Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 30
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

(A) Dieu Est Une Femme/Vénus/La Mort/13

le Mar Aoû 21, 2018 2:08 am
MISES EN GARDES!
Je ne suis pas responsable des dommages psychologique causé par la vérité <<<-------------

Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'univers et les Dieux.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gnothi_seauton

Dark Garden Of Heaven ''Lilith''/Astaroth/Vénus (La Santa Muerte_La Sainte Mort)

Matthieu 10:16
Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups.
Soyez donc prudente comme les serpents, et simples comme les colombes.
Sophonie 3:3
Ses chefs au milieu d'elle sont des lions rugissants.
Ses juges sont des loups du soir qui ne gardent rien pour le matin.



=============================================================


https://en.wikipedia.org/wiki/Lilith
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lilith
=============================================================

http://saintebible.com/genesis/1-3.htm

Simple:Dans la genèse ca dit: Que la lumière sois et la lumière fut!
Elle est dans les ténèbres !
C'est VÉNUS l'étoile du matin, qui se lève avant le soleil qui dit: Que la lumière soit!
Et la lumière fut! Le soleil se lève!
(Venus_Lucifer) ''L'étoile_Dieu'' (La Lune_La Nuit) (Le féminin) (Le Yin)


Le Soleil!
(Le dragon_Satan) ''Le diable_Le soleil'' (Le jour) (Le Masculin) (Le Yang) (Adonai)
http://venuslillith.forumotion.com/t23-i-l-enfer-satan-le-dragon-rouge
Le diable a sa raison d'être et il faut le respecter et non le craindre!
Il est son autorité! (C'est lui qui t'fesse) C'est la même antité ou presque... Comme fusioné...






https://en.wikipedia.org/wiki/Sophia_(Gnosticism)
https://en.wikipedia.org/wiki/Sophia_(wisdom)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gnosticisme
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pistis_Sophia

De la noirceur a la lumière! (La Naissance) Homme_Diable

De la lumière a la noirceur! (La Mort) Femme_Dieu


Pour que ca soit exacte le rayon il aurais fallu que ca soit le contraire  Laughing

https://nsm07.casimages.com/img/2017/08/03//17080311180520653515194789.png


Flammas eius lúcifer matutínus invéniat:
ille, inquam, lúcifer, qui nescit occásum.
Christus Fílius tuus, qui, regréssus ab ínferis,
humáno géneri serénus illúxit,
et vivit et regnat in sæcula sæculórum amen.

Que l'étoile du matin trouve ta flame!
Homme, dis-je, ô Lucifer
(l'étoile), qui ne connaît pas la chute, le Christ est ton Fils,
celuit qui est revenu d'entre les morts,
a répandu sa lumière paisible sur l'humanité,
vit et règne pour les siècles et des siècles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Exultet

============================================
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ishtar
https://en.wikipedia.org/wiki/Astarte
https://www.britannica.com/topic/Astarte-ancient-deity
https://www.britannica.com/topic/Ishtar-Mesopotamian-goddess

https://en.wikipedia.org/wiki/Asherah
https://www.biblestudytools.com/dictionary/asherah
https://www.biblestudytools.com/lexicons/hebrew/kjv/asherah.html


https://www.biblestudytools.com/dictionaries/smiths-bible-dictionary/ashtoreth.html
https://www.biblestudytools.com/dictionaries/eastons-bible-dictionary/ashtoreth.html
https://www.biblestudytools.com/lexicons/hebrew/kjv/ashtoreth.html


https://fr.wikipedia.org/wiki/Astaroth
https://www.biblestudytools.com/encyclopedias/isbe/astaroth.html

https://www.biblestudytools.com/concordances/naves-topical-bible/ashtaroth.html
https://www.biblestudytools.com/dictionaries/smiths-bible-dictionary/ashtaroth.html
https://www.biblestudytools.com/dictionaries/hitchcocks-bible-names/ashtaroth.html
https://www.biblestudytools.com/encyclopedias/isbe/ashtaroth-ashteroth-karnaim-beeshterah.html  

https://www.biblestudytools.com/dictionaries/eastons-bible-dictionary/star-morning.html

https://www.biblestudytools.com/encyclopedias/isbe/lucifer.html

https://www.biblestudytools.com/encyclopedias/isbe/astrology.html

https://www.biblestudytools.com/encyclopedias/isbe/queen-of-heaven.html
https://www.biblestudytools.com/dictionaries/smiths-bible-dictionary/queen-of-heaven.html
https://www.biblestudytools.com/dictionaries/eastons-bible-dictionary/queen-of-heaven.html


https://www.biblestudytools.com/dictionaries/bakers-evangelical-dictionary/gods-and-goddesses-pagan.html

http://saintebible.com/jeremiah/44-18.htm

https://www.louvrebible.org/index.php/louvrebible/default/visiterapide/trone-d-asharte-rubrique-menu-104
https://www.louvrebible.org/index.php/louvrebible/default/rewrite/oeuvre-139/Ishtar-et-le-culte-des-d%C3%A9esses-m%C3%A8res
https://www.louvrebible.org/index.php/louvrebible/default/article?id_article=212
https://www.louvre.fr/oeuvre-notices/stele-figurant-la-deesse-ishtar
https://www.louvre.fr/oeuvre-notices/statuette-de-deesse-nue-debout
https://www.scribd.com/document/384308293/Transformation-of-a-Goddess
http://www.croix-de-lumiere.com/pdf/astarte_deesse_phenicienne.pdf
https://www.scribd.com/document/384309257/Astarte-Deesse-Phenicienne

La vie c'est comme un désert...
C'est vraiment dur a traversé et d'arrivé jusqu'au bout!
Et a 30 ans tu es juste rendu au millieux...
Mais au moin tu trouve dieu au fin fond du désert



Comprenez bien ! À travers le Nouveau Testament, le terme « femme » symbolise une Église. (2 Corinthiens 11 :1-2).
Il est clair que la véritable Église est décrite ici comme la « fiancée » de Jésus-Christ – c’est-à-dire comme si elle était une femme fiancée à Jésus-Christ.
Le verset 6 évoque l’histoire de la « femme » – s’agissant ici de la véritable Église du Nouveau Testament – s’enfuyant dans le désert où elle avait un lieu préparé par Dieu ». Le verset suivant rend encore plus évident que cette « femme » est, en fait, la véritable Église de Dieu protégée par Dieu contre la colère de Satan.
Ainsi, lorsque nous arrivons à la« femme » d’Apocalypse 17, il est manifeste que:– en laissant la Bible interpréter ses propres symboles...
– Cette femme est,en fait, une Église.! En conséquence, cette Église « assise sur une bête ''écarlate''  » (verset 3) Est véritablement une « prostituée » spirituelle.

https://nsm08.casimages.com/img/2016/08/13//16081304411321722114427366.png
https://nsm09.casimages.com/img/2018/07/20//18072007295421722115814262.png





https://nsm09.casimages.com/img/2018/08/17//18081707100421722115850859.jpg
J'ai trouvé comment ouvrir les quatres pièrres!

EAU FEU AIR TERRE  
Regarde de  haut en bas et de gauche a droite aussi...


https://nsm09.casimages.com/img/2018/09/15//18091505224021722115894359.jpg
Amour = Eau sur le Feu au 5e élément! (Aux Deux Senses)
J'étein mon FEU le plus POSSIBLE avec l'élément TERRE!
Astaroth son élément est TERRE!

Homme,Femme ,Dieu,Le Diable, et l'Amour ou l'Harmonie
Il est clair que la véritable Église est décrite ici comme la « fiancée » de Jésus-Christ –
c’est-à-dire comme si elle était une femme fiancée à Jésus-Christ.
Cette « femme » est, en fait, la véritable Église de Dieu

La Femme est victime de sa propre creation /LA HAINE!
Je commence par:
L'HOMME est de FEU = HAINE
LA FEMME est D'EAU = AMOUR
CA PREND QUOIS POUR ÉTEINDRE UN FEU?
Met de la HAINE sur de la HAINE VOIR!
Tu va te BRÛLÉ
Homme = Haine = Feu = Destruction
Femme = Amour = Eau = Construction
Quand on disait finir dans le FEU de l'enfer...
Ca auras été a cause que L'AMOUR étais inexistante!
LA FEMME A IGNORÉ LA HAINE!
https://nsm07.casimages.com/img/2017/08/24//17082402093520653515237245.jpg

https://nsm09.casimages.com/img/2018/08/24//18082408461221722115861484.jpg
La Femme met des Hommes au monde pour ensuite les laissé  crevé de soif dans le désert!
Eau = Amour = Vie
Si la WW3 part...
Le monde est en train de se colissé de crevé a cause de la femme...
L'homme  va y aller sans ésité!
Qui gagne au bout de tout ca?
LA HAINE = LE FEU = L'HOMME!.
Ca veut dire qu'Astaroth gagne vraiment son pari!
C'est un trou du cul! ''Le diable''
J'arrive pas a croire que l'on est icite a cause d'un dilème entre
Dieu une femme... et le  Diable Un 'homme''

Jésus et la Samaritaine
https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9sus_et_la_Samaritaine
Une femme de Samarie vint puiser de l’eau.
Jésus lui dit : “ Donne-moi à boire ”.
.La femme samaritaine lui dit : “ Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine ?
” Les Juifs, en effet, n’ont pas de relations avec les Samaritains.
Jésus lui répondit : “ Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit :
Donne-moi à boire ! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive ”
====================================================
Notre seul unique but ici en enfer est d'apprendre a aimé...
Il faut souffrir énormément pour réalisé  TOUT ceci!





https://www.scribd.com/document/386253247/La-Mort-Et-Le-Diable
En réalité il n'a pas sauvé le monde la première fois!
La vérité est: NE LEURS PARDONNE PAS CAR ILS SAVENT CE QU'ILS FONT!
Sinon pourquois revenir en sauvé quelques un si cétais déjas fait la première fois?

Si le pape croyais qu'il fallais être le plus ''Riche'' et ''Puissant'' pour détenir la clef il se foutais une poutre dans l'oeil!
Ca le dit: Le Rois Des Pauvres! Il étais pauvre! Mais pas en amour
Un soleil en OR a place du vrais! (MORT DE RIRE)


https://nsm07.casimages.com/img/2017/05/06//17050612590421722115022718.png

Dieu C'est la femme nue au millieux...Aux pattes de lapins...

Seulement ceux et celles qui comprendront a 1000% l'hostie de message
et qui accepteront la vérité a place du mensonge seront pardonné!
L'amour ca n'a pas de PRIX!
Si tu veux pas voir, tu peux jouer les aveugles et rejoindre les brebis mais moi, j'ai les yeux grands ouverts et merde ! (Jules) ''Fiction Pulpeuse''

Tu veut la vérité ? Lucifer est dieu! Satan est la justice de dieu! On est en enfer! Ca te dit tu?




Dernière édition par Panax le Mer Oct 03, 2018 6:55 am, édité 124 fois
avatar
Admin
Messages : 30
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Ashérah-Ishtar, déesse-mère des hébreux, épouse de Baal-Yahvé, et Saint-Esprit du Ménorah

le Mar Aoû 28, 2018 12:15 pm
Ashérah-Ishtar, déesse-mère des hébreux, épouse de Baal-Yahvé, et Saint-Esprit du Ménorah

Le fanatique mystère de pâque
https://www.dailymotion.com/video/x68tsv1

https://youtu.be/bccAnorfxvU?t=2m36s
A travers les éléments qui suivent, il semble que l’on soit  passé d’une déesse-mère unique (Ashérah), à un couple divin marié (Ashérah et Baal), puis pour finir, à un dieu-père unique (Yahvé). On découvrira que les sacrifices d’enfant furent une pratique courante pour les divinités associées à Baal.
Lire Tanit, déesse-mère berbère de Carthage (phéniciens de la Tunisie antique), et épouse sacrificielle de Baal-Moloch (prototype de Yahvé)
Ishtar, la déesse-mère de Pâques

Ishtar-Easter déesse-mère de Pâques, équinoxe du printemps, retour de la viePâques est la fête de l’équinoxe du printemps, le retour de la vie de la déesse-mère Ishtar (Easter) :

   les cloches réveillent la nature,
   les œufs représentent la source de la vie, et de la naissance du monde,
   les lapins représentent la sexualité féconde et débordante.

Ishtar fut une déesse primordiale mésopotamienne, qui avec l’arrivée du patriarcat, fut affublée d’un mari, Baal. Avec le temps, Baal devint Yahvé, et Ishtar devint Asherah. Puis elle fut effacée sous le nom de Shekinah, l’esprit saint féminin du ménorah, l’arbre sacré de vie.
Lire Philippe Annaba – Les dieux usurpateurs de la mythologie sumérienne spolient la déesse primordiale

La déesse-arbre de la fécondité des cananéens

Il est établi que le mot Ashera désigne une déesse cananéenne ; mais par ailleurs, un mot en hébreu similaire signifie « arbre sacré » ou « poteau sacré ». La plupart des historiens en a conclu qu’Ashera est effectivement une déesse qui pouvait être représentée, ou symbolisée, aussi bien sous la forme d’une femme que par un arbre ou un poteau. Les archéologues ont retrouvé, aussi bien dans l’ancien royaume du Nord que dans celui du Sud, de nombreuses figurines en argile datant du VIIIe et du VIIe siècle représentant Ashéra/Ashtoret/Astarté sous les traits d’une déesse de la fécondité et de la fertilité, leurs mains soutenant leur poitrine divine.
NB : les cananéens furent exterminés par les troupes de Josué, sur ordre de Moïse, à la sortie d’Egypte lors de l’Exode.

La première religion sans déesse

L’Ancien Testament est le premier livre sacré à ne faire intervenir aucune divinité féminine et ose ce que les patriarcats précédents n’avaient pas fait : éradiquer toute trace de culte féminin. Lorsque la Grande Déesse était considérée comme immortelle, immuable, toute-puissante, le concept de filiation par le père n’était pas encore connu. Si la Déesse a longtemps régné seule dans les mythes de Sumer, au premier temps patriarcal apparaissent des dieux Pères, alors que la déesse devient fille-épouse, avant d’être bibliquement éliminée. Yahvé est le premier Dieu sans concurrence féminine qui vient clore la mise en place progressive des patriarcats dans cette région du monde avant-gardiste pour avoir vu débuter le néolithique, son agriculture et l’élevage.

L’épouse de Dieu

Yahvé (El, le dieu) eut une compagne, Asherah (de l’hébreu אשרה), qui est le prénom d’Elat (la déesse). Elle était vénérée avant -600. Asherah est souvent vue comme la version cananéenne de la déesse Athirat (ou ʼAṯirat), une importante déesse-mère au culte répandu au Moyen-Orient. Asherah est connu dans la Bible comme la « Reine du Ciel » (Jérémie 7.18, 44.17) et est appelée « Artémis«  par les Ephésiens dans le livre des Actes (chapitre 19). Le mot  »Asherah » est trouvé au moins 40 fois dans l’Ancien Testament. Il fait référence à un objet en bois utilisés dans le culte de la parèdre de Baal, c’est-à-dire Asherah. Dans les lieux de culte de l’Israël antique, Ashera était traditionnellement symbolisée par un poteau sacré, symbole de la fécondité.
Lire Artémis d’Éphèse (Turquie), déesse anti-mariage des Amazones, et prototype de la Vierge Marie

Sources archéologiques

Les ostraca de Kuntillet Ajrud datant du viiie siècle av. J.-C., dans le désert du Sinaï, portent ainsi l’inscription « Berakhti et’hem l’YHWH Shomron [ou Shomrenou] ulè Asherato » (« Je vous ai bénis par YHWH de Samarie et Son Asherah » ou « Je vous ai bénis par YHVH notre gardien et Son Asherah », selon qu’on lise Shomron : Samarie ou Shomrenou : notre gardien). On trouve aussi la mention « YHWH et son Ashera » sur une inscription datant de la monarchie tardive (vers 600 av. J.-C.) dans la région de la Shefelah (royaume de Juda).

Yahvé, une déesse aux seins fertiles ?

Privé de Noms de Dieu propres, YHWH reçoit néanmoins de nombreuses métonymies permettant à Son peuple de le glorifier en utilisant des noms communs désignant ses attributs et ses éminentes qualités, car « Il est Puissant » (Elohim), Il est « bon Juge » (Adonaï), Il est « Un et Unique » (ʾèḥād). La multiplicité de noms utilisés par les Juifs pour rapporter à YHWH métaphores, épithètes ou attributs marquant ses éminentes qualités ont souvent été source de dissension parmi les critiques bibliques, car certains pensent que cette variété est la trace, soit d’un polythéisme originel antérieur aux Patriarches et aux Prophètes, soit de la variété des sources ayant servi à composer la Torah. La plupart des mots hébraïques qui glorifient YHWH sont aussi utilisés dans le christianisme.

W.F. Albright proposa une hypothèse pour la métonymie El Shaddaï , liant shaddaï à shadayim (les seins). Shaddaï serait alors lié à la fertilité de Dieu et Sa bénédiction sur les animaux aquatiques et volatiles, puis les hommes. En effet, Shaddaï apparaît souvent dans un contexte de fécondité et de fructification, (et aussi : avoir en suffisance, il suffit, je suis celui qui suffit, n’ayez pas d’autre Dieu, Je suffis…) :

   Gen. 28:3 : Qu’El Shaddaï te bénisse, te rende fécond et te multiplie, afin que tu deviennes une multitude de peuples!
   Gen 35:11 : Je suis El Shaddaï : Sois fécond, et multiplie
   Gen 49:25 : C’est l’œuvre d’El Shaddaï qui te bénira des bénédictions des cieux en haut, des bénédictions des eaux en bas, des bénédictions des mamelles [shadayim] et du sein maternel [racham].

La compagne du Léviathan

Anat, déesse sémitique de Palestine, sera recyclée en épouse de Baal qui s’accapare de son pouvoir de fertilité, et se fait appeler à sa place, « le Seigneur des sillons des champs », après avoir vaincu un serpent monstrueux nommé Léviathan, encore un symbole de la déesse Mère (épisode révélé par les fouilles de Ras-Shamra, ancienne Ugarit). C’est un comportement récurrent dans l’histoire du patriarcat, de diaboliser son ennemi, afin de justifier les pires exactions à son encontre. À noter une fois de plus que les rédacteurs de la Bible s’inspireront de ces récits mythiques antérieurs :

« … Yahvé châtiera avec son épée dure, grande et forte, Léviathan, le serpent fuyard, Léviathan, le serpent tortueux, il tuera le dragon qui habite la mer. » Isaïe 27,1.

« Réveille-toi, Seigneur, réveille-toi vite et agis avec vigueur. Réveille-toi comme autrefois, dans le lointain passé. N’est-ce pas toi qui abattis le monstre Rahab, le dragon des mers ? » Isaïe 51, 9.

En effet, Léviathan, symbole de la grande Mère, ressurgit sans cesse dans la mémoire et le cœur du peuple hébreu.
Lire Le dieu serpent fertile, gardien de l’arbre cosmique, et compagnon de la Déesse-Mère primordiale

Une déesse combattue par les premiers monothéistes

Les autels, les piliers et les idoles, condamnés par Yahvé, étaient placés dans les bosquets d’arbres. Le nom de la déesse Cananéenne Asteroth signifie “arbre sacré” mais cette traduction est redondante dans la mesure où tous les arbres étaient sacrés pour les peuples antiques de l’Europe et du Proche Orient. Les arbres étaient révérés comme divins avant que des images sculptées d’arbres fussent érigées pour être vénérées.

La représentation d’Asherah est un arbre, le palmier-dattier, utilisé dans son culte par les canaanites et les phéniciens. Leurs dattiers sont appelés asherim. Son nom phénicien vient du grec dattier. Ils habitaient les cités-états phéniciennes de Sidon et de Tyr (Liban). La phénicienne Jézabel épousa Ashab, roi samaritain d’Israël, et amena avec elle l’adoration de ces arbres. Cette pratique passe en Israël et sera combattue par le prophète Élie, et dénoncée par Jérémie. Les tribus d’Israël emmèneront cette pratique avec eux à Babylone.

Et dans la Bible il est expliqué que c’est seulement lors des réformes de Josias et d’Ezéchias que fut enlevé du temple de Jérusalem l’emblème d’ASHERAH (un poteau sacré appelé « ASHERE »). Le Pentateuque en parle quatre fois comme des idoles à détruire :

   « Ezéchias fit ce qui est agréable à Yahvé, imitant tout ce qu’avait fait David, son ancêtre. C’est lui qui supprima les hauts lieux, brisa les statues, coupa les Ashérah et mit en pièces le serpent d’airain … » (Rois II 18, 3-4)
   « Et il fit emporter Ashérah hors de la maison de l’Éternel (Yahweh), hors de Jérusalem, dans la vallée du Cédron, et il la brûla dans la vallée du Cédron, et la réduisit en poussière, et en jeta la poussière sur les sépulcres des fils du peuple. » (Rois II 23, 6)
   « Et il brisa les statues, et coupa les poteaux symbolisant Ashérah et remplit d’ossements d’hommes les lieux où ils étaient. » (Rois II 23,14)
   Deutéronome, chapitre 16 :  »Tu ne te planteras point d’emblème d’Ashéra, aucun arbre, auprès de l’autel que tu dresseras à l’Éternel ton Dieu. »
   Et le roi Josias, vers -630, « ordonna […] de retirer du sanctuaire de Yahvé tous les objets de culte qui avaient été faits pour Baal, pour Ashera et pour toute l’armée du ciel […]. Il supprima les faux prêtres que les rois de Juda avaient installés et qui sacrifiaient […] à Baal, au soleil, à la lune, aux constellations et à toute l’armée du ciel. […] Il démolit la demeure des prostituées sacrées, qui était dans le temple de Yahvé[…] ».

La destruction des temples de la Déesse

Présente dans les récits précédents connus de cette région, Lilith disparaît du travail de copier/coller et de réécriture biblique sélective. Si le culte de la déesse existe toujours en Palestine au moment où émerge Yahvé, ce sont les empereurs chrétiens de Rome et de Byzance qui firent fermer les derniers temples de la Déesse vers l’an 500 de notre ère.
Lire Lilith, première épouse d’Adam, démone de la luxure voleuse d’enfants, et ancienne déesse-mère
===============================
Lilith, Démon et première épouse d'Adam,et non Eve, mais la Bible le garde secret.

http://www.disclose.tv/news/lilith_was_adams_first_wife_not_eve_but_the_bible_kept_it_secret/140495
http://secretebase.free.fr/religions/lilith/lilith.htm

Le fruit de la connaissance...
Coupe une pomme en deux...


« Vous détruirez tous les lieux où les nations que vous allez chasser servent leurs Dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines et sous tout arbre vert. Vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, vous brûlerez au feu leurs idoles, vous abattrez les images taillées de leurs Dieux et vous ferez disparaître leurs noms de ces lieux-là » [Deutéronome 12, 2-3].

Dans les faits, ce sont bien les cultes du féminin qui sont visés : Montagne, Arbre, Serpent honni, pierres levées et pieux sacrés,
figurines représentant une femme debout soutenant ses seins avec ses mains, déesses nues de la fertilité consacrée à l’ancienne déesse Asherah épouse de YHWH. Vers la fin du VIIIe s. av. J.C., on se mit à proclamer que seul YHWH devait être honoré, en y incluant une revendication territoriale, et c’est au VIIe s. av. J.C., pendant le règne du roi Josias, que les dirigeants de Jérusalem ont jeté l’anathème sur la moindre trace de vénération des déités étrangères, extirpant les rituels propitiatoires pour la fertilité de la terre et la bénédiction des ancêtres avec la destruction de tous les sanctuaires locaux, le Temple de Jérusalem devant être reconnu comme « l’unique » lieu de culte, avec aussi la purification de l’idolâtrie initiée par Salomon avec son harem de femmes et dont le « cœur ne fut plus tout entier à Yahvé », qui suivit même Astarté, « reine du ciel », à laquelle des Juives offraient encore des gâteaux peu avant la destruction du royaume de Judée par Nabuchodonosor en 586 avant J.-C.

Revenir à la Reine du Ciel, du bonheur et de la prospérité

Les lamentations de Jérémie (jérémiades), chapitre 44

Même la Bible recèle le souvenir de ces temps de paix sous l’égide de la déesse Mère. Le prophète biblique raconte comment il vint à Pathros en Egypte après la destruction de Jérusalem par Nabuchodonosor. Il y rencontra un groupe de réfugiés israélites en colère. Ceux-ci reprochaient au prophète sa loyauté envers celui qu’eux-mêmes regardaient comme un dieu mâle usurpateur du ciel, Jéhovah, auquel ils attribuaient tous leurs malheurs. Jérémie interpelle les Judéens résidant en Égypte parce qu’ils rendent hommage à Astarté, la reine du Ciel, alors qu’Yahvé a interdit de rendre un culte à d’autres dieux que Lui. Défiant le saint homme, ces gens lui annoncèrent qu’ils allaient retourner aux coutumes de jadis et brûler l’encens devant la Reine du Ciel, lui adresser des offrandes et des libations :

« Ce que tu as dit au nom du seigneur, nous ne l’acceptons pas. De toute façon nous allons remplir nos promesses de brûler de l’encens à la Reine du Ciel et de lui verser des libations, comme nous le faisions, nous et nos pères, nos rois et nos chefs dans les villes de Juda et de Jérusalem. Nous avions alors du pain à satiété, nous étions dans l’abondance et nous ne savions pas ce que c’était que le malheur. Or depuis que  nous avons cessé d’offrir l’encens à la Reine du Ciel et de lui verser des libations, tout nous manque, et nous périssons par le glaive et la famine. » Jérémie, 44, 16 à 18.

Un vaste panthéon mondial de déesses-arbres

On retrouve plus de quarante fois le mot Hébraïque asherah dans les cinq premiers livres de la Bible, parfois pour indiquer “la présence cultique puissante de la divinité féminine appelée Asherah”, parfois pour indiquer les idoles en bois sculpté utilisées pour la représenter. Asteroth-Asherah-Astarte était originaire de la Palestine et du Proche-Orient mais elle appartenait à un vaste panthéon de divinités d’arbres que l’on trouve sur toute la planète: les tendres hamadryades de la mythologie Grecque, telle que Daphné le laurier; l’Isis Egyptienne qui est souvent représentée comme un tronc d’arbre bourgeonnant d’une abondance de rameaux feuillés; et les apsaras sensuelles aux yeux de biche de la mythologie Hindoue, dont la Reine Maya, la mère du Bouddha. Lorsque les cultes de la Déesse furent supprimés, lorsque ses idoles furent mises à bas, lorsque ses bosquets feuillés furent dévastés, les Juifs inventèrent la menorah pour remplacer ce qu’ils avaient détruit. Le chandelier aux sept branches est une abstraction schématique émanant de la nature, une imitation spectrale d’une asherah, un arbre-sacré.

Ménorah et Saint Esprit, l’arbre de vie de la déesse Ashérah ?


La ménorah (hébreu : מְּנוֹרָה IPA [mnoː’ɾaː]) est le chandelier (ou candélabre) à sept branches des Hébreux, dont la construction fut prescrite en Exode 31 à 40 pour devenir un des outils du Tabernacle et plus tard du Temple de Jérusalem. Ce mot « Menorah » provient du préfixe « Mé » indiquant la provenance d’une chose, associé à la racine hébraïque Norah, Nourah, de Nour,Nor (flamme) au féminin. MéNoRah signifie donc « de la Flamme », « qui provient de la Flamme » ; cette flamme, selon la Kabbale, n’est autre que la Schékhinah ou présence féminine de Dieu.

Les vieilles gravures du Néguev montrent que, à l’époque où ils étaient encore polythéistes, les Hébreux adoraient le dieu YAH (YAHWE) et sa parèdre la déesse ASHERAT ou ASHERAH. Sur ces gravures, le nom de YAH est souvent associé à un bélier ou un taureau alors que celui d’ASHERAH est associé à une MENORAH. ASHERAH était également connue par les Cananéens d’Ougarit (Syrie) sous le nom d’ATHIRAT. Elle semble avoir été représentée par un poteau de bois car son nom pouvait être traduit par « Bosquet », « Jardin », « Arbre » ou « Lieu sacré ». En fait, il est possible que ce poteau n’ait pas été un mat lisse mais ait porté sept branches. Un tel poteau d’ASHERAH muni de sept branches pouvait donc avoir la forme d’un chandelier MENORAH. Un « ARBRE DE LUMIERE » comme disent certains.

D’ailleurs la description de la MENORAH, dans Exode 25, 31-40, montre qu’elle a un aspect trés végétal.

« Et tu feras un chandelier d’or pur : le chandelier sera fait d’or battu ; son pied, et sa tige, ses calices, ses pommes, et ses fleurs, seront tirés de lui.
Et six branches sortiront de ses côtés, trois branches du chandelier d’un côté, et trois branches du chandelier de l’autre côté.
Il y aura, sur une branche, trois calices en forme de fleur d’amandier, une pomme et une fleur ; et, sur une autre branche, trois calices en forme de fleur d’amandier, une pomme et une fleur ; ainsi pour les six branches sortant du chandelier.
Et il y aura au chandelier quatre calices en forme de fleur d’amandier, ses pommes et ses fleurs ;
et une pomme sous deux branches sortant de lui, et une pomme sous deux branches sortant de lui, et une pomme sous deux branches sortant de lui, pour les six branches sortant du chandelier ;
leurs pommes et leurs branches seront tirées de lui, le tout battu, d’une pièce, d’or pur.
Et tu feras ses sept lampes; et on allumera ses lampes, afin qu’elles éclairent vis-à-vis de lui.
Et ses mouchettes et ses vases à cendre seront d’or pur.
On le fera, avec tous ces ustensiles, d’un talent d’or pur.
Regarde, et fais selon le modèle qui t’en est montré sur la montagne. »

Une autre descriptions se trouve dans Zacharie 1,2-3 et 7 :
« Et il me dit : Que vois-tu ? Et je dis : Je vois, et voici un chandelier tout d’or, et une coupe à son sommet ; et ses sept lampes sur lui ; sept lampes et sept conduits pour les lampes qui sont à son sommet ; et deux oliviers auprès de lui, l’un à la droite de la coupe, et l’autre à sa gauche… (Ces sept lampes) ce sont là les yeux de l’Éternel qui parcourent toute la terre.

Arbre de lumière, buisson ardent, la matrone de Dieu

Il est même possible que le buisson ardent, par lequel YAHWE a prix contact avec Moïse dans le désert, soit la même chose que cet ARBRE DE LUMIERE. En effet, il manifestait la présence de Dieu… hors, dans le temple de Jérusalem, le chandelier MENORAH était également le symbole de la présence de Dieu. Cette « présence de Dieu » portera plus tard le nom de SHEKINAH, et on en parlera parfois comme si elle était une entité à part entière. On ira même jusqu’à en faire une sorte de parèdre de YAHWE sous le nom de MATRONIT (Matrone). Certains rabbins assimilaient aussi la SHEKINAH à l’ESPRIT SAINT de Dieu, celui-ci étant un nom féminin dans les langues sémitiques.

Shekinah, le féminin divin dans le temple de Salomon

File:The Shekinah Glory Enters the Tabernacle.jpgShekinah, Shechinah, Shechina, ou Schechinah (hébreu: שכינה), est l’orthographe anglaise d’un nom hébreu grammaticalement féminin de Dieu dans le judaïsme. Le mot signifie originale «demeure» ou «présence», et désigne la demeure de la Présence Divine de Dieu, en particulier dans le Temple de Jérusalem.

« La Gloire de la Shekinah était la Présence visible de Dieu, considérée comme féminine en Judaïsme ésotérique. Ainsi Moïse dit avoir été marié à la Shekinah. Dans la théologie phénicienne, la divinité était souvent appelée la face ou manifestation du dieu, et les Hébreux parlent de la Shekinah exactement dans le même sens. Ce terme abstrait tend à supplanter tous les noms plus anciens, plus anthropomorphiques, pour l’Esprit Saint. » On notera la féminisation de l’Esprit, qui, dans la tradition antérieure, était Femme.

Le Don d’Isis, l’esprit parfait de la foudre

Shekinah pourrait venir de l’akkadien Shek, le don et Inah ou Inanna, déesse sumérienne de l’éveil, l’Isis des Égyptiens. Shekinah pourrait se traduire par « don d’Isis ». Isis, notre mère divine, à qui nous devons notre âme immortelle. Isis, sous la forme de la foudre, qui donnait aux anciens « l’esprit parfait ». Comment s’étonner dans ce contexte que l’Esprit fut féminin ? L’éveil, don d’Isis. C’est l’âme en nous qui s’incarne, la lumière qui descend, et dans la langue française l’âme et la lumière, aussi, sont féminines.

« Un document apocryphe cite Jésus de Nazareth se référant au Saint Esprit comme « Ma Mère ». Et les Manichéens appellent la Mère du Christ « la vierge de Lumière ». Cette Gloire de la Shekinah, cette Lumière qui signale la Présence de Dieu, est toujours féminine pour l’ancien voyant. Elle est l’Eurydice de l’Orphisme. Elle est la reine de l’Océan de Lumière d’Enoch. Elle est Isis l’Egyptienne. Elle est Ishtar des Etoiles, la Fiancée, la Lumière, avec laquelle l’Inconnaissable s’est marié à l’aube de la création. Et de la joie de cette union l’univers spirituel est né. Dieu et la Shekinah sont ‘un’ et indissolubles. » – citation Rose-Croix (source)
Lire Tradition Gnostique des Templiers : féminin sacré, sagesse de la Vierge Noire, relique du culte d’Isis

Le Saint Esprit, mère du Christ

Quand aux Judéo-Chrétiens Nazaréens, ils faisaient de cet ESPRIT SAINT féminin la mère de Jésus. Saint Jérôme a écrit à ce sujet :

“Dans cet évangile écrit ‘selon les Hébreux’, qui est lu par les Nazaréens, le Seigneur dit : ‘Il y a un instant, ma mère, le Saint-Esprit, m’éleva’ (…) Selon l’évangile écrit en langue hébraïque que les Nazaréens lisent (…..) nous trouvons ceci : ‘Il arriva que, tandis que le Seigneur remontait de l’eau, toute la source du Saint-Esprit descendit et reposa sur lui et lui dit : Mon Fils, parmi tous les prophètes, je t’attendais pour que tu viennes et que je puisse reposer en toi. Car tu es mon repos, tu es mon fils premier-né qui règnes pour toujours’. »

Et Origène en concluait ceci (dans In Jer. 15,4) :

“C’est une preuve dans leur croyance (aux Nazaréens) que l’Esprit-Saint est la mère du Christ. »
Lire Les Mystères d’Isis, source de Vie : religion matricienne et inversion judéo-chrétienne ?
La vraie Trinité

De là, il n’y aurait plus qu’un pas à faire pour dire que la trinité chrétienne du Pere, du Fils et du Saint-Esprit correspond en fait à une famille divine composée d’un Dieu-père, d’un Dieu-fils et d’une Déesse-mère. Étrange manière utilisée par la déesse ASHERAH pour réapparaitre auprés de YAHWE ! Et c’est d’autant plus paradoxal que les Hébreux avaient essayé de se débarasser de cette déesse en en faisant le démon ASTAROTH.

(((La Tabernacle est l'endrois le plus sacré du temple)))
Tabernacle ou Arche c'est pareille...


Un avatar d’Hathor et son Sycomore ?

Chez les anciens Egyptiens, ce qui se raproche le plus de l’Arbre de Vie de la déesse ASHERAH c’est le SYCOMORE (ficus sycomorus) de la déesse HATHOR (déesse de l’amour et de la fertilité). Cet arbre poussait dans le monde des morts et servait à nourrir et désaltérer les BA (âmes) afin de leurs rendre la vie.
Lire Le secret des 10000 noms d’Isis, ou la généalogie matriarcale des reines de l’Egypte totémique

https://www.biblestudytools.com/encyclopedias/isbe/ashtaroth-ashteroth-karnaim-beeshterah.html  
https://www.biblestudytools.com/dictionary/asherah
==============================================================================
Astarte / Ishtar
Cette déesse préside aux plaisirs de l'amour et porte,contrairement aux autres ''démons'', des cornes en forme de croissant.
Elle est également connue comme Ishtar.


Avant de décrire les différentes formes de la Déesse rencontrées dans les pays où elle s’est implantée, il
convient de la dépeindre dans ses attributions initiales. Astarté se présente comme une divinité complexe,
fruit d’un syncrétisme dont les composantes sont difficiles à isoler : sur des substrats primitifs sont venus
se greffer des éléments essentiellement phéniciens, mais aussi égyptiens, grecs et latins. Toujours est-il
qu’elle occupe une place de choix dans son panthéon d’origine.

Astarté y possède plusieurs attributs types. Citons par exemple le lion (le plus répandu), le cheval, le
sphinx et la colombe. Chaque attribut représente une des fonctions de la déesse. Ainsi, le cheval mettra en
valeur le caractère guerrier de la divinité (surtout en Egypte) alors que la colombe évoque la fonction de
protectrice des morts. Outre les animaux, la Déesse a un autre attribut : en sa qualité de Déesse astrale,
elle est toujours représentée par sa planète, un disque renfermant une étoile, en général à 8 raies.

Astarté possède diverses fonctions dont les deux principales consistent à veiller à la reproduction et à la
fécondité d’une part, à protéger les soldats en tant que Déesse de la guerre et de la victoire d’autre part.

Dans sa fonction de Déesse de l’amour et de la reproduction, Astarté est souvent représentée sous les
traits d’une Déesse nue, et ceci dans de nombreux pays où elle s’est implantée et non uniquement en
Phénicie. Nous la retrouvons également donnant le sein à un enfant, reprenant le thème, fréquent en
Égypte, d’Isis allaitant Horus.

Parlant des fonctions de la Déesse en Phénicie, Georges Contenau écrit : "C’est, dans toute l’Asie
occidentale, la personnification de la fécondité, la Déesse de la maternité et de la fertilité, la Déesse-mère.
En Assyro-Babylonie, elle réunissait à ces caractères celui de Déesse des batailles, mais jamais ces
représentations n’étaient confondues. C’était deux aspects divins bien nets dont les images étaient
différentes. En Phénicie, le premier aspect prévaut".

En effet, la Déesse Astarté est une puissance guerrière : elle participe à certains combats et protège les
soldats. Pour garder intact le territoire qui lui était consacré ou pour en chasser l’envahisseur, elle se
devait de prendre les armes et d’exterminer tous ceux qui cherchent le mal de ses fidèles et de son peuple.
Ainsi, on ne peut voir d’opposition entre d’une part sa fonction d’amour et de Déesse de vie et d’autre
part sa fonction de Déesse guerrière, qui est une fonction de Déesse de mort : c’est la même divinité qui
répand la vie chez ses fidèles et la mort chez les ennemis de ces derniers. Ajoutons que cette Déesse est
également remerciée lors des victoires.

Ces deux dernières fonctions, c’est-à-dire la Déesse de l’amour, de la fécondité et la Déesse de la guerre,
de la victoire et des soldats, constituent les deux principales attributions d’Astarté, laquelle dispense aussi
ses bienfaits dans d’autres domaines, à des degrés moindres. Nous pouvons mentionner comme fonctions
secondaires la protection des morts et celle des marins, ainsi que la protection et la guérison des malades.

Toutefois, une divinité n’existe pas uniquement à travers des fonctions, aussi diverses soient-elles. Tout
un univers de données matérielles et concrètes accompagne son culte. On peut définir cet ensemble de
données comme la manifestation évidente et visible du culte rendu à cette divinité.

Tout d’abord, le culte de la Déesse se pratique dans des temples. Le temple phénicien se compose en
général d’un enclos à ciel ouvert, d’une chapelle placée au milieu de cet enclos et précédée d’un autel.
D’autres dépendances peuvent répondre à des besoins particuliers du culte et du rituel, telles que des
petites loges destinées à la prostitution sacrée.

Cependant, il reste très peu de vestiges de temples en Orient. Il est donc difficile de définir un type
particulier. Prenons le temple situé à Sarepta (l’actuel village de Sarafand), à 15 kilomètres au sud de
Sidon. De plan rectangulaire (6,40 mètres sur 2,26 mètre), il possède une pièce contiguë au mur nord qui
devait être utilisée comme sacristie.

l’intérieur du temple, et tout au long de trois des quatre murs, se
trouve une banquette haute de 30 centimètres sur laquelle on déposait les offrandes.
L’autel (1,02 mètre sur 0,92 mètre)

Est placé à l’intérieur, contre le mur du fond devant lequel fut trouvé un socle, peut-être
pour une colonne de bois. Il existe également des temples phéniciens en dehors de Phénicie, par exemple
à Tas-Silg à Malte ou encore à Pyrgi en Étrurie.

Précisons que les temples d’Astarté ne sont pas uniformes et stéréotypés. Il n’en est pas de même en ce
qui concerne son personnel religieux, qui reste quasiment identique d’un bout à l’autre de la
Méditerranée. Un document fondamental nous permet de connaître le personnel religieux d’Astarté : c’est
la double inscription de Kition, retrouvée dans le temple du même lieu sur l’île de Chypre. Il s’agit de la
tablette des comptes du temple d’Astarté pour un mois, qui énumère toute une série de gens en rapport
avec les différentes activités du temple phénicien et nous permet ainsi de saisir la vie intérieure et le
fonctionnement de ce sanctuaire.

On trouve parmi eux des magistrats, des chantres, des sacrificateurs, des boulangers, des barbiers, des
bergers, des prostituées… De plus, nous pouvons sans grand doute affirmer que les temples d’Astarté
étaient en général desservis par les mêmes classes de prêtres et de prêtresses qui assuraient le service aux
temples des autres divinités. Joseph Plessis a tenté de décrire ces différentes classes constituant le
personnel religieux en distinguant un grand prêtre, diverses catégories de prêtres secondaires, des
pleureurs, des prêtres castrés… Outre le personnel masculin, certains ordres de femmes sont également
voués au culte de la Déesse.

Parmi ces femmes, les plus connues sont les prostituées sacrées. En effet, en plus des offrandes
matérielles, Astarté demande le sacrifice de personnes humaines, non qu’on doive les immoler devant son
autel, mais la Déesse de l’amour réclame des femmes (et parfois des hommes) qui veulent la servir, par le
sacrifice de leur beauté. Cette pratique occupe une importance particulière dans le culte de la Déesse
Astarté. La prostitution sacrée est un rite qui vise à multiplier la force génératrice d’Astarté, dans l’espoir
de garantir le renouveau perpétuel de la nature, la fécondité des femmes et l’accroissement du cheptel.
Les hiérodules, ou courtisanes, faisaient partie des prêtresses et n’exerçaient la prostitution qu’à
l’intérieur de l’enceinte sacrée, offrant leurs gains à la divinité. Pour exemple, nous observons à cet effet,
dans le sanctuaire de Pyrgi, de petites loges destinées à la prostitution sacrée le long d’une des parois
intérieures.

Toutefois, si l’introduction de cette pratique dans le culte d’Astarté a pu être inspirée par un sentiment
religieux réel, elle a sûrement amené à des excès et favorisé une décadence morale partout où elle était
pratiquée en détournant les fidèles de la pratique initiale teintée de religiosité. De la déesse de la
fécondité, Astarté est devenue pour beaucoup la déesse de la volupté, des plaisirs charnels débridés.

A la physionomie initiale de la déesse que nous venons de définir, chaque peuple a ajouté, à l’occasion,
des traits secondaires suivant son caractère propre, les conditions morales, sociales ou politiques dans
lesquelles il vivait, et enfin les influences étrangères auxquelles il se trouvait soumis. Ce sont ces
variations que nous allons à présent étudier en analysant l’implantation du culte d’Astarté en
Méditerranée chez ces différents peuples.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tabernacle_(meuble)


https://nsm09.casimages.com/img/2018/09/09//18090903195621722115884594.jpg


Dernière édition par Panax le Mar Sep 11, 2018 8:12 pm, édité 17 fois
avatar
Admin
Messages : 30
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Ma date de Naissance/Animal Totem/Anges Gardiens

le Mar Aoû 28, 2018 3:46 pm




Cette « femme » est, en fait, la véritable Église de Dieu
Il est clair que la véritable Église est décrite ici comme la « fiancée » de Jésus-Christ!
C’est-à-dire: Marié à Jésus-Christ.
Il y a juste moi qui peut faire ce que je fais,car c'est ma femme!
J'ai juste le droit d'aimé elle et que elle!
Je détien la clef du paradis!
Je décide qui entre ou qui se reincarne ici en enfer...
(33 ans sans connaitre l'amour et en souffrir...)


Il y a 2000 ans...

(La seconde bête 2000 ans plus tard...)
Puis, les versets 11-14 décrivent « une autre bête ».
Qui s’élève et qui ressemble à un « agneau ».
C’est-à-dire au Christ, mais qui parle comme un « dragon ».
C’est-à-dire comme Satanle diable!  (Apocalypse 12 :9).
Ce prophète extrêmement astucieux, exerce « toute l’autorité de la première bête».

Je suis née sous « Vénus 14 / 04 / 84 / 2:34 Am »
(Bélier) Ascendant (Verseau).



Garland Scene_Con Air
https://www.youtube.com/watch?v=y9bnC3gGStA
==========================================
La 13e Arcane Majeure du Tarot est la Mort...  
Le chiffre 13 = Mort (1 + 3 = 4).
Le chiffre 4 évoque aussi la mort.
Superstition Résumé

https://youtu.be/QSM5Tg758Ps
https://signesetmessagesangeliques.com/2017/06/05/la-vibration-lenergie-du-4-du-44-et-du-444/#more-372
https://www.espritsciencemetaphysiques.com/les-nombres-triples-signification.html


La Santa Muerte / La Sainte Mort:



http://observers.france24.com/fr/20100210-santa-muerte-sainte-mexicaine-pas-catholique-squelette-crane-vierge
https://www.vice.com/fr/article/exeqwk/la-santa-muerte-erin-lee-portfolio-928
La Justice rigoureuse est représentée par un squelette,car le juge ne se laisse pas plus fléchir que la mort.
La Justice divine, au contraire, est une tres belle dame ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Justice_(all%C3%A9gorie)

https://nsm09.casimages.com/img/2018/09/12//18091201193221722115888662.jpg
https://nsm09.casimages.com/img/2018/09/12//18091204041521722115889450.png
https://www.britannica.com/topic/Themis-Greek-goddess
https://fr.wikipedia.org/wiki/Astr%C3%A9e_(mythologie)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ala_(d%C3%A9esse)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9mis
https://fr.wikipedia.org/wiki/Justice
===========================================
Par la date de naissance on peut savoir quel est la planete qui domine notre signe!
http://www.stelvision.com/carte-ciel/
((((( https://www.trustedtarot.com/astrology )))))
https://www.trustedtarot.com/astrology/sun/?z=ARAR
https://www.trustedtarot.com/astrology/venus/?z=ARAR
https://nsm07.casimages.com/img/2017/07/19//17071905300520653515155392.png



====================================
Un bélier dragon...  Suspect




https://www.horoscopedates.com/zodiac-signs/
=============================================

(5.) Marbas. — The fifth Spirit is Marbas. He is a Great President, and appeareth at first in the form of a Great Lion, but afterwards, at the request of the Master, he putteth on Human Shape. He answereth truly of things Hidden or Secret. He causeth Diseases and cureth them. Again, he giveth great Wisdom and Knowledge in Mechanical Arts; and can change men into other shapes. He governeth 36 Legions of Spirits. And his Seal is this, which is to be worn as aforesaid.
==========================================
Description très bien détaillé de mes anges gardiens de naissance.
http://enigma.webcart.fr/crbst_61.html

MAHASIAH signifie: " Dieu Sauveur ".
Il est  l'Ange Gardien des personnes nées entre le 10 et le 14 avril.
Ne permets pas que les vertus, et les pouvoirs que tu déposes dans mon âme, deviennent des obstacles à mon évolution.


http://oznya.com/index.php/component/content/article/11-blogue-ange-demon/14-mahasiah?Itemid=101
http://dominique-medium-dijon.e-monsite.com/pages/mahasiah-mon-ange-gardien.html
http://dominique-medium-dijon.e-monsite.com/pages/les-12-lois-du-karma.html
http://dominique-medium-dijon.e-monsite.com/
http://oznya.com/index.php/component/content/article/11-blogue-ange-demon/16-qui-sont-les-archanges-recteurs?Itemid=101
http://oznya.com/index.php/component/content/article/11-blogue-ange-demon/15-qui-sont-les-anges?Itemid=101
http://oznya.com/index.php/component/content/article/11-blogue-ange-demon/9-la-hierarchie-des-anges?Itemid=101
http://dominique-medium-dijon.e-monsite.com/pages/mahasiah-mon-ange-gardien.html#e55oAgIeS9RBCiYs.99
http://soleildelumiere.canalblog.com/archives/2013/04/10/26898081.html
http://oznya.com/
http://enigma.webcart.fr/crbst_131.html
=============================================================================
Faucon au Nord et Astaroth au sud
https://nsm08.casimages.com/img/2017/01/14//17011410175120653514771554.jpg

Je commence par au fil du temps j'ai découvert qu'une corneille ou un corbeau seul dans son coin qui te coak apres elle t'avertit que du malheur arrive.
Au fil du temps j'ai découvert que cétais ca,et que ce n'est pas négatif ca t'avertit cest tout ;-)
La première fois qu'une corneille m'a coaké apres cétais un soir d'automne pluvieux.
Je ne fillais pas,et si j'aurais pas écouté cette avertisement la a 20 ans je ne serais plus icite pour te parlé .
''Une corneille m'a sauvé la vie''
Cétais la premièrre fois et je n'étais pas dans l'occultisme...
J'ai présentie ma mort...
Depuis ce temps j'ai toujours une corneille proche qui vielle sur moi!
(Tirage du 25 mars 2018)


http://www.hermetics.org/pdf/grimoire/Johannes_Faust_-_The_Black_Raven.pdf

=================================================




http://www.poetryfoundation.org/poems-and-poets/poems/detail/48860
http://www.klausnordby.com/poe/

https://nsm09.casimages.com/img/2018/09/09//18090904573421722115884792.jpg


https://fr.wikipedia.org/wiki/Corbeau_dans_la_culture

Extrèmement interessant!
Ce Bouquin est VRAIMENT a voir!

https://www.scribd.com/document/383443643/The-Dragon-Legacy-the-Secret-History-of-an-Ancient-Bloodline



http://www.vivaeuropa.info/index.php?post/Le-corbeau-messager-de-Wuotan
C’est un oiseau prophétique, associé à la Connaissance suprême, aux mystères de la Vie et à l’occultisme. Signe de chance, il est aussi associé à l’éloquence, à la triche, à la manipulation et au vol et peut signaler des apparences trompeuses.
Le Corbeau peut agir comme guide spirituel, en vous connectant aux mystères de la Vie et vous aide à développer votre capacité à percevoir les changements énergétiques subtils en vous-mêmes et dans votre environnement.
Lié à l’Occultisme et à l’Autre Monde
Simplement en observant leur comportement, vous pouvez absorber une partie de leurs caractéristiques et de leurs pouvoirs. Le Corbeau est le partenaire des magiciens et de tous ceux qui ont le pouvoir de manipuler les lois de notre univers.
C’est un être à la fois positif et négatif. Sans peur, audacieux, flexible, adaptatif, le Corbeau est immanquablement le compagnon de Wuotan. Il est aussi associé à la magie noire et peut signaler la Mort.

Le Corbeau et la magie
https://1drv.ms/b/s!Ah4FWFbRHZUFkAbq7lFm8H8-J1At

Le Corbeau dans la Tradition

Pendant la seconde guerre mondiale, la Tour de Londres fut détruite sous les bombardements et les corbeaux qui l’habitaient depuis des siècles
s'envolèrent. Winston Churchill, initié au druidisme depuis 1908, ordonna immédiatement qu'on les remplace par de jeunes corbeaux qu'on fit venir du
nord du pays de Galles et de l’Écosse. Une lecture rapide des contes et légendes parlant du corbeau donnerait à penser que c'est un oiseau de mauvais
augure, annonçant la guerre, la mort et la destruction. Mais pour comprendre la réaction de Churchill, nous devons analyser le conte de Bran le Béni. Dans
ce conte, le Géant Bran, dont le nom signifie "corbeau" ou "corneille", demande qu'on lui coupe la tête pour l'enterrer au sommet de la Colline Blanche
dans la direction de la France. La tête se chargera de protéger le royaume tant qu'elle restera enterrée à cet endroit. Plus tard, lors de la construction de Londres et de la Tour, le pouvoir totémique de la tête du dieu corbeau protégeant le royaume, fut transféré aux corbeaux vivant dans la Tour. De même que Londres
(Caer Llundain), Lyon, en France, eu le corbeau pour totem et les deux villes sont dédiées au dieu Lugh, ou Lud, associé lui-même à cet oiseau. Avant la seconde bataille de Magh Tuiredh, des corbeaux avertirent Lugh, le dieu de la lumière, de l'approche des Fomoriens, ses ennemis. Beowulf, un récit épique en ancien anglais, décrit le corbeau comme l'oiseau du matin, de la joie et de la lumière, aidant Beowulf à remporter la victoire.

Corbeaux de la Tour de Londres

Les corbeaux de la Tour de Londres sont un groupe de Grands Corbeaux qui vivent en captivité à la tour de Londres. Leur présence est censée protéger la Couronne britannique.

Une superstition veut en effet que « si les corbeaux de la Tour de Londres sont perdus ou s'envolent, la Couronne tombera et la Grande-Bretagne avec elle ». C'est pourquoi l'une de leurs ailes est taillée, ce qui ne les empêche pas cependant de quitter les lieux sans permission1. C'est Charles II qui aurait décrété qu'il devrait y avoir six corbeaux à la Tour de Londres2. Cependant, des études récentes n’ont trouvé aucune trace de cette légende avant le xixe siècle et il semble s’agir d’une invention romantique de l’époque victorienne basée sur le récit de Bran le Béni (voir l'article Corbeau dans la culture). En effet, la tour de Londres a connu de longues périodes sans corbeaux et ceux-ci ont été réintroduits pour la dernière fois après la Seconde Guerre mondiale.

Ils doivent être au minimum au nombre de six (ils sont actuellement sept) et chacun d'eux porte un nom (Munin, Jubilee, Gripp, Harris, Rocky, Erin). Les volières des corbeaux de la forteresse se trouvent près de la Tour Wakefield. L'un des Yeomen Warders, le corps des gardes d'apparat de la Tour, désigné Ravenmaster (« maître des corbeaux ») est affecté à la prise en charge de ces oiseaux qu'il est le seul à pouvoir approcher.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Corbeaux_de_la_Tour_de_Londres
http://data.abuledu.org/wp/?LOM=12776
http://www.noblesseetroyautes.com/un-nouveau-maitre-des-corbeaux-a-la-tour-de-londres/
===========================================================================


Dans le Nouveau Testament..  Les corbeaux sont utilisés par Jésus pour montrer la prévoyance de Dieu Selon Luc 12 :24.
http://legendesurbainesdiverses.over-blog.com/2015/08/les-corbeaux-oiseaux-de-mauvaises-augures.html
http://jaspe.eklablog.com/le-corbeau-providence-et-provision-a108109000
https://fr.wikipedia.org/wiki/Corbeau_dans_la_culture

Ca veut dire: Ta vie vaut t'elle pas plus que celle d'un oiseau? Regarde la corneille....
A ne manque de rien dieu la nourrie...
Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée de MARDE à la durée de sa vie?

Documentaires sur les corbeaux...
https://youtu.be/Evblg9VFpGU
https://youtu.be/vAf3W50dWko
https://youtu.be/iJ4FxNec1DY
https://youtu.be/VYlYn_zvx9E


Dernière édition par Panax le Mer Sep 12, 2018 9:54 am, édité 108 fois
avatar
Admin
Messages : 30
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Cornes D'Astaroth Dans L'encens (Videos)

le Mar Aoû 28, 2018 4:04 pm


La présence visible de dieu...


https://www.scribd.com/document/385498561/Edgar-Allan-Poe-The-Raven
Astaroth 10 aout 2018

Astaroth 6 Août 2018 (3 Am) 1

Astatoth 6 Aout 2018 (3 Am) 2

Astaroth 5 mars 2018  ''cigarette''

Astaroth 18 décembre 2017

Astaroth jeudi 22 juin 2017

Astaroth 29 sept 2017

Asta ven/15sep/2017

Astaroth 11 juillet 2017

Samedi 10 juin 2017 cornes méditation

Cornes D'astaroth découpage + musique


Le secret perdu de salomon VostFr
https://www.youtube.com/watch?v=WFrukdkWevo
Slipknot_The Negative One
https://www.youtube.com/watch?v=sgA7KIwKlOE
============================================================================
10 Aout 2018



===========================================================================
Mes chandelles ne coule pas non plus / Sinon l'autel serait dans cire...
N'importe quel chandelles meme celles du magasin 1$

https://youtu.be/G81kLzV44mg?t=13m26s
===========================================================================
Le tarot de Aleister Crowley / Cornes d'Astaroth




https://nsm09.casimages.com/img/2018/09/09//18090902172521722115884542.jpg







Dernière édition par Panax le Lun Sep 10, 2018 1:37 pm, édité 18 fois
avatar
Admin
Messages : 30
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

La Prostitué De L'Apocalypse/Venus

le Mar Aoû 28, 2018 9:37 pm
Qui est la prostitué de L'apocalypse?
https://www.mondedemain.org/revues/2001/janvier-mars/qui-est-la-prostituee-de-l-apocalypse




Qui est la mystérieuse « prostituée d’Apocalypse 17 ? »
Elle constitue un casse-tête pour des millions de gens!
Et même pour beaucoup de théologiens!

Comprenez bien ! À travers le Nouveau Testament,
le terme « femme » symbolise une Église. Par exemple, l’apôtre Paul écrit à l’Église de Dieu à Corinthe : « Oh ! si vous pouviez supporter de ma part un peu de folie ! Mais oui, supportez-moi ! Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure »(2 Corinthiens 11 :1-2). Il est clair que la véritable Église est décrite ici comme la « fiancée » de Jésus-Christ – c’est-à-dire comme si elle était une femme fiancée à Jésus-Christ.
Le verset 6 évoque l’histoire de la « femme » – s’agissant ici de la véritable Église du Nouveau Testament – s’enfuyant dans le désert où elle avait un lieu préparé par Dieu ».
Le verset suivant rend encore plus évident que cette « femme » est, en fait, la véritable Église de Dieu protégée par Dieu contre la colère de Satan.

Ainsi, lorsque nous arrivons à la
« femme » d’Apocalypse 17, il est manifeste que:
– en laissant la Bible interpréter ses propres symboles...
– Cette femme est,en fait, une Église.!
En conséquence, cette Église « assise sur une bête ''écarlate'' (Rouge) » (verset 3)
Est véritablement une « prostituée » spirituelle.



A fais partie des dominations...
C'est elle qui domine...
29 - REIYEL Mysticisme Philo. Sacrée Visible&Invisible 13 et le 17 août.Zadkiel Dominations Psalms 54:4 Astaroth Rubis Ou Emeraude!

UNE ÉGLISE IVRE DU SANG DES SAINTS

Cette « femme » est également une grande Église.
Car l’apôtre Jean a écrit : « Je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus.
Elle est l’Église « mère » ayant donné naissance à des « prostituées » spirituelles (verset 5).
Et,en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement » (verset 6).(C'est Une Prostitué)


C'est ce double portrait que dresse l'apôtre Jean dans Apocalypse 17:5 et 6 quand il parle de
"la mère des fornicateurs, " (Vénus / Ishtar / Marie) ''
La femme enivrée du sang des saints et du sang des martyrs de Jésus".
Cette grande prostitué est une Église puissante  qui fut et qui sera encore « ivre du sang des SAINTS »

Les habitants de la terre sont devenus spirituellement « ivres » de ses enseignements.
(Le therme ivre du sang des saints est simple,on serais pret a mourir pour elle,beaucoup on versé leur sang pour elle!
Refusant de renoncer a leur foi ils étaient jetté aux Lions ou Crusifier!

LA PAPAUTÉ PRÉDITE D’AVANCE

Je décide de modifié un peu le texte du pape''  Laughing
Puis, les versets 11-14 décrivent
« une bête », qui s’élève et qui ressemble à un « agneau », c’est-à-dire au Christ, mais qui parle comme un « dragon », c’est-à-dire comme Satanle diable (Apocalypse 12 :9).Ce PROPHÈTE extrêmement astucieux, exerce « toute l’autorité de la première bête
En d’autres termes, ce grand prophète pourra influencer la plupart des gens, afin de les contraindre d''adoré cette prostitué spirituelle!
La déclaration qui est un document théologique complexe s’intitulait:

>>Sur l’unité et l’universalité salvatrice de Jésus-Christ et de l’Église<<
Ainsi, ils ne l’admettent pas seulement,mais ils maintiennent encore qu’ils sont la « MÈRE » de toutes les Églises
Ils maintiennent également qu’eux seuls détiennent les « clés » du Royaume de Dieu! >>>EXACTEMENT!<<<
Et j'ai la preuve!
''La Clef D'or Ou La Clef Du Paradis''  

================================================
L'ANTIPAPE!  ((J'ai rien contre Jesus))


Dans sa Vita Christi, Eximenès assure que
l'Antipape sera un juif de la tribu de Dan et sera bâtard.
Il sera doté de tous les biens de la nature, beau, généreux, beau parleur, libéral, fort affable et aimable.
Il sera doué des biens de la fortune et de la science,
il en saura plus que Salomon ni aucun autre philosophe.
Il aura abondance de maîtres en arts magiques,dans lesquels il sera puissamment enseigné car un grand démon lui apprendra tout ce qu'il pourra.

Et principalement l'art d'alchimie, ''le secret perdu de Salomon'' ''Encens'' Au ''Soleil'' C'est de ''l'alchimie cosmique''.
Un grand nombre de démons seront détachés de l'enfer,les Arabes hurleront de terreur et
Babylone deviendra le siège de ''La Prostitué de l'apocalypse''!
D'autres auteurs prétendent que
l'Antipape sera un démon incarné et évoquent Bélial à son sujet.
C'est tout ce qui a de vrais de cette marde!

L'apocalypse c'est ''La fin de la fausse >>>Église<<< qui cache la vraie ''Église''  dans son église!
La religion tombe simplement pour laissé place a la vérité,rien de plus!


https://en.wikipedia.org/wiki/Star_of_Ishtar


Le VRAIS therme de ''Laver les pieds dans la bible''


https://www.sex-shop-quebec.com/sex-shop/fouet-fessee-sexy
Lupanar qui signifie le repère du loup...

Complet... https://www.dailymotion.com/video/x5btz5j
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lupanar

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prostitution_sacr%C3%A9e
http://www.lemondedesreligions.fr/dossiers/sexe-religion/quand-la-prostitution-etait-sacree-01-07-2009-1870_181.php


https://nsm09.casimages.com/img/2018/03/12//18031211205220653515610331.jpg

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wendigo
https://www.dailymotion.com/video/x5btz5j
Du livre cultus des loogaroo










====================================================
Burqa-et-niqab-vetement-de-prostitues?


https://www.scribd.com/document/52751434/burqa-et-niqab-vetement-de-prostitues



Dernière édition par Panax le Mar Sep 18, 2018 1:11 am, édité 57 fois
avatar
Admin
Messages : 30
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

Les Djinns/Jinns/Ginn/Djin/Jinn/Génies/La vérité

le Mer Aoû 29, 2018 3:59 pm
Le secret perdu de Salomon...
https://www.scribd.com/document/387439039/Shemhamphorash
https://en.wikipedia.org/wiki/Shem_HaMephorash
https://en.wikipedia.org/wiki/Holy_Name_of_Jesus
https://en.wikipedia.org/wiki/Names_of_God
http://venuslillith.forumotion.com/t29-e-trouver-vos-anges-gardiens-animal-totem


https://gnosticpublishing.org/2016/08/05/le-secret-de-satan/









https://nsm09.casimages.com/img/2018/10/10//18101008120221722115934541.jpg
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Coat_of_Arms_of_Pope_Francis_(Unofficial_variant_with_papal_tiara).svg
https://en.wikipedia.org/wiki/Coat_of_arms_of_Pope_Francis
https://fr.wikipedia.org/wiki/Armoiries_du_Vatican
La vraie résurrection est solaire!
http://secretebase.free.fr/religions/resurrection/resurrection.htm
http://secretebase.free.fr/religions/symboles/fetes/fetes.htm
Au travers la lumière!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hathor
https://en.wikipedia.org/wiki/Isis
https://en.wikipedia.org/wiki/Horus
https://en.wikipedia.org/wiki/Geb
https://en.wikipedia.org/wiki/Ra


C'est un secret perdu vieux de 3000 ans minimum,qui permet d'avoir la présence de dieu même a tes cotés sous forme VISIBLE!...
=========================================
Shekinah, le féminin divin dans le temple de Salomon

The Shekinah Glory Enters the Tabernacle.jpgShekinah, Shechinah, Shechina, ou Schechinah (hébreu: שכינה), est l’orthographe anglaise d’un nom hébreu grammaticalement féminin de Dieu dans le judaïsme. Le mot signifie originale «demeure» ou «présence», et désigne la demeure de la Présence Divine de Dieu, en particulier dans le Temple de Jérusalem.
« La Gloire de la Shekinah était la Présence visible de Dieu, considérée comme féminine en Judaïsme ésotérique. Ainsi Moïse dit avoir été marié à la Shekinah. Dans la théologie phénicienne, la divinité était souvent appelée la face ou manifestation du dieu, et les Hébreux parlent de la Shekinah exactement dans le même sens. Ce terme abstrait tend à supplanter tous les noms plus anciens, plus anthropomorphiques, pour l’Esprit Saint. » On notera la féminisation de l’Esprit, qui, dans la tradition antérieure, était Femme.

(Aleister Crowley a ''Tenté'' de caché le sexe d'astaroth et Poke Punyon a ''Tenté'' caché son rang dans la mandala.
(Son vrais rang c'est 29e et c'est une femme)
C'est la seule sur les 72 a qui ca arrive.
Ils voulait tu la caché dieu tu pense?

=======================================================================================
En Latin Lucifer signifie « porteur de lumière, » Luci-Lux-lumière, plus Ferre « porter » aussi Pherein Grec « transporter. » Lucifer concerne [בן-שחר Ben Shahar] le fils de l’aurore ou Vénus, la brillante étoile du matin. Il est lié à ce que Jésus dit dans l’Apocalypse 22:16:

Je suis la racine et la postérité de David, et [Lucifer, בן-שחר Ben Shahar] l’étoile brillante du matin.

Puis Yeshuah leur dit: La lumière est encore pour un peu de temps au milieu de vous. Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point: celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Yeshuah dit ces choses, puis il s’en alla, et se cacha loin d’eux. – Jean 12: 35, 36

Quand nous lisons ce verset de l’apôtre Jean, nous devons comprendre que ce sont les mots du Khristus-Lucifer qui sont exprimées à travers la bouche de Jésus de Nazareth, puisque ce que nous appelons Khristus-Lucifer est la lumière du Divin Inconnaissable. Khristus du Grec Khristos oint et Lucifer du Latin porteur-de-lumière.
Le faucon est le symbole d’Horus. Le Faucon d’or renforce Horus (prononcé « Aurus ») avec la mort complète de notre ego. Ce Faucon d’or est lié au lever du soleil. Nous devons être en contact avec le soleil spirituel.

Le fils de l’aube est Aurus, le soleil spirituel, qui est le symbole de la lumière incréée qui kabbalistiquement est écrit אורעוץ Auruz. Aurus est la lumière du soleil et représenté par un faucon ou l’Oeil d’Horus; Cet Oeil est le Soleil qui voit tout. Le soleil représente aussi l’Ain Soph Aur, le Christ Cosmique; voilà pourquoi les anciens Gnostiques dit tout en pointant vers le soleil: « Nous croyons en notre Seigneur Jésus-Christ le Soleil » Bien sûr, ils connaîssaient le sens de ce qu’ils disaient; ils ne croyaient pas que la personnalité ou l’aspect physique du Maître Jésus était le soleil, car ils comprenaient que la lumière du Khristus-Lucifer lui-même s’est exprimée à travers le Maître Yeshuah, le Maître Aberamentho telle qu’elle se manifeste à travers le soleil physique qui donne de la lumière sur cette planète et sur toutes les planètes de notre système solaire. N’importe quel soleil de l’univers représente aussi le Christ Cosmique. C’est comme ça que nous comprenons et assimilons le Christ lorsque nous étudions la Kabbale et l’Alchimie.

Les hiéroglyphes Égyptiens utilisaient les deux lettres, KhR, pour Kheru (Horus), qui est traduit en Grec par Chi Rho (ChR), qui signifie Christos. – Francis Bacon R.T.
Donc, Kheru est Horus (prononcé Aurus), le Soleil qui monte et atteint le zénith et descend. Lever du soleil, zénith et coucher du soleil sont des symboles que nous devons comprendre car ils se rapportent au triangle ou pyramide. Aurus, le soleil, se lève à l’Est et atteint son zénith au Nord; le sommet de la pyramide et ensuite Aurus, le soleil, se couche à l’Ouest. C’est comme ça que le triangle solaire avec l’œil d’Horus au centre doit être compris. Les douze heures solaires du jour se rapportent aux 12 apôtres ou archétypes d’Israël ou les 12 Heures d’Apollonius, Apollo, le Soleil; en d’autres termes, les 12 archétypes zodiacales de Chokmah, le Christ Cosmique représentés par les 12 tribus d’Israël se cristallisent en nous à travers Horus, la lumière du Soleil. Voilà pourquoi Jésus a dit: « Je suis la lumière du monde » parce que « Je Suis » Kether, est la lumière du monde qui émane de l’Absolu Solaire. Car le Soleil-Christ ne peut pas entrer en vous, il vous guide à travers vos rêves. Par conséquent, nous avons besoin de savoir comment interpréter ces rêves où l’on voit le soleil.

Le Soleil de Minuit guide les initiés dans les mondes supérieurs. Les initiés doivent connaître les mouvements symboliques du Soleil de Minuit.

Le Lever du soleil est équivalent à la naissance, à la montée, et à Sa manifestation, etc.

Le Coucher du soleil allégorise la mort de quelque chose, la descente de quelque chose, etc.

Le Soleil, avec la splendeur complète dans le midi, allégorise la plénitude complète, le triomphe complet, le succès de telle ou telle initiation, etc ..

Nous nous référons catégoriquement au Soleil Christ, le Logos, le Soleil Astral. Les mystiques voient le Soleil Astral. Il les guide sur le chemin en fil du rasoir.

Quand les nuages du ciel couvrent le Soleil Astral, cela signifie que l’Ego animal est encore très fort à l’intérieur de l’Initié. – Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Car le Soleil-Christ du midi ne peut pas entrer en nous, il se couche en Occident et envoie son ombre, Satan, pour nous aider à faire de la lumière dans les ténèbres. Oui, Satan est l’ombre du Seigneur. Comme lorsque nous marchons au cours d’une journée ensoleillée dans les rues de la ville ou les routes de campagne de n’importe quelle ville, nous projetons notre ombre et voyons comment il marche avec nous, nous ne pouvons pas l’enlever comme l’a fait Peter Pan. Notre ombre ira, nous suivra, partout où nous sommes; de même, Satan, l’ombre du Seigneur, le Soleil-Christ ne nous laissera pas, peu importe ce que nous faisons. Ainsi, l’ombre de Dieu est en nous, marchant toujours avec nous sur le chemin et donc nous tentant pour nous montrer ce qu’il faut faire psychologiquement, car Satan est notre entraineur psychologique et donc c’est la seule chose que Satan peut faire. C’est le seul moyen pour nous de faire la lumière dans nos ténèbres et de donner un sens à ce qui n’a pas de sens à l’intérieur de nos têtes. Donc, nous devons comprendre la dualité de la lumière et des ténèbres, Christ et Satan. Nous devons vaincre Satan, l’ombre du Soleil-Christ, pour devenir des Hommes Solaire. Lisons maintenant le livre de l’Apocalypse:

Et il est apparu un grand signe dans le ciel; une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et sur sa tête une couronne de douze étoiles: Et elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement, et peinait à livrer.

Et il est apparu un autre signe dans le ciel; et voici un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes et sept couronnes sur ses têtes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre [Malkuth]: Le dragon se tint devant la femme qui était prêt à être livré, afin de dévorer son enfant dès qu’il va naître. – Apocalypse 12: 1-4

C’est une citation que nous devons étudier en profondeur. La femme couronnée de douze étoiles, qui crie, dans le travail de l’enfantement, dans la douleur, est notre propre Ain Soph particulier. Dans le Gnosticisme, quand on parle de la Mère Divine, nous comprenons qu’elle est liée à l’ensemble de ces déesses de différents panthéons; mais, en synthèse, nous dirons que la Mère Divine a cinq aspects.

Son premier aspect est la Mère Non-manifestée, qui est précisément la femme revêtue du soleil et couronnée de douze étoiles de Chokmah, le zodiaque. Le soleil est l’Absolu Solaire ou Ain Soph Aur, dont la lumière va placer les trois forces primaires de l’Ain Soph dans Atziluth et les livrer dans la création.

Yeshuah יהשוה, Jésus, le salut n’est pas ce que beaucoup de gens croient que c’est, יהשוה Yeshuah est ש Shin, INRI, le feu, le Triple Pouvoir Christique du Khristus-Lucifer qui transforme יהוה ou notre propre nature divine; Jésus est la lumière qui émerge de l’intérieur de nous lorsque nous vainquons le feu tentateur de notre propre Satan Intérieur. Jésus a dit: « Je suis la lumière du monde. » La lumière du monde est la lumière solaire.
http://secretebase.free.fr/religions/trinite/trinite.htm
============================================================================================================================
Il est dit que Faust avait un pacte avec le Diable ou Satan, ce qui est vrai, mais il n’est pas le seul. Beaucoup d’autres Maîtres, par exemple, Jésus avait un pacte avec le Diable, quand il était là dans le désert pendant quarante jours, tenté par Satan, et quand il était avec les bêtes sauvages des champs, Jésus lui dit: « Lève-toi , Satan: car il est écrit, tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et lui seul tu dois servir », et les anges le servaient. Moïse aussi avait un pacte avec Lucifer; l’ange du Theomertmalogos lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d’un buisson, et Khristus-Lucifer l’appela du milieu du buisson ardent, et dit: « Moïse, Moïse. » Moïse a triomphé; il a transformé son Satan en Lucifer, voilà pourquoi en descendant le Mont Sinaï, les deux cornes de lumière de Lucifer brillaient sur sa tête. Ainsi, la doctrine de Moïse est la doctrine de Lucifer.
Nous devons aussi vaincre Satan, et le transformer en Lucifer
===============================================================================


Les djinns (arabe : جِنّ ǧinn, singulier جِنّي ǧinnī ; parfois transcrit dgin ou jinn) sont des créatures surnaturelles issues de croyances de tradition sémitique. Ils sont en général invisibles, et peuvent prendre différentes formes (végétale, animale, ou anthropomorphe) ; ils sont capables d'influencer spirituellement et mentalement le genre humain (contrôle psychique : possession), mais n'utilisent pas forcément ce pouvoir.
Il ne faut pas confondre le terme djinn (جِنّ [ʤin:]) avec le terme perse Djans (جان [ʤɛ:n]) qui signifie « l’Esprit Individuel d'un être », et qui est différent des Esprits de Groupe (روح [ru:ħ]), terme d'origine sémitique (רוח [rox]).

Dans la tradition musulmane[modifier
Pour les musulmans, les djinns représentent une sorte de créatures habitant la Terre, ce sont des êtres qui habitent les endroits déserts, les points d'eau, les cimetières et les forêts. Pour se manifester, ils prennent diverses formes (métamorphe), dont celles de l'homme ou des animaux, couramment des serpents. Le mot djinn ou ʿifrīt (عِفٰرِيتْ) (pluriel : ʿafārīt) (عَفَارِيت) désigne d'ailleurs à la fois ces esprits ainsi que certaines variétés de serpents. Leurs noms, paroles ou comportements, qui demeurent étranges, permet de les discerner des humains quand ils en prennent la forme[réf. nécessaire]. Certains de ces esprits étaient, selon les légendes pré-islamiques, les muses des poètes : ce sont les hawāǧis (singulier : hāǧis). Comme les hommes, ils sont organisés en royaumes, États, tribus, peuples, ils ont des lois et des religions (dont celles de l'homme puisque « certains prophètes ont été envoyés par Dieu pour les djinns et les hommes » comme l'indique le Verset coranique :

« Je (Dieu) n'ai créé les Djinns et les Hommes que pour qu'ils M'adorent »

— [Sourate 51 - Verset 56]
En arabe classique et ancien : (جِنّي) ǧinnī (masculin) (جِنِّية) ǧinniyya (féminin), pluriel : ǧinna ou ǧinn, dans certains dialectes arabes postérieurs ǧinnī, pluriel : ǧnūn. Voir aussi goule (غُولْ).

Dans la tradition populaire des pays musulmans[Qui ?], on ne dit pas « avoir une mémoire d’éléphant » mais une mémoire de jinn.[réf. nécessaire]

Les appellations spécifiques des djinns chez les Maghrébins sont :

les 'Efrits (عِفَارِيت [ɒfɛːɾɪt]) (de 'Iphrit عِفرِيتْ) : djinns de feu, qui peuplent les terres.
les Maritins (مَاَرِدْ [mɛːɾid]) (de Marid مَاَرِدْ) : djinns qui vivent près des cours d'eau.
les Sylphes (سلف [silf]) : djinns munis d'ailes qui peuplent les cieux. [Sourate 37, verset 7]
Les confréries[modifier | modifier le code]
À noter que la tradition populaire de la plupart des pays maghrébins, notamment le Maroc, a en son sein diverses confréries plus ou moins mystico religieuses comme les Gnaouas et les Aissawa, à qui sont prêtés des pouvoirs surnaturels, notamment celui d'exorciste, car ils pratiquent un culte de la possession. Il est fait appel à eux pour désenvoûter une personne supposée possédée, durant des cérémonies caractéristiques et gardées au secret, que l'on appelle des lilas2, largement pratiquées dans la ville d'Essaouira.

Dans l'islam[modifier | modifier le code]
Dans l'islam, les djinns sont des créatures dotées de pouvoirs surnaturels, ils ont été créés d'un maillage/tissage de « lumière d'une flamme subtile, d'un feu sans fumée » (ناَر [na]/[nɛ]) (comme l'être humain l'a été à partir d'argile), ils sont appelés à croire et subiront le Jugement Dernier.

Comme l'indique le Coran à la sourate Ar-rahman (« Le Tout Miséricordieux »), les djinns sont des êtres créés de Feu :

« 14. Il a créé l'homme d'argile sonnante comme la poterie ;
15. et Il a créé les djinns de la flamme d'un feu sans fumée ; »

Le singulier šayṭān (شَيْطان [ʃajtaːn]) « Satan » se réfère généralement à Iblis3.

Iblis est cité dans le Coran à plusieurs reprises en tant que djinn.

Soit par sa nature :

« Et lorsque nous dîmes aux Anges : « Prosternez- vous devant Adam », ils se prosternèrent, excepté 'Iblîs (Satan) qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. »

— [Coran 18 - verset 50].
soit par sa constitution :

« Je suis meilleur que lui : tu m’as (Iblis) créé de feu, tu l’as créé d’argile. »

— [sourate 38 - verset 76]
Le pluriel šayaṭīn (شَيٰطَيِنْ [ʃayatiːn]) « satans » désigne les êtres humains et les djinns qui perpétuent l'œuvre d'Iblis3.

Contrairement aux anges, créés de lumière, qui ne font que ce que Dieu demande ; les djinns (comme les hommes) peuvent désobéir à Dieu et commettre des péchés à la différence des Anges :

« Et c'est devant Dieu que se prosterne tout être vivant dans les cieux, et sur la terre; ainsi que les Anges qui ne s'enflent pas d'orgueil. »

— [Sourate 16 - Verset 49]
« Ceux qui sont auprès de Ton Seigneur (les Anges) chantent Sa Gloire de nuit et de jour sans éprouver le moindre ennui. »

— [Sourate 41 - Verset 38]
« Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d'un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu'Il leur commande, et faisant strictement ce qu'on leur ordonne. »

— [Sourate 66 - Verset 6]
« 19 - A Lui seul appartiennent tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre. Ceux qui sont auprès de Lui [Les Anges] ne se considèrent point trop grands pour L'adorer et ne s'en lassent pas. 20 - Ils exaltent Sa Gloire nuit et jour et ne s'interrompent point. »

— [Sourate 21 - Versets 19-20]
C'est cette faculté d'avoir le choix qui a permis à Satan (mais aussi à Adam et Ève) de désobéir à Dieu selon le Coran et d'être puni pour cela.

Ils sont souvent décrits comme étant des créatures croyantes ou athées (comme l'Homme) ([sourate Adh-Dhariyat (51) / Verset 56]

« Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent. »

À ce sujet, on dit qu'un mauvais djinn qui « suivait » constamment le prophète Mahomet, finit par se convertir et devint un bon djinn bien avant sa mort, sous l'influence de Mahomet pendant ses observations.

Dans d'autres traditions[modifier | modifier le code]
Dans la mythologie Guanche de Tenerife dans les îles Canaries, il y avait une croyance en des êtres qui sont semblables à des génies4, tels que Maxios (génies inférieurs ou domestiques) et Tibicenas (mauvais génies) et le diable Guayota (dieu mal autochtone) qui, comme avec le Iblis arabe, identifié parfois comme un djinn. Les Guanches étaient d'origine berbère en Afrique du Nord.

Étymologie et homophonie[modifier | modifier le code]
Malgré la similarité phonétique, le mot « génie » n'est pas à la base une francisation du mot « djinn ». Le terme « génie » provient du latin « genius » issu du grec « γεννάν », gennán, « générer, former ». Le terme « genius » en latin a une signification précise. Il représente la capacité d'action d'un état ou d'une personne. En français, le terme conserve en première acception le sens latin : « génie civil », « génie militaire ». Utilisé seul, le mot permet de désigner une personne dotée d'une habileté remarquable. Le mot « genius » est également à la racine de nombre de termes en français (ingénieur, géniteur, gène, etc.) comme dans les autres langues latines plus éloignées phonétiquement de la prononciation arabe. Il est possible que des écarts de traductions aient amené des confusions entre deux entités bien distinctes : le « genius » et le « djinn », d'où une version édulcorée du génie oriental.

https://nsm08.casimages.com/img/2016/07/06//16070602254121722114357783.jpg
Un Cheval tres bien détailleé

https://nsm08.casimages.com/img/2016/07/06//16070602241221722114357771.jpg
Le Veau d'or...

https://nsm08.casimages.com/img/2016/07/06//16070602242721722114357773.jpg

https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/15//18051512375721722115712904.jpg
Un Cerf

https://nsm08.casimages.com/img/2016/07/06//16070602232321722114357764.jpg
Tête de lion et de tortue...

https://nsm09.casimages.com/img/2018/05/30//18053001364321722115736063.png
Le mysterieux voyage de homer...
https://www.youtube.com/watch?v=kzvWealsMhU

https://nsm08.casimages.com/img/2016/07/06//16070602255721722114357785.jpg
(En réalité ca a 3000 ans et c'est juif) ''Salomon'' Le Boeuf, Le Lion, Le Phenix...
Regarde mes djinns,Le Diable C'est ce Blond la...



Dernière édition par Panax le Mer Oct 10, 2018 2:00 am, édité 29 fois
avatar
Admin
Messages : 30
Date d'inscription : 25/12/2017
Age : 34
Localisation : Quebec
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tagtele.com/chaine/Panax/

"Apollon et Daphné"

le Lun Sep 10, 2018 2:49 pm
Ovide
Les Métamorphoses

"Apollon et Daphné" (I, 468-567)

Le laurier n'était pas encore; les feuilles de toutes sortes d'arbres formaient les couronnes dont Phébus ceignait sa blonde chevelure. Fille du fleuve Pénée, Daphné fut le premier objet de la tendresse d'Apollon. Cette passion ne fut point l'ouvrage de l'aveugle hasard, mais la vengeance cruelle de l'Amour irrité. Le dieu de Délos, fier de sa nouvelle victoire sur le serpent Python, avait vu le fils de Vénus qui tendait avec effort la corde de son arc : "Faible enfant, lui dit-il, que prétends-tu faire de ces armes trop fortes pour ton bras efféminé ? Elles ne conviennent qu'à moi, qui puis porter des coups certains aux monstres des forêts, faire couler le sang de mes ennemis, et qui naguère ai percé d'innombrables traits l'horrible Python qui, de sa masse venimeuse, couvrait tant d'arpents de terre. Contente-toi d'allumer avec ton flambeau je ne sais quelles flammes, et ne compare jamais tes triomphes aux miens." L'Amour répond : "Sans doute, Apollon, ton arc peut tout blesser; mais c'est le mien qui te blessera; et autant tu l'emportes sur tous les animaux, autant ma gloire est au-dessus de la tienne". Il dit, et frappant les airs de son aile rapide, il s'élève et s'arrête au sommet ombragé du Parnasse : il tire de son carquois deux flèches dont les effets sont contraires; l'une fait aimer, l'autre fait haïr . Le trait qui excite l'amour est doré; la pointe en est aiguë et brillante : le trait qui repousse l'amour n'est armé que de plomb, et sa pointe est émoussée. C'est de ce dernier trait que le dieu atteint la fille de Pénée; c'est de l'autre qu'il blesse le cœur d'Apollon. Soudain Apollon aime; soudain Daphné fuit l'amour : elle s'enfonce dans les forêts, où, à l'exemple de Diane, elle aime à poursuivre les animaux et à se parer de leurs dépouilles : un simple bandeau rassemble négligemment ses cheveux épars. Plusieurs amants ont voulu lui plaire; elle a rejeté leur hommage. Indépendante, elle parcourt les solitudes des forêts, dédaignant et les hommes qu'elle ne connaît pas encore, et l'amour, et l'hymen et ses nœuds. Souvent son père lui disait, "Ma fille, tu me dois un gendre"; il lui répétait souvent, "Tu dois, ma fille, me donner une postérité". Mais Daphné haïssait l'hymen comme un crime, et à ces discours son beau visage se colorait du plus vif incarnat de la pudeur. Jetant alors ses bras délicats autour du cou de Pénée : "Cher auteur de mes jours, disait-elle, permets que je garde toujours ma virginité. Jupiter lui-même accorda cette grâce à Diane". Pénée se rend aux prières de sa fille. Mais, ô Daphné ! que te sert de fléchir ton père ? ta beauté ne te permet pas d'obtenir ce que tu réclames, et tes grâces s'opposent à l'accomplissement de tes vœux. Cependant Apollon aime : il a vu Daphné; il veut s'unir à elle : il espère ce qu'il désire; mais il a beau connaître l'avenir, cette science le trompe, et son espérance est vaine. Comme on voit s'embraser le chaume léger après la moisson; comme la flamme consume les haies, lorsque pendant la nuit le voyageur imprudent en approche son flambeau, ou lorsqu'il l'y jette au retour de l'aurore, ainsi s'embrase et brûle le cœur d'Apollon; et l'espérance nourrit un amour que le succès ne doit point couronner. Il voit les cheveux de la Nymphe flotter négligemment sur ses épaules : Et que serait-ce, dit-il, si l'art les avait arrangés ? Il voit ses yeux briller comme des astres; il voit sa bouche vermeille; il sent que ce n'est pas assez de la voir. Il admire et ses doigts, et ses mains, et ses bras plus que demi nus; et ce qu'il ne voit pas son imagination l'embellit encore. Daphné fuit plus légère que le vent; et c'est en vain que le dieu cherche à la retenir par ce discours : "Nymphe du Pénée, je t'en conjure, arrête ! ce n'est pas un ennemi qui te poursuit. Arrête, nymphe, arrête ! La brebis fuit le loup, la biche le lion; devant l'aigle la timide colombe vole épouvantée : chacun fuit ses ennemis; mais c'est l'amour qui me précipite sur tes traces. Malheureux que je suis ! prends garde de tomber ! que ces épines ne blessent point tes pieds ! que je ne sois pas pour toi une cause de douleur ! Tu cours dans des sentiers difficiles et peu frayés. Ah ! je t'en conjure, modère la rapidité de tes pas; je te suivrai moi-même plus lentement. Connais du moins l'amant qui t'adore : ce n'est point un agreste habitant de ces montagnes; ce n'est point un pâtre rustique préposé à la garde des troupeaux. Tu ignores, imprudente, tu ne connais point celui que tu évites, et c'est pour cela que tu le fuis. Les peuples de Delphes, de Claros, de Ténédos, et de Patara, obéissent à mes lois. Jupiter est mon père. Par moi tout ce qui est, fut et doit être, se découvre aux mortels. Ils me doivent l'art d'unir aux accords de la lyre les accents de la voix. Mes flèches portent des coups inévitables; mais il en est une plus infaillible encore, c'est celle qui a blessé mon cœur. Je suis l'inventeur de la médecine. Le monde m'honore comme un dieu secourable et bienfaisant. La vertu des plantes m'est connue; mais il n'en est point qui guérisse le mal que fait l'Amour; et mon art, utile à tous les hommes, est, hélas ! impuissant pour moi-même." Il en eût dit davantage; mais, emportée par l'effroi, Daphné, fuyant encore plus vite, n'entendait plus les discours qu'il avait commencés. Alors de nouveaux charmes frappent ses regards : les vêtements légers de la Nymphe flottaient au gré des vents; Zéphyr agitait mollement sa chevelure déployée, et tout dans sa fuite ajoutait encore à sa beauté. Le jeune dieu renonce à faire entendre des plaintes désormais frivoles : l'Amour lui-même l'excite sur les traces de Daphné; il les suit d'un pas plus rapide. Ainsi qu'un chien gaulois, apercevant un lièvre dans la plaine, s'élance rapidement après sa proie dont la crainte hâte les pieds légers; il s'attache à ses pas; il croit déjà la tenir, et, le cou tendu, allongé, semble mordre sa trace; le timide animal, incertain s'il est pris, évite les morsures de son ennemi, et il échappe à la dent déjà prête à le saisir : tels sont Apollon et Daphné, animés dans leur course rapide, l'un par l'espérance, et l'autre par la crainte. Le dieu paraît voler, soutenu sur les ailes de l'Amour; il poursuit la nymphe sans relâche; il est déjà prêt à la saisir; déjà son haleine brûlante agite ses cheveux flottants. Elle pâlit, épuisée par la rapidité d'une course aussi violente, et fixant les ondes du Pénée : "S'il est vrai, dit-elle, que les fleuves participent à la puissance des dieux, ô mon père, secourez-moi ! ô terre, ouvre-moi ton sein, ou détruis cette beauté qui me devient si funeste" ! À peine elle achevait cette prière, ses membres s'engourdissent; une écorce légère presse son corps délicat; ses cheveux verdissent en feuillages; ses bras s'étendent en rameaux; ses pieds, naguère si rapides, se changent en racines, et s'attachent à la terre : enfin la cime d'un arbre couronne sa tête et en conserve tout l'éclat. Apollon l'aime encore; il serre la tige de sa main, et sous sa nouvelle écorce il sent palpiter un cœur. Il embrasse ses rameaux; il les couvre de baisers, que l'arbre paraît refuser encore : "Eh bien ! dit le dieu, puisque tu ne peux plus être mon épouse, tu seras du moins l'arbre d'Apollon. Le laurier ornera désormais mes cheveux, ma lyre et mon carquois : il parera le front des guerriers du Latium, lorsque des chants d'allégresse célébreront leur triomphe et les suivront en pompe au Capitole : tes rameaux, unis à ceux du chêne, protégeront l'entrée du palais des Césars; et, comme mes cheveux ne doivent jamais sentir les outrages du temps, tes feuilles aussi conserveront une éternelle verdure." Il dit; et le laurier, inclinant ses rameaux, parut témoigner sa reconnaissance, et sa tête fut agitée d'un léger frémissement.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:%C5%92uvre_conserv%C3%A9e_%C3%A0_la_Galerie_Borgh%C3%A8se
http://www.ac-grenoble.fr/disciplines/lettres/podcast/BTI/Textes/247.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Apollon_et_Daphn%C3%A9_(Le_Bernin)
https://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9nus_(mythologie)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Galerie_Borgh%C3%A8se
Contenu sponsorisé

Re: (A) Dieu Est Une Femme/Vénus/La Mort/13

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum