxquelles la paralysie du sommeil est spécifiquement attribuée. Ainsi les fantômes et les djinns n'y figurent pas, bien que souvent présentés comme une source de tourmente pour les dormeurs.
Enfin, les termes référencés ci-dessous peuvent (selon le contexte et l'époque) décrire une créature surnaturelle responsable de la paralysie du sommeil, ou bien le phénomène de la paralysie en lui-même.
Afrique :
Mahgreb (Algérie, Maroc, Tunisie) : jetma, bou berrak, bou tilis, bou r'tat...
Nigeria : ogun oru (« guerre nocturne »)
Péninsule arabique : al-jathoom (« ce qui s'assoit lourdement »), al-khaaniq (« l'étouffeur »)
Zanzibar : popobawa

Vue d'artiste du popobawa
(Source : Strange Creatures)
Amérique :
Alaska : uqumanigianiq (inupiaq), uqamairineq (yupik)
Brésil : pisadeira (la « peseuse »)
Canada : the old hag (« la vieille sorcière ») (Terre-Neuve) ; uqumangirniq, aqtuqsinninq (Nunavut)
Caraïbes (île de Sainte Lucie) : kokma
Martinique : dorlis (se comporte souvent comme un incube ou une succube)
Asie :
Chine : gǔi yā chuáng (le « fantôme qui presse le lit »), gǔi yā shēn (le « fantôme qui presse le corps »)
Corée : gawi nulim (« l'écrasement par des ciseaux »)
Iran et Pakistan : bakhtak
Japon : kanashibari (« lié par le fer ») ; makura-gaeshi (préfecture d'Ishikawa)
Thailand : phi am (le « fantôme qui étouffe »)
Tibet : dip-non (« oppressé par l'ombre »), dip-phok (« frappé par l'ombre »)
Turquie : karabasan (le « gars noir »)
Vietnam : ma đè (le « fantôme qui écrase »)
Europe :
Allemagne : Drude, Alp (la paralysie du sommeil étant appelée Alpdruck, « pression de l'Alp »)
France :
régions de langue d'oil : cauquemar (Picardie) ; chauceur (Jura) ; peseur, fouleur...
Bretagne : foulon, peson, boudic.
régions occitanophones : cauca-vièlha / cacha-vièlha (« étouffe-vieille »), parfois francisé en chauche-vieille ou cauquevieille (vallée du Rhone, Isère, Languedoc) ; sarramauca (« serre-ventre ») (Pyrénées, Gascogne) ; betsoutsou (Auvergne) ; chaufaton (Haute-Savoie)
Catalogne : pesanta (« celle qui pèse »)
Espagne : pesadilla (la « peseuse »)
Grande-Bretagne : the old hag (« la vieille sorcière »)
Italie : pandafeche
Sardaigne : ammuntadore
Suisse : Schrättele

Origine du mythe

Le mythe du cauquemar est extrêmement ancien, et attesté dès l'Antiquité chez les Grecs ainsi que chez les Romains, bien que ces deux peuples semblent avoir eu une approche rationnelle de la paralysie du sommeil. Dans son recueil des Epodes, le poète latin Horace (1er siècle av. J-C) fait mention d'un fantôme se perchant sur la poitrine des dormeurs pour les effrayer :
« Même quand condamné à mort j'aurai expiré, je vous visiterai sous la forme d'une furie pendant la nuit ; un fantôme dont les talons griffus vous lacéreront vos visages ; et me nichant sur vos poitrines tourmentées, je vous priverai de sommeil par la terreur. » Traduction d'Ar Soner

L'un des avatars les plus modernes du cauquemar peut être vu dans le Horla, la créature invisible décrite par Guy de Maupassant dans son récit éponyme de 1886, qui s'attaque au narrateur et l'étrangle pendant son sommeil.

Le tableau My dream, my bad dream de Fritz Schwimbeck (1909), présentant un cauquemar - succube

Le cauquemar présente un lien avec d'autres créatures et phénomènes surnaturels :
succube et incube : ces créatures maléfiques sont réputées agresser sexuellement leurs victimes pendant la nuit ; la succube (de succubare, « coucher en dessous ») étant un esprit femelle s'attaquant aux hommes, et l'incube (de incubare, « coucher au dessus ») un esprit masculin s'en prenant aux femmes.
L'association de la paralysie du sommeil avec les incubes et succubes est extrêmement ancienne, puisque attestée dès le IIème de notre ère, et ce bien que les hallucinations à caractère sexuel soient plutôt rares lors d'une paralysie du sommeil.
En général les cauquemars ne sont pas supposés s'en prendre sexuellement aux dormeurs... mais la frontière avec les incubes/succubes est floue et le viol nocturne est une caractéristique prépondérante de certains cauquemars (tels les dorlis de la Martinique ou le popobawa du Zanzibar).
vampire : certaines traditions avancent que les cauquemars se perchent sur le ventre des personnes endormies pour aspirer leur souffle vital ou leur âme, ce qui les rapproche des vampires traditionnels européens.
abductions nocturnes par les extraterrestres : les abductions ont été rapprochées des cauquemars par certains spécialistes, car elles en présentent toutes les caractéristiques. Les témoins ayant vécu des abductions racontent en effet une incapacité à bouger et une sensation d'oppression, accompagnées de visions menaçantes d'aliens de type petit gris.
Des études menées sur des groupes de personnes victimes d'abductions ont montré une plus forte prévalence de la paralysie du sommeil (voir partie suivante) chez ces groupes que dans la population normale, ce qui incite à expliquer les abductions comme une interprétation de cette parasomnie.

Explication scientifique

Le mythe du cauquemar trouve très vraisemblablement son origine dans la paralysie du sommeil, dont il est une forme de rationalisation folklorique.
La paralysie du sommeil intervient lors de l'endormissement ou du réveil ; la personne qui en souffre, bien que tout-à-fait consciente, se trouve dans l'incapacité de bouger pendant plusieurs minutes et ne respire qu'avec difficulté. La paralysie s'accompagne typiquement d'hallucinations auditives et visuelles, parfois très impressionnantes et réalistes, ou par la sensation d'une « présence » à proximité du dormeur.
La paralysie du sommeil est un trouble très répandu, qui peut toucher tous les êtres humains indépendamment de leur ethnie, de leur âge et de leur sexe. Ceci explique la répartition très large, à travers le monde, du mythe du cauquemar.

Scène du film d'horreur japonais Ju-on (2000) montrant une attaque nocturne similaire à une paralysie du sommeil

La paralysie du sommeil est un parfait exemple de la façon dont un phénomène biologique est interprété et mis en forme par le substrat culturel et les croyances d'une personne. Ainsi, plusieurs études scientifiques ont montré qu'en Terre-Neuve, où la paralysie du sommeil est traditionnellement attribuée à une créature nommée old hag (« vieille sorcière »), de nombreuses personnes ayant fait l'expérience de ce trouble du sommeil témoignent avoir vu des vieilles femmes laides durant leurs attaques.
Cette interprétation culturelle de la paralysie du sommeil explique que la mondialisation moderne ait changé l'apparence que prennent les cauquemars.
La mondialisation tend en effet à normaliser les cultures à travers le globe et à favoriser l'abandon des croyances anciennes. Les cauquemars traditionnels, qui relevaient du folklore oral transmis au sein de la communauté, sont donc remplacés par des cauquemars provenant du nouveau fond culturel mondialisé. Ceci permet de comprendre la multiplication récente des témoignages décrivant des cauquemars sous la forme de monstres de films d'horreur, ou de petits gris (suite à la popularisation des récits d'abductions extraterrestres dans les années 70 et 80).
Un autre exemple de cette évolution est perceptible chez les Inuits du Nunavut : dans cette culture, le cauquemar passait traditionnellement pour être un sort lancé par un shaman malveillant, une croyance encore présente chez les vieilles personnes. Cependant les jeunes Inuit à la culture occidentalisée interprètent la paralysie du sommeil de façon très variable, soit rationnellement comme un simple trouble du sommeil, soit comme une attaque perpétrée par un démon chrétien.
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Babylone/Babel/Le Paradis Perdu John Milton

le Ven Juin 01, 2018 2:09 pm
La tour de babel et Nimrod...

https://nsm09.casimages.com/img/2018/06/01//18060108123821722115740989.jpg

https://nsm09.casimages.com/img/2018/06/01//18060108123721722115740987.jpg
Au fais le tarlat qui a causé la discorde et fais en sorte que babel Ou (Astaroth) se sépare en 3 religions et plus...
C'est NIMROD!
Il a monté en haut de la tour et il a défier dieu en tirant une flèche dans le ciel!

Et le monde se sont mis a parlé plusieurs langues et personne ne se comprenais!
Et a dit! Assayé de vous comprendre parmis plusieurs langues
Plusieurs langues voulais dire plusieurs religions
Assayez de vous comprendre parmis plusieurs religions!

Le monde ne se comprenait plus en assayant de séparé ca pour avoir chaqun leur part...
Un disait tel affaire l'autre disait tel affaire...

https://nsm09.casimages.com/img/2018/06/01//18060108123621722115740984.jpg
Le Paradis Perdu

http://arsmagine.com/others/paradise-lost/
http://venuslillith.forumotion.com/t23-i-l-enfer-satan-le-dragon-rouge-vendre-son-ame-le-purgatoire#93
Plus de UNE religion = DISCORDE et GUERRE!
La porte de babylone (Entrée de la ville)



http://www.veroeddy.be/europe/allemagne/4-jours-a-berlin/la-porte-ishtar


https://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_d%27Ishtar
http://www.lankaart.org/article-33249653.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Babylone
Oui c'est en Irak mais pour une fois ils on un trésor spirituel...

===============================================================================================================================
===============================================================================================================================




http://www.angelfire.com/empire/serpentis666/Astaroth.html
https://www.britannica.com/place/Philae-island-Egypt
https://www.thoughtco.com/who-is-astarte-2561500
https://en.wikipedia.org/wiki/Philae
http://bibleatlas.org/ashtaroth.htm
https://goo.gl/rMRpWm
Contenu sponsorisé

Re: (A) Venus Lilith/Lucifer/La Prostitué De l'apocalypse/Astaroth/Dieu

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum